vendredi 22 avril 2011

Le classico a retenu la respiration aux aficionados algériens

Le match qui a opposé hier les deux clubs espagnols phares, le FC Barcelone et le Real Madrid, a été un évènement à ne pas rater pour les algériens, tout particulièrement les jeunes, connus pour leur amour « éternel » au bon football. Lors de la rencontre, la plupart des villes algériennes sont devenues quasi vides. C'est après la fin du match que les « aficionados algériens » des deux clubs espagnols envahissent les rues.A Alger, les amoureux du Football espagnol, qui ne disposent pas des cartes d'abonnement au bouquet d'Al Jazeera, ont commencé la réservation de leurs places dans les cafés des les premières heures de la journée. Pour suivre le Classico, dans la wilaya de Tlemcen, certains fans ont été obligés de payer 200 dinars. Le calme a envahi la ville pendant les 90 minutes du match. Dans le même sillage! , dans la wilaya d'Oran, la victoire inattendue du Real contre Barcelone n'était pas au bon goût de la majorité des oranais, supporters de Barcelone.Le cryptage de toutes les chaînes à péage à la veille du Classico a crée une alerte à Constantine et Annaba. C'est grâce aux cafés dotés de cartes d'Al Jazeera que les fans du Real et du Barcelone ont pu voir le match. D'autres fans ont trouvé la solution dans une chaîne allemande ouverte sur Astra Sat. Les aficionados algériens se sont séparés après la fin du match, en attendant la prochaine rencontre entre les deux équipes dans le cadre de la Ligue des Champions d'Europe.

L'Olympiakos offre 2 millions d'euros pour Djebbour

Le club grec Olympiakos a fait une offre de deux millions d'euros à l'international algérien Rafik Djebbour, pour signer un contrat de deux années. Cette offre lui a été faite parce qu'il est en fin de contrat.Djebbour a rejoint le club d'Olympiakos lors du mercato dernier pour une durée de six mois. Il a quitté malgré lui son ex-club employeur AEK Athènes en rachetant sa lettre de libération avec un montant de 300 000 euros.Le journal sportif grec Gazetta a rapporté que les responsables du club Olympiakos ont proposé à Rafik Djebbour un salaire d'un million d'euros par année pour signer au profit du club jusqu'au mois de juin 2013. Le journal a révélé que la proposition financière est tellement alléchante qu'il est très difficile au joueur de la refuser. Le journal a ajouté qu'aucun club ne peut payer une somme aussi importante pour enrôler l'international algé! rien à cause de la crise financière dont souffre la plupart des clubs européens.Par ailleurs, ce journal a révélé que le joueur est très intéressé par cette offre, mais il est hésitant puisqu'il veut joueur dans un club plus huppé en dehors du Championnat grec.

jeudi 21 avril 2011

Metref : «Le Maroc, j'y pense moi aussi»

Le milieu de terrain de l'Entente de Sétif ne se met pas la pression. Serein et confiant, il estime qu'il a ses chances, tout comme ses autres coéquipiers, à figurer à nouveau parmi la liste de Benchikha qui sera appelée à défendre les couleurs du pays au Maroc. Il pense que le sélectionneur saura emmener les éléments les mieux en forme, qu'ils soient professionnels ou bien locaux.

Le coup de colère de Taârabt

Le meilleur joueur de la Championship, le Marocain Adil Taârabt, s'est plaint, lundi soir, du traitement très spécial qui lui a   été réservé par les défenseurs de Derby County.Plusieurs fois mis  à terre, l'ex-milieu offensif du RC Lens a été bien pris par l'arrière-garde adverse. Vexé par les interventions musclées de ses vis-à-vis dans ce duel joué à domicile et qui s'est soldé sur un résultat nul de zéro partout, Taârabt a eu du mal à cacher sa colère en fin de rencontre. Il a d'ailleurs quitté le terrain en fulminant. La presse anglaise rapporte qu'il était scandalisé par le jeu viril des joueurs de Derby. Connolly : «Taârabt doit accepter ces choses» Le défenseur des QPR, Matthew Connolly, est revenu sur ce coup de colère de son coéquipier et international marocain, Adel Taârabt. A ce propos, il dira : «Parfois, vous devez accepter ces choses. Beaucoup de ge! ns peuvent être agressifs sur le terrain et être sympas dans certains moments. Taârabt est le joueur que vous voulez dans la Premier League et nous le voulons aussi le plus longtemps possible.» «Il a un talent fantastique» Interrogé sur l'impact et l'apport de Adel Taârabt dans cette accession qui se profile à l'horizon des Queens Park Rangers, Matthew rétorque : «Taârabt a un talent fantastique et nous aimerions le garder, en plus de cela il a marqué beaucoup de buts pour nous cette saison. Moi personnellement, je le respecte beaucoup, c'est un gars super sympa et il est tellement drôle.»Objet de critiques au Maroc Boussoufa ne veut pas rater l'algérie Critiqué en raison de sa piètre prestation fournie face à l'Algérie, le 27 mars dernier, l'ancienne star du Football belge et d'Anderlecht, M'barek Boussoufa, reprend du poil de la bête. Après les critiques essuyées par le joueur de la part de l! a presse locale  après ce match face aux Verts, Boussoufa, qui! s'adapte petit à petit à sa nouvelle vie en Russie, est en train de faire changer d'avis les journalistes marocains qui ne l'ont pas, pour rappel, ménagé à cause de son choix pour la formation russe d'Anzhi Makhachkala, un championnat de moindre calibre.

Mesloub : «J'ai retrouvé ma forme et mon objectif est de revenir en sélection»

Laissé sur le banc face à Nîmes, Walid Mesloub qui a pris part à l'intégralité de la rencontre perdue face au Mans (0-1), il y a trois jours, nous parle de sa belle production sortie lundi et affiche ses ambitions pour cette fin de saison. Courtisé par des clubs de Ligue 1 qui ont renouvelé leur intérêt affiché lors du dernier mercato hivernal, Walid avance qu'il reste concentré à fond sur l'objectif du club qui est l'accession. Le meneur de jeu normand confie au Buteur que le message de Benchikha l'a boosté et l'a remis en confiance. Potentiellement sélectionnable donc en prévision du match contre le Maroc du 4 juin prochain, Walid ne cache pas son désir de revenir en équipe nationale.Vous avez pris part à l'intégralité du match face  au Mans, peut-on dire que vous avez retrouvé votre véritable niveau ? Oui, Hamdoullah, franchement ça s'est très bien passé pou! r moi. En dépit de cette courte défaite concédée face au Mans, un but à zéro, je me suis bien défoncé, lundi. J'aurai aimé signer ce retour au premier plan par une victoire mais c'est le football, il faut l'accepter et ne pas baisser les bras. Votre mise sur le banc contre Nîmes, dix jours auparavant vous a un peu secoué, c'est bien cela ? Exactement, j'ai traversé une période un peu difficile mais après, vous savez, aucun joueur n'est à l'abri d'un passage à vide, le plus important est que j'ai retrouvé toutes mes sensations lundi. On a vu que vous avez tout essayé, mais vous avez manqué de chance, une réaction ? Effectivement, j'ai tenté quelques incursions, des tirs de loin mais ça n'a pas marché. Je pense qu'en dépit de ces points perdus, sur le plan personnel, il y avait pas mal de belles choses à retenir. Le coach Benchikha vous a envoyé un message récemment, cela sous-entend que vous faites partie de ses plans pour le prochain match, non ? Je l'espère bien. C'est mon! objectif, je ne peux le cacher. Dans ce message qu'il m'a env! oyé, Benchikha m'a encouragé à travailler plus.  Ensuite, après m'avoir bien expliqué ses choix par rapport à ma non sélection pour le match du Maroc, il m'a signifié qu'il comptait sur moi et m'a demandé de rester compétitif avec mon club. Cela vous a boosté, d'où ce retour en forme? Exactement, il est clair que les encouragements du sélectionneur m'ont transcendé et je ferai tout pour continuer sur ma lancée et Incha'Allah mériter un retour en équipe nationale. L'accession devient difficile pour Le Havre, votre club, non ? C'est vrai que nous avons laissé filer quelques points qui peuvent s'avérer importants lors du décompte final, mais je pense que si nous parvenons à battre demain Evian qui est le leader de la Ligue 2, on sera relancé pour la montée. Cela reste notre objectif pour cette fin de saison car tout autre résultat qu'une victoire ce vendredi, sera synonyme d'adieu pour l'accession. Il parait que vous avez déclaré que dans le cas où vous ratez l'accession avec ! Le Havre, vous quitteriez le club en fin de saison? Non, je n'ai jamais déclaré une chose pareille. D'ailleurs, c'est une occasion pour moi de préciser que cette rumeur n'a rien de vrai. Je suis concentré à fond avec mon club et mon objectif reste l'accession avec Le Havre et rien d'autre. Oui, mais si ça parle beaucoup sur les journaux de Normandie, c'est peut-être parce que vous avez beaucoup de contacts, disons officiels? C'est vrai, je ne peux vous mentir, plusieurs équipes se sont manifestées lors du dernier mercato et d'autres, il n'y a pas si longtemps, mais je n'ai pas le droit en tant que professionnel d'évoquer mon avenir alors que je suis engagé avec mon équipe pour une accession qui reste jouable. Il me reste une année de contrat, on verra ce qui va se passer en fin de saison. Pour terminer, un mot sur ce match qui vous attend face au Maroc ? Ce rendez-vous même s'il approche à grands pas, reste loin, il faudra rester concentré sur l'objectif du club et surtout ! bien se ménager pour être au top le jour du match. Ceci dit, il faudra ! se montrer costaud sur tous les plans pour espérer revenir avec une belle performance du Maroc.??????Le coach Gourcuff le veut dans son effectif Lorient pourrait être sa prochaine destination Le milieu de terrain algérien du Havre AC, Walid Mesloub risque fort bien de quitter le club normand en fin de saison. Courtisé par des clubs de Ligue 1 et d'autres formations de Ligue 2 actuellement en course pour l'accession, Mesloub, même s'il refuse d'évoquer tout transfert, pour les raisons qu'il explique dans cet entretien accordé au Buteur, a de fortes chances d'atterrir à Lorient l'été prochain. Christian Gourcuff le coach lorientais serait très intéressé par ses services. Pour rappel, l'entraîneur des Merlus n'avait pas caché son désir de recruter Mesloub lors d'une déclaration faite à un journal français, le mois de janvier passé. Un intérêt donc renouvelé pour Mesloub lorsqu'on sait que plusieurs éléments de Lorient sont courtisés par des clubs huppés de Ligue 1.

EN : Bon retour de Bougherra contre Dundee

Après une absence d'un peu plus de trois semaines, Madjid Bougherra, le défenseur central international algérien des Glasgow Rangers a joué toute la rencontre de championnat mardi face à Dundee United.Ainsi, comme il nous l'a révélé en exclusivité, Madjid qui revient d'une blessure à la cuisse contractée quelques jours avant la grande explication remportée par l'algérie face au Maroc à Annaba un but à zéro, le 27 mars dernier, a repris la compétition contre Dundee. Laissé sur le banc dimanche face à Saint Mirren, il a débuté la rencontre comme titulaire avant-hier. Son rendement aura été correct tant sur le plan défensif qu'offensif. Il faut dire que son retour a ramené plus d'équilibre à l'arrière-garde des Blues.Il revient en course pour le titre de champion Par ailleurs, à la faveur du large succès sur le score de quatre buts à! zéro, les Rangers ont consolidé leur première place au classement. Avec 80 points, ils  portent leur avance à quatre points sur leur principal rival pour le titre de champion de la Premier League écossaise, le Celtic, qui a deux matchs en moins. Ils se sont du coup plus que jamais relancés dans la course au titre.

Chaouchi : «Benchikha est le seul habilité à me convoquer ou m'écarter de l'EN»

Dégoûté par tout ce qui se dit en ce moment sur lui, notamment sur son renvoi prochain de l'EN, le portier de l'ESS, Faouzi Chaouchi, a accepté de se livrer au Buteur et de mettre au jour ;certaines vérités.Pouvez-vous nous expliquer la raison qui vous a poussé à vouloir vous attaquer à l'arbitre du match USMH-ESS ? Je jure devant Dieu que c'est l'assistant de l'arbitre qui a commencé en insultant ma mère à la fin du match. Je ne lui ai pas parlé du tout, et je me suis dirigé uniquement vers l'arbitre Amalou pour le saluer et lui faire quelques reproches suite à ce penalty pas du tout valable qu'il avait accordé à l'adversaire. C'est à partir de là qu'il a commencé à me traiter de tous les noms d'oiseau. Croyez-moi, je n'avais rien compris et c'est ce qui m'a contraint à répliquer assez sèchement  pour défendre mon honneur. Les policiers qui étaient près de nous peuvent en t! émoigner. Mais, il faut préciser que vous n'aviez pas à agir de la sorte, non ? Je suis un être humain avant tout, et jamais je n'accepterai qu'on touche à ma dignité, c'est tout. Vous êtes journaliste et je suis certain que vous auriez réagi de la même façon si vous aviez été à ma place. C'est trop, j'en ai vraiment ras-le-bol. Avant même de mettre les pieds dans un stade, je sens une certaine animosité à mon encontre qui se prépare. Sincèrement, tout cela me pousse à envisager d'arrêter carrément le football. Si je n'irai pas à l'étranger, ça se pourrait que ce soit ma dernière saison. D'après-vous, pourquoi on vous traite de cette façon ? Je ne sais vraiment pas. Néanmoins, je dois dire qu'une certaine presse veut coûte que coûte ternir mon image auprès du peuple algérien, et véhiculer de moi cette image de voyou indiscipliné. Cela me fait mal et pousse certaines gens dans les stades à me faire du mal. Je n'y comprends rien. Pensez-vous que le public cherche à vous désta! biliser, car il sait que vous représentez la force de votre éq! uipe ? Et est-ce que vous m'avez vu un jour répliquer au public ? Non, soyons sérieux. En tout cas, je pense vraiment à arrêter le Football et avoir la paix. Je vais aider le club à atteindre ses objectifs en cette fin de saison, et après on verra ce qu'il adviendra. Comment expliquez-vous la régression de votre niveau depuis quelques semaines ? Est-ce que vous pensez qu'on joue dans un championnat normal ? A chaque match on subit toutes sortes de pression. La dernière fois à El Harrach, notre public n'a pu accéder aux tribunes. On joue dans des stades qui ressemblent à des poulaillers. De quel niveau vous me parlez ? Lorsque le jour viendra où on jouera au Football dans des conditions normales, là on pourra juger le niveau d'un joueur. Est-ce que la FAF vous a demandé votre passeport pour vous faire le visa d'entrée à l'espace Schengen, en vue du stage qu'effectuera l'EN en Espagne ? ! Oui. J'ai parlé avec Cheniouni. Si tout se passe bien, je serai présent lors de ce stage en Espagne. Certaines informations disent que vous allez être renvoyé. En avez-vous entendu parler ? Benchikha est le seul habilité à prendre cette décision. Les autres, j'en est rien à f? de ce qu'ils peuvent raconter. On vous laisse conclure? J'en ai ras-le-bol de ce football, c'est tout ce que j'ai à dire.

EN : Soltani quittera l'Iraklis

L'ancien buteur algérien de l'Ado Den Haag, Karim Soltani est  sur le point de quitter l'Iraklis Salonique, club qu'il avait rejoint l'été dernier. En effet, après une saison certes agitée mais somme toute positive, Soltani a tapé dans l'?il de certains recruteurs, convaincus de son talent. C'est ainsi que plusieurs sites locaux avancent que Soltani  a reçu quelques offres sérieuses de certaines formations de Super League grecque. L'AEK Athènes pourrait bien être la prochaine destination du joueur formé à Brest, en fin de contrat le mois de juin prochain.Après l'intérêt de Sunderland et du Real  Sociedad Mehdi Mostefa convoité par Ajaccio Le club corse d'Ajaccio commence déjà à préparer la saison prochaine. Bien parti pour revenir en Ligue 1, plusieurs années après l'avoir quitté,  le club cher au président Alain Orsoni a entamé les négociations avec des joueur! s susceptibles de renforcer ses rangs la saison prochaine. Dans cette optique, l'on apprend que le club de Carl Medjani songerait sérieusement à engager l'arrière droit polyvalent de Nîmes Olympique, Mehdi Mostefa Sbaâ.

Le problème de salaire au Santander précipitera le départ de Lacen

Les joueurs du Racing Santander, club où évolue le milieu de terrain international algérien Medhi Lacen, sont confrontés à un épineux problème financier qui pourrait leur jouer un mauvais tour dans la course pour le maintien.Après avoir longtemps patienté, plusieurs éléments du groupe dirigé par l'entraîneur Marcelino Garcia Tores sont montés au créneau pour réclamer leurs arriérés de salaires et demander à leur président, l'homme d'affaires indien Ahsan Aly Syed, installé il y a trois mois, d'honorer les promesses qui leur a tenues à son arrivée.Par ailleurs, les joueurs concernés par cette affaire et qui avaient exigé une garantie de paiement ont été pourtant rassurés par un ordre de transfert bancaire datant du 13 avril qui leur a été remis par la direction du club, il y a quelques jours. Faut-il rappeler que Aly Syed, qui est confronté à de sérieux pro! blèmes financiers, n'aurait pas réglé plusieurs échéances à cause des dettes contractées avant son arrivée au Racing, il y a trois mois. Exaspérés, les joueurs passent à l'acte Ne voyant rien venir, les joueurs, qui ont constaté que l'argent n'avait toujours pas été versé sur leurs comptes, sont passés à l'action. C'est ainsi qu'ils se sont réunis lundi juste après la séance d'entraînement qui a pris fin vers 19h30, pour discuter de leur peu reluisante situation financière qui perdure depuis plusieurs mois. Après avoir envisagé de tenir une conférence de presse qui devait être animée par les trois capitaines d'équipe du Racing, ils ont finalement  décidé de rédiger un communiqué dans lequel ils ont fait part de leur situation financière qui demeure en suspens depuis plusieurs mois.C'est le  capitaine de Santander, Pedro Munitis, qui a remis ledit communiqué, mardi soir, à la presse pour rappeler que le club n'avait toujours pas payé les arriérés des joueurs qui datent de la! saison dernière (1,7 million d'euros). «L'équipe veut en fini! r avec cette question des arriérés. Nous voulons continuer à donner la priorité à l'aspect sportif, comme nous l'avons fait depuis le début de la saison. Aucun joueur de l'équipe ne parlera à nouveau de cela, au moins jusqu'à ce que nous assurions, si Dieu le veut, le maintien», a déclaré Pedro Munitis, le capitaine d'équipe, à la presse. Voilà pourquoi Lacen quittera le Racing Le milieu de terrain international algérien du Racing de Santander, Medhi Lacen, nous a, dans une interview exclusive accordée à notre journal, il y a quelques semaines, signifié qu'il était prêt à prolonger son contrat au Racing de Santander, à condition que ses dirigeants s'alignent sur la proposition de Getafe où il devrait, à 90 %, évoluer la saison prochaine.Lacen nous avait aussi avancé que lui et sa famille se plaisaient bien à Santander, mais voilà que cette histoire de salaires impayés de plusieurs cadres de l'équipe vient de faire s'envoler tout espoir de le voir prolonger au Racing, sachan! t que le club traverse une crise financière aiguë. C'est dire qu'il sera impossible de lui proposer une meilleure offre que celle qu'il a reçue du club madrilène, Getafe. Par ailleurs, après cette amère expérience vécue par ses camarades, Lacen ne pourra plus accorder de crédit à cette équipe dirigeante qui tarde à honorer ses engagements envers ses anciens joueurs. Ce qui nous amène à dire que l'ancien sociétaire d'Alaves quittera bel et bien Santander, l'été prochain. Il aura un nouveau président à Getafe Un  Groupe émirati «Royal Emirates»  est arrivé à un accord avec l'administration du club espagnol de première division, Getafe, pour le rachat de cette équipe de la banlieue de Madrid pour la somme de 90 millions d'euros. Ainsi, le club où devrait atterrir l'Algérien Medhi Lacen l'été prochain sera dirigé par le  patron de cette entreprise d'investissement emiratie, Sheikh Bin Butti Suhail Al Maktoum. «Nous allons investir dans un club espagnol,  il s'agit de Getafe? No! us allons l'annoncer jeudi», a indiqué Sulaiman Al Butti, chef de proje! t de Royal Emirates. A signaler que Suhail Al Maktoum sera le troisième propriétaire étranger d'un club espagnol après le président de Malaga, Sheikh Al Thani,  et l'homme d'affaires indien Ahsan Aly Syed, président du Racing de Santander.

Les vacances de «l'inspecteur» Abdelhak

You have exceeded the allowed hit rate given as a free service. If a higher hit rate is needed, please take a look at our SLA page http://www.dapper.net/sla.php

Maroc-Algérie Casa, Marrakech, décision le 4 mai

You have exceeded the allowed hit rate given as a free service. If a higher hit rate is needed, please take a look at our SLA page http://www.dapper.net/sla.php

Yebda : «Objectif, la Champions League»

Il est l'homme le plus en forme des internationaux algérien. Hassan Yebda et son club Naples ont raté une occasion en or de coller au leader du Calcio, l'AC Milan, lors de la dernière journée.Leur défaite à domicile face à l'Udinese (1-2) pourrait leur coûter cher dans la course au titre. Très déçu, Hassan laissa un message sur son site officiel à ses fans, mais aussi aux supporters de Napoli, déçus eux aussi de cette défaite inattendue face à un adversaire direct pour l'Europe. «Malgré l'aide des 60 000 spectateurs présents au stade, et l'ambiance exceptionnelle, nous n'avons pas réussi à passer l'obstacle de l'Udinese. C'est une mauvaise soirée, un mauvais match pour nous, marqué par un manque de réussite et une nervosité palpable», dira Hassan Yebda. «Plus de place pour les calculs»Par ailleurs, l'auteur du but victorieux face au Maroc à Annaba a préféré posit! iver et se projeter rapidement vers l'avant. «Cette défaite nous permettra d'apprendre et de nous focaliser sur l'objectif principal : l'accession directe à la Ligue des champions sans passer par le tour préliminaire. Il reste 15 points à prendre d'ici la fin du championnat, et il n'y a plus de place pour les calculs.Début de réponse samedi prochain lors du déplacement difficile à Palerme, qui sort d'une très belle victoire face à la Roma.» Annoncé titulaire lors de la prochaine journée, Yebda devra avec ses camarades faire preuve de beaucoup et lucidité et de rigueur face à Palerme. A 6 points du leader, Naples est appelé à creuser l'écart entre elle l'Inter, qui traverse une crise sans précédent à l'occasion de cette journée. Le sprint final s'annonce palpitant. A. B.

Guedioura retrouve son «casseur»

Le milieu de terrain international algérien, Adlène Guedioura, affrontera pour la première fois depuis son retour à la compétition Steve Sidwell, qui n'est autre que celui qu'il l'a éloigné des terrains pour une période de 7 mois à lasuite d'un tacle assassin sur le jeune Loup. A cette époque, Steve Sidwell évoluait à Aston Villa. Il a été prêté à Fulham cet hiver.Les deux hommes vont donc se retrouver à l'occasion de ce match qui s'annonce palpitant et qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours. Guedioura et Steve vont certainement se retrouver face à face sur le terrain. Connaissant l'Algérien, il va certainement aller au contact. On l'a déjà vu lors du dernier match tacler, sauter, et même commettre des fautes. Guedioura n'a pas peur, sa blessure, c'est du passé.McCarthy : «Adlène n'est pas rancunier»La presse anglaise a évoqué ce sujet. Posant la ! question à Mick McCarthy, ce dernier dira : «Guedioura a déjà déclaré qu'il n'en voulait pas à Sidwell. Adlène n'est pas rancunier. Il est le plus gracieux à ce sujet. L'important est qu'il soit guéri. Il est avec nous. Il joue. Le passé, c'est le passé», ajouta McCarthy. Par ailleurs, et à la suite de la polémique liée aux rumeurs disant que Wolverhampton, qui a mis un pied en D2, va lever le pied face à Fulham, le manager de Wolverhampton, Mick McCarthy, rejettera l'idée de match combiné contre Fulham. Il a insisté sur le fait que les joueurs vont tout faire pour obtenir les points du match. «On se battra jusqu'à la fin pour notre survie en Premier League, pour aider à gagner leur combat de survie», dira McCarthy. A. B.

Hamiti : «Prêt à mourir pour l'Algérie au Maroc»

You have exceeded the allowed hit rate given as a free service. If a higher hit rate is needed, please take a look at our SLA page http://www.dapper.net/sla.php

Belmadi : «Qui refuserait Bougherra ?»

L'ex-international algérien, Djamel Belmadi, reconverti en entraîneur cette saison, a réussi son baptême du feu. Il a remporté le titre de champion du Qatar avec son équipe de Lakhwiya.Joint par nos soins, l'ex-joueur de Marseille a bien voulu nous parler de l'exploit réalisé par son équipe et également des perspectives pour la saison prochaine. Surtout que ces derniers jours, on avance que Bougherra aurait déjà donné son accord pour évoluer dans ce club. Belmadi nous a fait savoir qu'il n'y a jamais eu de contact officiel pour un éventuel transfert de Magic à Lakhwiya, mais qu'il souhaite évidemment l'avoir dans son équipe.- Félicitations pour le titre acquis haut la main par votre équipe?- Je vous remercie beaucoup. Je pense qu'on a bien négocié notre parcours en réalisant d'excellents résultats.- Avez-vous douté pendant ce parcours positif ?- Non, je n'ai jamais dou! té, car je savais que mes joueurs étaient bien préparés et surtout décidés à relever le défi.- Quand avez-vous senti que le titre était jouable ?- Déjà, après la phase aller, on a pris conscience de nos possibilités et on s'est dit pourquoi ne pas mettre le paquet et aller jusqu'au bout. Progressivement à l'approche de la fin du championnat et malgré la pression qui pesait sur nos épaules, on a tenu le coup et remporté le titre.- Pour votre première expérience en tant qu'entraîneur, vous avez réussi un grand exploit, comment expliquez-vous cela ?- Le mérite revient aux joueurs qui ont adhéré à ma méthode de travail. On formait un groupe uni, solidaire qui avait envie de réussir quelque chose de formidable. Des liens se sont tissés entre les joueurs, puis les résultats sont arrivés.- Quand l'arbitre a sifflé la fin du match qui vous a consacrés champions du Qatar, quelle est la chose qui vous a traversé l'esprit à ce moment précis ?- J'étais aux anges, mais j'ai pensé tout d! e suite aux joueurs qui ont été les artisans de ce titre histo! rique.- La presse qatarie ne s'est pas trompée, elle a souligné votre mérite en tant qu'entraîneur?- Je ne veux pas trop parler de ma personne, je sais que je dois encore apprendre le métier et améliorer mes connaissances.- Le joueur algérien, Karim Boudiaf, qui évolue au sein de votre équipe a réalisé une excellente saison, parlez-nous de lui?- C'est un joueur que j'ai ramené de l'école de formation de Nancy. Une fois à Lakhwiya, il a travaillé durement pour s'imposer dans l'équipe première. Malgré son jeune âge, il a réussi d'excellents trucs dans l'équipe cette saison. C'est un élément prometteur qui a une grande marge de progression devant lui.- Dans quel poste évolue Boudiaf ?- En fait, c'est un milieu relayeur qui peut assurer son rôle dans la récupération et qui peut faire de jolis trucs sur le plan offensif. C'est un joueur qui a beaucoup de qualités et à qui je prédis un bon avenir.- A votre avis, est-ce que ce joueur peut rendre service à la sélection algérienne ?! - Il faut savoir si le joueur a vraiment envie de jouer pour la sélection algérienne. A ma connaissance, il n'a pas encore tranché la question, car il est de père algérien et de mère marocaine.- Votre équipe s'apprête à affronter dimanche prochain l'équipe d'El-Arabi pour le compte de la demi-finale de la coupe du Prince. Comment préparez-vous cette confrontation ?- Avec le plus grand sérieux, car on veut remporter cette coupe.- Verra-t-on Belmadi toujours à la tête de la barre technique de Lakhwiya la saison prochaine ?- En principe, il n'y a aucun problème de ce côté, je vais continuer à travailler dans ce club, car il y a un grand projet sportif arrêté par les dirigeants du club. Un stade est déjà en construction, sans parler des autres infrastructures sportives. Il y a aussi le challenge sportif, car on va participer la saison prochaine à la Champions League asiatique.- Je suppose que vous envisagez déjà le renforcement de l'équipe ?- Oui, on va renforcer l'équipe par d! es joueurs bien ciblés. Pour l'instant, on n'a finalisé avec aucun élém! ent.- Certaines informations font état d'une prise de contact avec Madjid Bougherra pour éventuellement l'engager la saison prochaine?- C'est archi faux, on n'a pas approché ce joueur même si j'avoue qu'un élément comme Magic, on ne peut pas le refuser. Je me demande d'où ces gens ramènent de telles informations.- N'y a-t-il pas d'autres joueurs algériens dans votre calepin ?- Pour l'instant, nous avons trois joueurs étrangers, Wadou, Dindane et Koné. Ces trois éléments ont donné satisfaction, ce qui fait qu'il est impossible pour nous de ramener un joueur algérien pour le moment, la réglementation en vigueur autorise l'engagement de 3 étrangers seulement. C'est possible qu'on engage des joueurs algériens à l'avenir, mais pas pour la saison prochaine.K. H.

Medjani «A fond avec l'USMH en finale»

A quelques semaines de la fin de la saison du championnat de Ligue deux française, l'international algérien, Carl Medjani, évoque son éventuel transfert.Le joueur d'Ajaccio, contacté par nos soins, nous a révélé qu'il a des touches avec plusieurs clubs en Turquie en Grèce et même en Russie. «Vous savez, cette période connaît toujours un grand mouvement, puisque les spéculations vont bon train. Pour ma part, je dois avouer que j'ai reçu beaucoup d'appels téléphoniques de la part de plusieurs managers qui m'ont proposé des clubs en Turquie en Grèce et même en Russie.Les choses n'ont pas beaucoup évolué, mais les contacts existent toujours. Pour le moment, je suis concentré avec mon club sur le championnat, car, comme vous le saviez bien, notre équipe joue la montée en Ligue une. Je suis en fin de contrat avec Ajaccio et je pense que je serai fixé d'ici la fin de l! a saison sur mon avenir sportif. Je ne veux pas me précipiter, car chaque chose se fera en son temps», a précisé le joueur d'Ajaccio «Je vais retrouver la compétition ce lundi contre Dijon»Le solide défenseur de l'équipe corse, réintégrera lundi prochain son équipe pour son déplacement à Dijon après avoir purgé ses 4 matches de suspension. Pour son retour, le joueur dira : «Je suis très content de retrouver la compétition officielle avec mon équipe après ce repos forcé. Ça fait vraiment bizarre de rester loin des terrains et assister aux matches de son équipe.J'ai continué à travailler durement aux entraînements pour garder la forme et rester compétitif. Je pense que le stage que j'ai effectué avec l'EN d'algérie avant la rencontre contre le Maroc, disputé le 27 mars dernier à Annaba, m'a beaucoup servi. Sans parler du temps de jeu dont j'ai bénéficie face aux Lions de l'Atlas. A mon retour à Ajaccio, j'ai bossé aux entraînements pour mai! ntenir ma condition physique.» «La montée, on y croit»L'équipe! d'Ajaccio, classée actuellement en seconde position derrière le leader Evian, semble bien partie pour retrouver la Ligue une, même si la mission des coéquipiers de Medjani est difficile, compte tenu des matches qui restent en championnat.«Après notre dernière victoire face à Grenoble, on a grimpé à la seconde place au classement général, derrière le leader Evian. Deux points nous séparent d'Evian et je pense que c'est jouable pour nous. On doit garder la même dynamique dans le jeu pour mettre encore plus la pression sur les équipes du haut du tableau. Pour nous les joueurs, on va faire le maximum pour atteindre cet objectif.» «J'espère que mon retour sera bénéfique»Concernant le prochain déplacement d'Ajaccio à Dijon, qui s'annonce périlleux pour l'équipe corse. Medjani estime que ce sera un vrai test pour son équipe qui devra sortir le grand jeu face à une formation difficile à manier sur son terrain. «On s'attend à une mission délicate à Dijon, car l'adversaire ambitionn! e lui aussi la montée. On se prépare très sérieusement pour aborder cette rencontre avec la plus grande détermination. J'espère que mon retour sera bénéfique pour l'équipe et apportera le plus attendu», affirmera Medjani «Je ne pourrai pas voir la finale, à Alger, malheureusement»Avant d'achever notre conversation avec lui, Medjani, fervent supporter de l'USMH, a tenu à féliciter l'équipe pour sa qualification pour la finale de la Coupe l'Algérie, tout en lui souhaitant de remporter le trophée.«Je suis vraiment heureux après la qualification de l'USMH pour la finale de la Coupe d'Algérie, car c'est l'équipe que je supporte. En battant Sétif en demi- finales, El-Harrach a montré ses grandes capacités. J'espère que l?équipe ira jusqu'au bout et remportera le trophée cette saison. En tout cas, je serai derrière l'équipe en finale face à la JSK. J'aurais souhaité assister à cette finale, mais compte tenu de mes engagements avec mon équipe, je ne pourrai pas faire le déplacement! à Alger», a conclu notre conversation l'ex-joueur de Saint-Etienne.K. ! H.

Bouazza restera à Millwall

Millwall, club anglais de Premiership a decide de lever l'option d'achat de l'attaquant international algérien, Hameur Bouazza (26 ans). Ce dernier avait été prêté par le club français de Ligue 1, Arles-Avignon.Millwall, club anglais de Premiership, a decidé de lever l'option d'achat de l'attaquant international algérien, Hameur Bouazza (26 ans). Ce dernier avait été prêté par le club français de Ligue 1, Arles-Avignon. Le nouveau contrat du Fennec court désormais jusqu'en juin 2013. Bouazza s'est dit ravi par cette nouvelle situation ?«Je suis vraiment heureux de rester à Millwall, a-t-il confié sur le site du club, et je tiens à remercier, à cet effet, le président du club, l'entraîneur, le directeur sportif, les joueurs et aussi les supporters qui, je dois dire, ont facilité mon intégration ici. J'espère tout donner pour aider le club à réaliser de bons résultats et accéde! r en Premier League.? Cette stabilité pourrait également consolider ses chances de regagner de façon durable une place en équipe d'Algérie.

mercredi 20 avril 2011

Mourad Meghni : ?Je veux avoir plus de temps de jeu?

You have exceeded the allowed hit rate given as a free service. If a higher hit rate is needed, please take a look at our SLA page http://www.dapper.net/sla.php

Benchikha, et ça, c'est pas un attaquant ?

S'il est un joueur de la JSK qui monte en puissance en cette fin de saison, c'est assurément l'attaquant de pointe Farès Hamiti, l'avant-centre qui a inscrit avant-hier lors de la demi-finale remportée par son équipe son cinquième but en coupe en autant de matchs.En plus?? de ses multiples réalisations en championnat ces dernières semaines, Farès Hamiti compte un bon paquet de buts à son actif.Autant il était effacé au tout début de championnat, autant il explose littéralement en cette fin de saison, à la grande joie de son entraîneur qui ne peut, désormais, plus se passer de ses services. En fait, pour ceux qui ont suivi le parcours de ce costaud joueur, un peu impulsif sur les bords, ce qui explique quelque part son explosivité sur le terrain, celui-ci est aujourd'hui au mieux de sa forme et fait étalage de son grand potentiel offensif.Le «Char d'assaut» qui manque! au «Général»Il passe pour être un véritable char d'assaut qui ferait largement l'affaire du «Général.» Déjà à Blida, son dernier club, Hamiti fut un des éléments les plus en vue de son équipe en alignant des performances et en claquant des buts à tout-va. Ce garçon, très timide dans la vie de tous les jours, est un véritable poison pour les défenses quand il est au mieux de sa forme et surtout quand il est en pleine confiance.Sa palette technique est assez riche, il est très bon balle au pied, excelle dans le jeu de tête, il est tout aussi bon, dos au but que quand il est en face. C'est dire que ce garçon de vingt-quatre ans (il est né le 26 juin 1987) dispose d'un potentiel qui peut lui permettre de jouer un niveau au-dessus : l'EN dans un premier temps? Selon beaucoup d'observateurs, le sélectionneur national devrait jeter un coup d'?il du côté de Tizi Ouzou pour offrir une chance à Hamiti de disputer une place en sélection. Selon son ex-coach en EN militaire, Kamel Kaci! Saïd : «Hamiti postule à plus qu'une convocation, il a largem! ent sa place dans le onze national», dira-t-il sans hésitation aucune. Il est vrai qu'à l'heure où les attaquants de l'EN peinent à trouver le chemin des filets, le baroudeur kabyle mériterait plus de considération de la part de Benchikha.Il méritait déjà de jouer le CHANDéjà au CHAN, il méritait déjà de figurer dans le groupe. Riche d'une expérience internationale emmagasinée tant avec la JSK qu'avec la sélection militaire, Hamiti pourrait être d'un grand secours pour? Benchikha en perspective des échéances qui attendent son équipe.Un «Char d'assaut» qui peut rendre d'énormes services au «Général»Issu d'une famille de footballeurs, Hamiti, dont le cousin, Mourad, a été l'un des plus illustres (Mourad a joué à l'USMB dans les années 1990 et fut un des meilleurs éléments durant toute sa carrière). Farès, lui, n'a pas le même tempérament que son aîné de cousin, qui plus lucide et plus technique, mais il a hérité de lui cette touche de balle, avec moins d'élégance peut-être, m! ais avec cette fluidité dans le geste. Et en plus, le garçon, comme il est attaquant de pointe, dispose d'un atout majeur, la force de pénétration.En tout cas, Hamiti, au vu de ce qu'il démontre ces dernières semaines, mérite quand même un regard de la part du «Général». Le Kabyle a une marge de progression impressionnante, les portes de l'équipe nationale, il devrait les franchir sans a priori, parce qu'il le mérite bien et il en a les moyens.

Kadir se livre à Berbère TV

Lors de l'émission hebdomadaire Addal+ présentée habituellement par notre confrère Lounis, lundi soir, sur la chaîne Berbère TV, l'invité était l'international algérien Foued Kadir. Et pour la première fois,la chaîne de télévision a collaboré avec le journal Compétition, représenté par Sofiane Abidat, correspondant en France. Notons aussi la présence du préparateur physique Ferhat Meradi qui est passé par des clubs tels que la JSK et l'USMA par exemple.Tout a commencé par une entrée classique. Au début, nous avons abordé la carrière de Foued, entre autres les clubs par lesquels il est passé. Rappelons que Foued est originaire de la ville de Martigues (sud de la France). Ensuite, nous sommes entrés dans le vif du sujet en essayant de respecter le temps défini par la feuille de route d'Addal+.Puis, nous avons parlé de la coupe d'Algérie. «J'aurais préféré que l'équipe! de l'ES Sétif gagne l'USM El-Harrach, car il y aurait eu une belle affiche entre la JS Kabylie et l'ES Sétif en finale», telle est la réponse de Foued lorsque Lounis lui a demandé son avis sur la finale de la coupe d'Algérie. Il parle avec son c?ur. Pour ceux qui ne le savent pas, ses parents sont originaires de Sétif. C'est pourquoi, à cette question, il penche naturellement pour ses origines. Mais malgré tout, USMH-JSK reste une belle affiche.Hormis cela, il ne suit pas trop le championnat algérien qui, pour lui, n'est pas le meilleur championnat du monde. «Je ne suis pas ces matchs-là, sans plus», a-t-il indiqué. Malgré que Sétif soit son équipe favorite dans le championnat algérien, on n'est pas près de le voir évoluer là-bas, ce qui va sûrement désenchanter le public sétifien, mais qui sait ? On ne sait pas de quoi est fait l'avenir. Le retour réussi de FouedS'il y a bien une chose à souligner chez ce joueur, c'est qu'il revient d'une blessure grave (ligaments croisés! ) qui l'a éloigné pendant 7 mois des terrains. Il n'a pas trop! souhaité aborder ce sujet plus longtemps et considère que cela est dans le rétroviseur. «Cette blessure pour moi est du passé. Je ne pense plus à ça. Je me concentre plus sur mon avenir.» Il y avait également en notre compagnie le préparateur physique Meradi qui était là pour nous éclaircir sur la blessure du joueur, ce à quoi elle était due, combien de temps il faut pour qu'il reprenne.Sa présence nous a enrichis ainsi que les téléspectateurs sur des choses que seul lui connaît, puisqu'il est confronté à ce genre de problème dans son métier. «Foued revient très bien. Je suis vraiment content pour lui, ce n'est pas évident après une longue absence de revenir si rapidement à son niveau. Je suis le parcours de Foued en tant qu'Algérien et je pense que son retour va faire beaucoup de bien à l'EN par sa force d'être polyvalent.» Pour ne pas tout citer, voilà l'essentiel de ce qu'a dit Ferhat sur Foued.«Depuis son retour en compétition avec son équipe de Valenciennes, il n'en e! st qu'à son 3e match après celui joué face à Saint-Etienne (30 minutes de jeu). Le match suivant, son entraîneur Philippe Montanier l'a fait jouer tout le match contre Nancy. Le dernier en date est celui du dimanche passé lors de la 31e journée de L1 où il a joué l'intégralité de la rencontre. Pour ce qui est de cette dernière rencontre, il faut retenir les 2 grosses occasions de Foued Kadir. La première était lors de la 19e minute où il fait un dribble à 20 m de la surface arlésienne, enroule une frappe pied droit, mais malheureusement pour lui le ballon vient effleurer le montant droit du gardien d'Arles-Avignon.La deuxième opportunité de l'Algérien est très importante pour son équipe, étant donné qu'elle est à l'origine de l'unique but de Valenciennes à la 68e qui vient compliquer, de nouveau, les affaires d'Arles-Avignon, et officiellement, l'ACA et Ghilas qui mettent les 2 pieds en L2 pour la saison prochaine après un bref passage historique en L1.Algérie-Egypte sur le! plateauTout allait bien.Il régnait une ambiance conviviale jusqu'à ce ! que notre confrère Lounis décide d'aborder le match Algérie-Egypte. L'ambiance s'est transformée laissant place à de profondes douleurs qui ont réveillé un mal du passé. Après le visionnage des images de tout ce qui s'est passé autour de ce match retour Algérie-Egypte au Caire pour les phases qualificatives de la Coupe du monde et de la CAN-2010, il était difficile d'enchaîner sereinement. D'ailleurs, ceux qui étaient présents dans les coulisses, en l'occurrence les trois amis de Kadir qui étaient venus l'accompagner, étaient eux aussi touchés par ces images tout comme Foued, non présent ce jour-là avec les Fennecs au Caire.Nous n'avons pas oublié de parler du match Algérie-Maroc du 27 mars dernier, remporté 1-0 par l'EN, unique but marqué à la 6e par Hassan Yebda sur penalty. «Ce qu'ont fait les joueurs est quelque chose de très bien, malgré le fait que c'était difficile. L'essentiel a été fait, c'est-à-dire empocher les 3 points. Maintenant, tout le monde possède le même ! nombre de points, le championnat est relancé.» Pour ce qui est du fait de ne pas avoir été appelé pour ce match, Foued rajoute : «C'est le choix de l'entraîneur. Moi, comme je l'ai toujours dit, l'EN reste toujours un objectif, je ne peux pas rester longtemps sans elle. Pour la suite de ces éliminatoires, l'algérie a toutes ses chances, il faut croire à ces qualifications. On peut aller chercher un bon résultat à Casablanca au mois de juin incha Allah.»On s'est régalés sur le plateauPour la première de ce genre, la collaboration avec nos confrères de Berbère TV était vraiment une bonne initiative et une expérience intéressante. Sur le plateau, ça taquinait dans tous les sens que ce soit envers nous, Lounis ou les invités. L'atmosphère était joyeuse, on peut dire même bon enfant. Foued a répondu pratiquement à toutes nos questions sans langue de bois.Il faut le féliciter pour cela. Par la suite, vers la fin de l'émission, nous avons fait v! enir sur le plateau l'un de ses amis, Mohamed Abdenour, qui évolue actu! ellement à RFC Tournai en D2 belge pour nous parler de son expérience dans le championnat algérien et de ce qu'il a gardé comme souvenirs. Pou rappel, ce dernier est passé par des clubs en algérie tels que l'ESS (2005-2006), le MC Oran (2006-2007) et un club de la région de Béjaïa, le MOB en l'occurrence (2007-2008). «Je garde de bons souvenirs de mes années passées en Algérie, surtout avec le MCO, puisque je suis originaire d'Oran. Ce qui restera le plus gravé dans ma mémoire, c'est le public algérien.»Une cerise sur le gâteauAvant la fin de l'émission, nous avons fait un quizz à Kadir que l'on avait préparé spécialement pour lui. A notre surprise, Foued n'est pas du tout ce que l'on croit. L'intitulé était : «Vous êtes plutôt pour ?» Il n'avait le droit qu'à un seul joker, ne pas répondre à une question qu'il jugeait difficile à répondre. On vous laisse admirer ses réponses?Messi ou Christiano ? Réponse : MessiLa vie dans le Nord ou le ! Sud ? Réponse : dans le SudPSG ou OM ? Réponse : OMBenchikha ou Saâdane ? Petit suspense, puis son ami Mohamed présent sur le plateau lui rappelle qu'il a droit à un joker. Foued a été diplomate? Réponse : «Je ne peux pas répondre à cette question parce que je ne connais pas encore Benchikha.»Grosse voiture ou citadine ? Réponse : Grosse voitureCuisine orientale ou occidentale ? Réponse : orientaleSétif ou Alger ? Choix du c?ur. Réponse : SétifZidane ou Madjer ? Réponse : ZidaneJuste après, Lounis lui a rajouté une question que l'on attendait un petit peu?JSK ou ESS ? Vous connaissez sans doute la réponse, pas la peine de vous le dire.

Pour avoir refusé l'offre d'Olympiakos Volos,La Lazio punit Meghni

Mourad Meghni est dans une situation difficile. Son entraîneur le convoque, chaque fois, parmi les 19 joueurs avant de l'écarter à la dernière minute, le privant ainsi de jouer avec l'équipe première et en même temps avec la réserve du club qui joue quant à elle la veille. Mourad en a marre d'être le dix-neuvième.Tous les Algériens, et même les Romains, se posent la même question. Pourquoi Meghni ne joue pas et surtout pour quelles raisons ses responsables lui font subir ce traitement ? L'Algérien n'en peut plus de cette situation. Il veut soit jouer avec les A ou bien le laisser à la disposition de l'entraîneur de la réserve qui a besoin de lui et le fera certainement gagner un peu de temps de jeu qui lui sera utile pour la saison prochaine. Afin de tirer au clair cette affaire, Meghni est allé voir Reja, son entraîneur. Il a eu une discussion très franche avec son co! achUne discussion très franche a eu lieu entre les deux hommes. Le joueur lui a fait part de son ras-le-bol d'être à chaque fois le dix-neuvième. Son coach, de son côté, lui a fait savoir que cette situation n'allait pas perdurer et lui a conseillé de se montrer patient et de faire preuve de «professionnalisme».En même temps, et selon une source sûre, on a appris que les agents du joueur sont allés, de leurs côtés, demander des explications aux dirigeants de la Lazio, plus particulièrement à Igli Tare, le directeur sportif du club. Rien n'a filtré de ce qui a été dit entre les deux parties, mais ce qui est sûr, c'est que les avocats de Mourad se sont montrés très critiques quant à l'accueil réservé à leur protégé depuis son retour dans le club après une blessure de plus d'une année.En refusant qu'on touche à son salaire, Mourad s'est fait un ennemiTout le monde se souvient de la l'information disant que Meghni allait être prêté lors du mercato d'hiver dernier à l'Olympiakos! Vólos. Le joueur, dans une interview accordée à Compétition, ! nous avait dit «qu'il était d'accord de jouer pour cette équipe à condition de trouver un accord qui satisferait les deux parties?» La raison pour laquelle ce transfert n'a pas pu se concrétiser avait un rapport direct avec l'argent.Volos voulait engager Meghni, mais contre la moitié de son salaire seulement. Face au refus catégorique de Mourad, les Grecs avaient fait savoir à leurs homologues romains qu'ils étaient d'accord pour assurer la moitié de son salaire, mais qu'il fallait leur assurer l'autre moitié, ce que refusèrent catégoriquement les dirigeants de la Lazio.La vengeance d'Igli TareFace à cette situation, Igli Tare n'a pas trouvé mieux que de faire savoir à l'Algérien que sa direction ne serait pas disposée à assurer son salaire qui est de 38 000 ?/mois. Leur argument était bien sûr le fait que le joueur revenait d'une longue blessure et qu'il lui serait certainement très difficile de s'imposer. «On ne peut débourser cette somme pour un joueur qui fort probablem! ent ne jouera pas cette saison», auraient dit les responsables de la Lazio au joueur. Meghni savait parfaitement que la Lazio n'avait pas le droit de toucher à son salaire, d'autant plus que c'est la Fédération algérienne qui l'avait pris en charge après sa blessureIl avait engagé des avocats pour le défendreIl avait donc engagé des avocats pour le défendre. Au final, il a fini par avoir gain de cause. Mais cette décision, Mourad a fini par la payer cher, puisque la Lazio a décidé depuis de mettre leur ancien meneur de jeu dans le collimateur.Ne digérant pas le fait que le joueur ait refusé de jouer pour Volos contre la moitié de son salaire, et du coup, leur faire économiser 190 000 ? avec la possibilité de récupérer un joueur compétitif en fin de saison, Igli Tare a décidé de se venger de lui en l'empêchant de jouer et avec l'équipe première et la réserve. C'est là la vraie raison de la mise à l'écart de Mourad Meghni.Par ailleurs, selon une source proche du club, Meghni ! et Reja seraient tombés d'accord pour que le joueur soit laissé à la di! sposition de la réserve quand il n'y a aucune chance de l'incorporer aux côtés de Zarate et ses coéquipiers.

Selon RFI,Mesbah et Bougherra parmi les Africains qui agitent déjà les recruteurs

Le site Internet de Radio France International a consacré hier un article évoquant les joueurs africains évoluant sur le vieux continent et qui attisent les convoitises des recruteurs des différents clubs européens à un mois de la clôture des différents championnats.En plus des Ivoiriens Didier Drogba, Gervinho et Salomon Kalou ou les Sénégalais Papiss Cissé et Moussa Sow, le petit tour d'horizon à quelques semaines de l'ouverture du mercato consacré par RFI a aussi parlé de l'intérêt des clubs européens pour le duo algérien Madjid Bougherra-Djamel Mesbah, en rappelant que le premier a décidé de ne pas prolonger vu les difficultés financières de son club tandis que pour le joueur de Lecce : «Les latéraux de qualité sont trop rares pour se retrouver en Serie B, d'où le Fennec revient à peine avec Lecce et où il risque de retourner dès 2011-2012. L'OM garderait un ?il sur le Con! stantinois pour remplacer Taiwo», ont-ils commenté l'intérêt du club phocéen pour le latéral gauche algérien.Mesbah dans l'équipe-type de footafricaComme le veut la tradition, le site Internet footafrica365 publie chaque mardi l'équipe-type des meilleurs joueurs africains dans les championnats européens. Après sa belle prestation le week-end dernier et le but qu'il a inscrit face à Cagliari, Djamel Mesbah a été retenu par la rédaction de ce site d'information de foot, dans le onze type de cette semaine : «Le milieu de terrain algérien a inscrit un but lors de la rencontre prolifique face à Cagliari (3-3).Mais a aussi été de tous les bons coups offensifs de son équipe», pouvions-nous lire hier sur ce site. A noter que cette équipe-type comportait les noms de deux Marocains, Younès Belhanda (Montpellier) et Adil Hermach (Lens).

Bouzid n'affrontera pas Bougherra le mois prochain

Smaïl Bouzid, le défenseur central de l'EN, a été suspendu hier pour deux matches par la commission de discipline de la Fédération écossaise de football. Motif : il a écopé lors du dernier match du championnat de son septième avertissement depuis le début de la saison,??et comme les règlements de la Fédération écossaise punissent le joueur qui atteint le seuil de 7 avertissements en une saison par un match de suspension, Bouzid a pu lui aussi le vérifier à ses dépens.Pis encore, puisqu'il a écopé d'un second match, car c'est la seconde saison de suite qu'il totalise ce nombre d'avertissements. Cette sanction prendra effet le 30 du mois en cours et le privera donc de deux parties, la première aura lieu ce même jour, c'est-à-dire le 30 face à Kilmarnock, tandis que la seconde c'est celle qui conduira Heart of Midlothian à Ibrox Park une semaine plus tard pour y déf! ier les Rangers de Bougherra, ce qui veut dire que le duel algérien n'aura donc pas lieu. Une sanction qui compromettrait la prolongation de son contratLes articles de presse qui ont rapporté hier l'information de la suspension du pensionnaire du championnat d'Ecosse n'ont pas oublié de mentionner que cette sanction peut porter préjudice à Bouzid plus qu'on le pensait, puisque son contrat avec son équipe actuelle arrive à terme, comme on le sait, à la fin de cette saison, et le joueur aspire à gagner davantage la confiance de son coach Jim Jefferies, lui qui a souffert le mois passé par un manque de temps de jeu avant de revenir dans ses plans cette semaine en prenant part au dernier match du championnat en tant que titulaire.Il voulait prouver d'ici la fin de la saison qu'il est bel et bien un joueur sur lequel il pourra compter au moins lors du prochain exercice, lui qui cherche la prolongation de son contrat, mais cette sanction tombe vraiment au mauvais moment pour lui,! d'autant que la direction de son club a déjà commencé l'opéra! tion recrutement. Un joueur marocain, Mehdi Taouil, serait même plus proche que jamais d'endosser le maillot des Heart la saison prochaine, reste à savoir si les prestations du début de saison de l'international algérien peuvent suffire aux responsables écossais pour prolonger Smaïl.

Antar parmi les 50 joueurs qui ont changé l'histoire du foot

Un site anglais spécialisé dans les statistiques de Football a consacré avant-hier un espace pour une étude qui a regroupé 50 joueurs. Ces 50 éléments choisis par l'auteur de cette étude auraient contribué d'une façon ou d'une autre au changement de l'histoire du Football mondial.Ainsi,??au côté des grandes stars du Football a été choisi le nom du défenseur international algérien Antar Yahia. Le héros d'Oumdourman a été choisi pour intégrer cette longue liste qui comporte aussi, les Zizou, Yashin, Messi, Iniesta, Eto'o, Milla, Boosman et autres Garrincha, tout simplement à cause du fait qu'il fut le premier joueur à évoluer sous le maillot de deux sélections nationales différentes, car comme on le sait, l'actuel joueur de Bochum a! porté le maillot de l'équipe de France lorsqu'il était encore jeune avant de rejoindre les Verts en 2003 à la faveur de l'adoption de la loi concernant les joueurs binationaux, et qui fut farouchement défendue par les pays africains, notamment lors d'un des congrès tenus par la FIFA au début de ce XXIe siècle. En plus du cas Antar, on a choisi quelques joueurs qui resteront gravés dans les annales du foot à vie à travers des situations qu'ils ont vécues, ou même parfois grâce à leur talent.

EN : le stage aura lieu à Costa Blanca

Comme nous l'avons annoncé dans ces colonnes, le stage qu'effectueront les Verts avant d'affronter le Maroc se déroulera en Espagne.Le sélectionneur national a fait son choix,??Abdelhak Benchikha a opté pour Costa Blanca, une localité située entre Benidorm et Alicante, pour préparer le match retour face aux Lions de l'Atlas. Le «Général» a visité le site hier, il a été entièrement satisfait. Il va bientôt communiquer son choix à Raouraoua pour officialiser la chose avec le bureau.

EN : Ghezzal : «Le fait que je sois encore sous contrat avec Sienne ne veut pas dire que j'y retournerai»

L'international algérien Abdelkader Ghezzal a animé hier une conférence de presse après la défaite de son équipe face à Cesena (1-0). Une défaite qui a compromis toutes les chances de Bari quant au maintien parmi la Serie A. Ghezzal a été, cette fois-ci, réaliste : «Il ne nous reste qu'à terminer la compétition avec les honneurs.Il faut nous excuser auprès de nos supporters et donner le meilleur de nous-mêmes jusqu'à la fin, d'autant que nous avons été accusés de n'avoir pas pris les choses au sérieux.» L'attaquant de Bari a, par la suite, démenti la rumeur selon laquelle Bari va lever le pied face à Sampdoria, qui est aussi menacé par la relégation, de par les bonnes relations entre les deux clubs.

EN : Le Scudetto s'éloigne pour Yebda et Naples

Naples a complètement raté sa sortie dimanche soir à domicile face à l'Udinese. Battus deux buts à un, les camarades de l'international algérien Hassan Yebda, titulaire dans ce match, ont sérieusement compromis leurs chances de finir champions d'Italie, cette année.  Dans un jour sans face à une équipe de l'Udinese ressuscitée, les protégés du coach Walter Mazzarri voient le Milan AC s'envoler vers le titre et l'Inter de Milan revenir dans la bagarre pour la deuxième place qualificative directement à la Champions League, la saison prochaine. A cinq journées de la fin, rien n'est joué, mais il sera difficile pour Naples de revenir sur Milan qui compte six points d'avance et un meilleur calendrier de fin de parcours. La deuxième place n'est aussi pas encore acquise pour les coéquipiers de Yebda lorsqu'on sait que les Napolitains doivent rendre visite à l'Inter de Milan dan! s quelques jours dans un match décisif.

EN : Al Sadd jouera sans Belhadj face à Al Nasr

Décisif à plusieurs reprises dans cette compétition de Champions League asiatique, le latéral gauche algérien d'Al Sadd manquera beaucoup à son équipe, ce soir, contre la formation d'Arabie Saoudite, Al Nasr. Belhadj, qui a été expulsé lors de la troisième journée, est suspendu pour le compte de cette empoignade.

Djebbour, dixième Algérien à remporter un championnat européen

Algérie : stage en Espagne en Juin

La Fédération algérienne a annoncé officiellement que l'équipe nationale préparerait en Espagne son match du 4 juin face au Maroc, dans le cadre des éliminatoires de la CAN Orange 2012.L'information avait filtré dans les colonnes du Buteur, elle a reçu confirmation officielle de la Fédération algérienne : c'est en Espagne que l'équipe nationale préparera son déplacement au Maroc, le 4 juin dans le cadre des éliminatoires de la CAN Orange 2012.« Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha a assuré en compagnie du manager général de l'équipe nationale, Abdelhafid Tasfaout, une mission de prospection des sites susceptibles d'accueillir le prochain stage de la sélection nationale », et son choix s'est porté sur un « grand centre d'entraînement en Espagne », indique la FAF, qui n'en précise pas la localisation exacte.

Matmour «Comme Steven Gerrard, je paye l'après-Mondial»

«Je me suis battu pour cette EN» l«Benchikha ne m'a pas encore téléphoné» > «Le Maroc ? Je n'attends qu'un signe?»Il a été l'un des éléments les plus brillants de l'équipe nationale lors des éliminatoires jumelées CAN et CM-2012. Karim Matmour a été un des artisans de l'historique qualification de l'algérie au Mondial sud-africain.Joueur professionnel jusqu'aux bouts des ongles, Karim Matmour, qui a souffert tout au long de la saison, nous parle dans cet entretien de ses déboires, de ses ennuis et du contrecoup qu'il a subi cette année. Mais l'homme est très fort mentalement et résiste avec force conviction aux vents contraires. Aujourd'hui, pour notre Matmour national, le plus dur est passé et l'avenir ne pourra lui être qu'ensoleillé. - Mönchengladbach est pratiquement sûr de jouer en Bundeslinga 2 la saison prochaine. Un comme! ntaire ?- Il reste quand même un mince espoir, mais espoir quand même. Mathématiquement, nous ne sommes pas encore relégués, alors on va se battre jusqu'au bout. Ne dit-on pas tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir ? Alors c'est cet espoir qui nous donne encore de la force pour nous battre jusqu'à la fin et de tout faire pour tenter de sauver le club de la relégation.- Vous avez été très discret cette saison, on ne vous a pratiquement pas vu du tout. Après une saison euphorique avec l'EN, vous avez connu par la suite beaucoup de difficultés à faire la Une, qu'est-ce qui s'est passé ?- Il ne s'est rien passé si ce n'est un contrecoup que j'ai reçu. Du moins c'est ce que je me dis quand je vois la saison que je fais. Et puis, les années d'après Coupe du monde sont généralement comme cela pour certains joueurs. J'en veux pour preuve ce qui arrive à Steven Gerrard qui, lui aussi, vit des moments compliqués. Il n'y a pas que lui, d'autres joueurs en Bundesliga sont dans le ! même cas. J'avais des ennuis de santé. Je me suis blessé et en! suite le club avait fait des changements en mon absence. Des choix que je respecte, mais qui ont fait que je perde ma place. C'est comme ça, j'ai fait des choix, je les assume, un point c'est tout. Je ne vais pas remettre en question certains de mes choix faits avec force conviction.- Justement, on connaissait Matmour, un des pions essentiels du Borussia Mönchengladbach, et subitement, vous ne l'êtes plus?- Comme je viens de vous le dire, j'étais blessé. Entre-temps, le club avait opéré des changements dans l'équipe, et là, j'ai perdu ma place, mais je ne me lamente pas sur mon sort. Il y a plus important dans la vie. Quand je vois ce qui se passe dans le monde, je me dis que vaut ma petite personne devant les graves événements qui secouent le monde actuellement, le Japon et tous les malheurs que vivent les genslà-bas ? Voyez-vous, aujourd'hui, moi, je relativise et je me dis qu'il y aura certainement des jours meilleurs. Dans la vie, il faut savoir prendre du recul par rap! port à certaines choses, c'est ce que je fais. Mais mon travail, je le fais et je le fais quotidiennement avec toute la rigueur voulue, ce n'est pas parce que je ne joue pas que je vais m'arrêter de travailler ou de ne pas le faire comme il se doit.En tout cas, et pour l'anecdote, sachez que cette semaine, j'ai joué vendredi et samedi. Vendredi, j'étais avec l'équipe première à Mayence, j'ai joué quelques petites minutes vers la fin. Nous sommes rentrés la nuit même à Mönchengladbach que nous avons rallié à 3h30. Je suis rentré chez moi pour dormir un peu et à 14h j'ai joué avec la réserve tout le match. Cela m'a fait beaucoup de bien parce que ça me fait quand même un temps de jeu dans les jambes. Ceci pour vous dire que je suis compétitif et fin prêt. Dieu merci, mes ennuis de santé sont oubliés. Je suis en forme, je touche du bois.- Vous êtes passé par des moments difficiles quand même, même si on relativise tout le temps?- Oui, mais cela fait partie aussi de la vie d'un! footballeur. Il y a des hauts et des bas. Et quand on est au plus mal,! il faut savoir relativiser et faire en sorte que tout va, parce qu'il y aura forcément du soleil après la pluie.- Est-ce que vous avez eu des contacts avec le sélectionneur ?- Non, aucun. Avec des gens de la Fédération, oui. J'ai eu quelques-uns au téléphone, mais pas le sélectionneur.- L'équipe nationale vous manque-t-elle ?- (Il pousse un long soupir) Oui? Beaucoup. Je me suis battu pour cette équipe. Je me suis tellement battu qu'elle est en moi aujourd'hui. Comment pourrais-je vivre sans elle ? Cette équipe, je me suis battu pour elle et je me suis battu pour la rejoindre, parce que cela ne fut pas facile comme le pensent les gens. Et puis, j'y ai pris mes quartiers. J'yai vécu des moments très forts, alors comment pourrais-je ne pas ressentir ce manque, moi qui n'y ai plus joué depuis pratiquement une année maintenant ?- Pourquoi vous dites que vous vous êtes battu pour rejoindre l'équipe nationale ?- Parce que dans mon club, on m'avait dit qu'ils souhaiteraient me ga! rder au club, alors que j'avais une CAN et une Coupe du monde à disputer. Disons que je suis parti un peu malgré eux. Donc, il a fallu livrer bataille pour pouvoir jouer ces deux importantes compétitions. C'est pourquoi je vous dis aujourd'hui que je me suis battu pour rejoindre cette équipe nationale.- Si l'équipe vous manque beaucoup, sachez que vous aussi vous lui manquez. Beaucoup d'observateurs ne voient pas cette sélection jouer le match retour au Maroc sans vous. Un commentaire ?- Cela me fait chaud au c?ur d'entendre des choses pareilles, cela me comble aussi. Mais j'aimerais savoir ce qu'en pense le sélectionneur, parce c'est lui, et lui seul, qui établit la liste des joueurs à convoquer, c'est lui qui fait l'équipe. Bon, je ne vais pas dire que ça ne me fait pas plaisir de savoir qu'on pense que je dois être présent pour le match retour contre le Maroc.- En abordant cet important match justement, vous êtes prêt à le jouer si toutefois vous serez convoqué ?- Oui, b! ien sûr que je suis prêt. Je n'ai aucune contrainte, ni un quelconque e! mpêchement. Je n'attends qu'un signe du sélectionneur. C'est un match important et j'aimerais tant apporter un plus à l'équipe.Mais je dois, une fois de plus, vous rappeler que c'est au sélectionneur que revient la décision de me prendre pour ce match ou pas. Moi, pour ma part, je me sens parfaitement apte pour ce match. Sachant que l'équipe me manque beaucoup, je n'en serai que ravi de revenir en sélection, c'est une autre aventure qui commence et je n'aimerai pas être loin de l'équipe nationale, du moins je ne souhaite pas être en marge si vous voyez ce que je veux dire. Mais ce match est encore loin, il ne sert à rien de trop y penser. Il est dans un coin dans ma tête, mais chaque chose en son temps.- Le sélectionneur ne vous a pas contacté. Mais on imagine qu'avec les joueurs, le contact n'a jamais été rompu?- C'est sûr. Et puis, quand je disais à chaque fois qu'on m'interviewait qu'il y a une bonne ambiance dans l'équipe nationale, ce n'était pas que des paroles. Croye! z-moi, avec les joueurs, du moins beaucoup d'entre eux, je n'entretiens pas seulement des relations professionnelles, mais bien plus que ça. Avec certains, j'ai des relations fraternelles, des relations familiales même. A partir de là, il est évident que le contact n'est jamais rompu entre nous. Pour moi, cette équipe nationale est une seconde famille. Quand je dis cela, je le dis dans le sens très profond du terme, parce qu'en équipe nationale, je me sens réellement chez moi, dans ma propre famille, ce n'est pas juste une expression, mais un fait réel.- Vous êtes toujours lié par un contrat au Borussia Mönchengladbach, mais ne rentrant pas dans les plans de l'entraîneur, on pense que vous allez «bouger» cet été. Un commentaire ?- J'ai un contrat qui court jusqu'en juin 2012 et croyez-moi, je compte bien l'honorer. De toutes les façons, pour l'instant, je ne me pose pas du tout la question de bouger ou pas. J'ai d'autres préoccupations aujourd'hui. Je ne vais pas m'encombre! r avec un transfert, sachant que je suis encore sous contrat.- Pourtant! , sur un site spécialisé, football365 précisément, on a lu ce matin que trois clubs s'intéressent à vous, à savoir Alicante, Sochaux et Lorient?- Première nouvelle. En ce qui me concerne, je n'ai pas connaissance de cet intérêt. Pour moi, il n'y a rien de tout cela, parce que comme je viens de vous le dire, je suis encore sous contrat et bouger n'est pas ma priorité.- Même si vous ne jouez pas souvent ?- Je ne joue pas maintenant, mais là on parle de l'année prochaine. Les équipes, du moins beaucoup d'entre elles, n'ont pas encore défini les objectifs de l'année prochaine et nul ne sait de quoi sera fait demain, alors? Comme je vous l'ai dit tout à l'heure, je continue à travailler comme je l'ai toujours fait. On verra bien ce que nous réserve l'avenir.Matmour joue 90 minutes avec les U23 du Borussia !Après n'avoir pris part, vendredi dernier, qu'à une petite minute de jeu face à Mayence, Karim Matmour a été convoqué par l'entraîneur des U23 de Mönchengladbach pour le match! de dimanche dernier dans le championnat de cette catégorie.L'ailier droit de l'EN, qui manque terriblement de temps de jeu, a bénéficié de 90 bonnes minutes qui doivent être prises du bon côté, puisqu'elles lui permettent de renouer avec la compétition, lui qui ne joue presque plus avec l'équipe première du Borussia. Il n'est pas à écarter que c'est le sélectionneur national lui-même qui aurait demandé au joueur d'essayer de jouer des rencontres même avec la réserve afin de gagner des minutes de jeu bénéfiques pour le reste de la saison et surtout pour les Verts qui sont à quelques semaines d'un match important face au Maroc.

Djebbour et l'Olympiakos champions Dans le vestiaire, on a chanté «One, two, three, viva l'Algérie»

Rafik Djebbour a terminé en beauté sa saison avec l'Olympiakos dimanche dernier en inscrivant son 7e but en 10 participations avec sa nouvelle équipe, ce but est intervenu lors de la dernière journée du championnat,?? soit le jour où le club d'Athènes a fêté son 38e titre de champion de Grèce.A la fin de la rencontre, l'émotion a atteint son comble lorsque Nikopolidis l'historique gardien de but grec a quitté le stade, mais cela n'a pas empêché les joueurs de l'Olympiakos de fêter le titre même au niveau des vestiaires. Avec le trophée du championnat et les bouteilles de champagne à la main, ils ont longtemps chanté et donné libre cours à leur joie, la présence de l'international algérien n'a fait que rendre l'ambiance plus chaude, puisqu'il fut tout simplement l'attraction dans les vestiaires. En effet, l'une des cibles des medias grecs surtout les télévision! s était Rafik Djebbour, ils savaient qu'il n'avait jamais gagné de titre depuis le début de sa carrière, et c'est pour cette raison qu'ils l'ont choisi pour qu'il leur fasse part de sa joie, car les autres joueurs, du moins la plupart d'entre eux sont tous des habitués de cette ambiance des titres.Et c'est au moment où il donnait des interviews à la télé grecque avec le drapeau algérien sur les épaules que ses coéquipiers ont choisi de lui chanter le célèbre «One, two, three viva l'Algérie» pour lui faire plaisir, le joueur de son côté était très content en témoignent des vidéos filmées par le site Internet contra.gr dans l'ambiance des vestiaires, où on voit clairement Rafik en train de parler à la télé grecque dédiant le titre au peuple algérien.M. A.

Ghezzal «Si Sienne accède, je ne la rejoindrai pas forcément»

En perdant dimanche dernier face à Cesena, la formation de Bari a confirmé qu'il ne lui reste absolument aucun espoir dans le championnat d'Italie de première division. L'international algérien Abdelkader Ghezzal est donc dès à présent relégué en Série B avec son actuel team.Hier, après cette nouvelle déconvenue des Rouge et Blanc, les journaux italiens ont rapporté des déclarations du joueur algérien, dans lesquelles il s'excuse auprès des fans. «Actuellement, on joue juste pour sauver la face, on s'excuse auprès de nos fans, on ne va pas se voiler la face, ce n'est ni X ni Y qui sont responsables de cette situation mais seulement nous les joueurs, on ne peut pas le nier», a-t-il tenu à dire.«On ne cédera pas le match à la Samp'»La Sampdoria de Gênes est en train de souffrir dans le bas du tableau tout comme Bari, sauf que la Samp', elle, peut toujours sauve! r sa peau étant donné qu'elle n'accuse pas beaucoup de retard sur Cesena, Parme et même Lecce, ce qui fait des prochaines rencontres des finales de coupe pour cette formation.Et comme cette dernière sera concernée lors du prochain match par un déplacement à Bari, les fans des Rouge et Blanc sont en train de presser sur leur équipe pour qu'elle cède le match à la Sampdoria, il faut dire que les relations entre Bari et Gênes ont toujours étaient bonnes au point où on surnomme les deux équipes «les jumeaux», mais Ghezzal ne semble pas du tout intéressé par cette démarche. «Je ne pense quand même pas que nos fans vont nous demander de perdre, je comprends qu'ils soient déçus, mais pas au point de nous demander d'arranger un match ; de notre côté, on va jouer comme on le fait tous les jours, et on ne donnera rien à personne», a-t-il précisé. «C'est encore trop tôt de parler de mon avenir, mais je vais en discuter avec la direction»La relégation de Bari va sans doute provoquer un! e grande saignée au sein de l'effectif, des joueurs ont d'ores! et déjà formulé leur désir de quitter la maison, c'est donc tout logiquement que la presse locale s'intéresse de près à l'avenir de Ghezzal au sein de son actuelle équipe, l'attaquant des verts, et d'après ce qu'il déclare, n'est pas du tout préoccupé en ce moment de la saison par son avenir et revient sur les informations qui l'annoncent de retour à Sienne.«Je pense qu'il est encore trop tôt pour en parler, et puis ce n'est pas que moi qui vais décider, la décision sera prise après les discussions entre la direction de Bari et moi, je verrai d'abord ce qu'elle voudra exactement de moi. Concernant Sienne, son retour en Série A ne veut pas forcément dire que je vais retrouver la Toscane», conclura Ghezzal son intervention.

Yebda perd contre Benatia

Hassan Yebda a débuté la rencontre de Naples face à Udinese comptant pour la 33e journée du Calcio comme titulaire avant qu'il ne soit remplacé par son équipier Mascara à la 67'?. Naples de Yebda n'a pas été chanceux lors de cette rencontre, puisque l'adversaire Udinese a réussi à remporter les trois points de la rencontre à Naples.Dans sa course pour le titre, les Bleus de Naples ne pourront certainement pas espérer trop après la défaite à domicile face à Udinese, une équipe qui devient le concurrent direct de Naples pour la deuxième place, car six points seulement séparent les deux équipes. Naples était battu par deux buts à zéro, n'était le remplaçant de Yebda, Mascara, qui parvient à marquer le but d'honneur à la dernière seconde de la partie. L'international algérien Hassan Yebda, qui a été une nouvelle fois titulaire dès l'entame du match; il fut l'auteur d'une parti! e correcte.L'entraîneur Mazzari, une fois qu'il a senti que les jeux étaient déjà faits après le score défavorable de 2 à 0, a préféré faire jouer un attaquant pour essayer de revenir au score. C'est finalement Mascara qui réussit effectivement à marquer, mais pas à égaliser ou à gagner, puisque son but n'est arrivé qu'au temps additionnel. Naples a concédé sa troisième défaite à domicile, contrairement à Udinese qui voyage bien. Avec la victoire d'avant-hier, il est à 8 victoires à l'extérieur.Cette rencontre entre Naples et Udinese s'est distinguée aussi par la confrontation entre les deux internationaux, l'Algérien Yebda et le Marocain Benatia. Avant quelques semaines du match retour entre le Maroc et l'Algérie, les joueurs des deux sélections donnent déjà un avant-goût de ce que sera le match du 4 juin prochain. Pour cette fois, c'est bien Benatia qui a pris le dessus sur l'Algérien Yebda. Le Marocain a pris une petite revanche pour son équipier El-Arabi qui a perdu la ! veille contre l'autre international algérien Boudebouz en cham! pionnat de France entre Sochaux et Caen (3-2). Ces petits duels ne font que chauffer le match entre les deux sélections au mois de juin prochain. Mazzari : «Qui a dit qu'on joue pour le titre ?»Dans son intervention d'après-match, l'entraîneur napolitain Mazzarri ne semblait pas aussi effrayé par le score de la rencontre. Au contraire, il a même remercié ses joueurs malgré la défaite. «Il n'y a rien à reprocher à mes joueurs. Ils sont à féliciter. Ils ont fait le match qu'il faut, sauf que le résultat nous a fait défaut cette fois, même si on a perdu une chance de nous rapprocher du leader, mais ça n'a pas été fait.Il faut encore jouer pour préserver notre deuxième place.» Le coach de Hassan Yebda est allé même jusqu'à s'expliquer sur les chances de son équipe de gagner le titre : «Qui a parlé de titre ? Au contraire, je crois qu'on a réalisé une saison des plus merveilleuses depuis longtemps. L'équipe est en nette progression et en croissance permanente. Il ne faut pas tro! p demander cette saison», avait expliqué Mazzari lors de sa conférence de presse.

Titulaire pour la 4e fois de la saison avec Saint-Etienne,Ghoulam, le nouveau Belhadj

Vainqueur samedi de Nancy (2-1), l'AS Saint-Etienne peut encore espérer une qualification européenne, au grand bonheur de son latéral gauche franco-algérien, Faouzi Ghoulam (20 ans)«C'est une victoire qui bonifie notre série de quatre matches sans défaite, s'est félicité Faouzi Ghoulam sur le site officiel des Verts. Ce soir, nous avons joué davantage libérés. Nous avons produit du jeu. Nous avons eu beaucoup d'opportunités pour marquer. Après avoir encaissé ce premier but sur coup de pied arrêté, on a su revenir dans le match et renverser la situation. En fin de partie, Nancy a poussé mais on a tenu bon jusqu'au bout. L'essentiel, ce sont les trois points de la victoire. On est 6es au classement. Dimitri a beaucoup de talent : il l'a encore montré ce soir en marquant deux buts qui font la différence au tableau d'affichage», a déclaré le Franco-Algérien, titulari! sé pour la quatrième fois de la saison samedi soir.Faouzi, un gamin du pays par excellenceFaouzi Ghoulam est par excellence ce que l'on appellerait un gamin du pays. Originaire de Montreynaud, un quartier populaire qui surplombe le stade Geoffroy-Guichard, ce jeune joueur a goûté pour la première fois à la Ligue 1 en étant titularisé face à Valenciennes (1-1). Encore stagiaire et plus souvent appelé en CFA que sur le banc de l'équipe première, ce jeune joueur de 19 ans se félicitait avec enthousiasme de sa première titularisation : «Je peux vous dire que ça me fait plaisir, car je suis au club depuis que je suis débutant, dit-il. Ce qui me fait plaisir, c'est la confiance du coach et du staff technique, et je vais essayer de leur faire plaisir en retour. J'espère qu'il y aura d'autres titularisations.Il est issu d'une famille tournée vers le sportIssu d'une famille modeste, il est le dernier d'une fratrie, huit garçons et deux filles, tournée vers le sport, dont l'un de ses! frères, Nabil, est un spécialiste du demi-fond, champion de F! rance de cross-country. La découverte de sa titularisation s'est faite par étape et fit monter le plaisir petit à petit pour ce produit de la formation stéphanoise.«Déjà mardi, lors de la mise en place, j'étais dans l'équipe des titulaires, donc, le soir je me suis préparé mentalement à jouer ou à rentrer en cours de rencontre. Le jour du match, j'ai appris vers 17h00 que je serai titulaire contre VA et j'ai été ravi de cette confiance.»Le «garagna» a failli débuter avec un butD'abord intimidé, le jeune joueur, titularisé au poste de milieu gauche à la place de Payet, s'est ensuite libéré pour offrir finalement de très bons appels et créer des espaces sur le front de l'attaque.Avec un peu plus de réussite, le «garagna» - mot stéphanois pour mino - aurait même pu fêter cette première par un but quand il tenta de lober Penneteau en fin de première période. «Je suis arrière gauche de formation, alors me retrouver face au gardien, ça m'a fait un peu bizarre, j'aurais pu mieux f! aire. Mais pour une première, on va se contenter de ce début.»

Derradji:« je suis prêt à revenir en Algérie su certaines condition son réunies »

Le commentateur sportif algérien de la chaîne qatari El Jazeera sport, Hafid Derradji se livre à Ennahar dans cet entretien sur le sujet d'une chaîne de sport et fait l'objet de discussion et dont le président de la république a parlé lors de son dernier discours à la nation en promettant l'ouverture du champs de l'audiovisuel.Votre nom a été cité en rapport avec la création d'une chaîne de sport, qu'en dites vous ?Avant de répondre à votre question, permettez moi d'expliquer certains points sur ce sujet.J'avais entamé, à l'époque de l'ancien directeur de la télévision algérienne, Hamraoui habib Chaouki, ce projet. Nous étions les premiers à avoir lancé l'idée, des discussions ont eues lieu avec de nombreuses chaînes comme ARTE, mais comme vous devez le savoir, cela nécessite l'accord des politiques qui n'existait pas à cette époque où on donné la priorité à la! chaîne Amazigh et la chaîne du Coran. Donc le projet existe toujours et est réalisable surtout que c'est le rêve de tous les sportifs algériensPour être sincère avec tous le monde, ce qui était possible en 2000 est devenu très difficile actuellement, surtout après la disparition des chaînes ARTE et l'achat par El Jazira des droits d'émissions des compétitions internationales jusqu'en 2022. la concurrence sera difficile pour na pas dire impossible. Quant à la couverture des évènements nationaux, comme le championnat national et local du football, basket-ball, hand etc., ceci est une autre histoire.Etes vous prêt à revenir travailler en algérie si on vous le demande ?Comme je l'ai déjà dis auparavant, les choses ne sont pas encore claires s'il s'agit des chaînes privées ou spécialisées relevant de la télévision publique. S'il s'agit du deuxième chois, je ne suis pas prêt à le faire car cela ne réussira pas, mais s'il s'agit d'un projet sér! ieux, avec des moyens adéquats pour la création d'une vraie ch! aîne, je vous dis alors que je suis prêt et je pense que n'importe qui serait prêt à accepter.

Eliminatoires CAN-2012 (Maroc-Algérie): stage préparatoire des Verts en Espagne

La sélection algérienne de Football effectuera un stage préparatoire en Espagne en vue du match face au Maroc, prévu le 4 juin probablement à Casablanca, pour le compte de la 4è journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, a annoncé mardi la Fédération algérienne de Football (FAF) sur son site.

Hadji reprend l'entraînement

Victime d'un claquage aux adducteurs le 5 mars dernier face à Lorient, l'attaquant nancéien s'est entraîné normalement ce matin en compagnie de ses coéquipiers. Après avoir manqué cinq rencontres de Ligue 1, l'international marocain devrait faire son retour sur les pelouses dès dimanche face à Arles-Avignon.

EN : Les Verts se prépareront à La Manga Club de Murcie

Le site de la FAF a annoncé, hier, que l'Equipe nationale algérienne préparera son match capital face au Maroc dans le Sud de l'Espagne sans donner la moindre précision sur le site de préparation des Verts. Nous venons d'apprendre que le centre choisi par le sélectionneur national, M. Abdelhak Benchikha, et le manager général des Verts, Abdelhafid Tasfaout, se trouve à 30 kilomètres de Murcie et porte le nom de La Manga Club. Un centre d'entraînement ultramoderne fréquenté par les meilleurs clubs et sélections du monde.Le Real, le Barça, Chelsea, le Bayern, l'Angleterre, l'Espagne l'ont choisi Tous les grands clubs d'Europe et quelques sélections huppées se sont déjà préparés à La Manga Club. Preuve en est que ce centre offre toutes les commodités pour une préparation de haut niveau. Parmi les clubs qui ont séjourné dans la banlieue de Murcie, on citera le Real Madrid, le Barça, l! 'Espanyol de Barcelone, le Deportivo la Corogne en Espagne, Chelsea, Liverpool, Tottenham, Newcastle en Angleterre, le Bayern de Munich, Dortmund, Stuttgart et Kaiserslautern en Allemagne, Eindhoven, Ajax et Feyenoord en Hollande sans parler des clubs suisses, belges, américains, suédois, turcs, russes? Parmi les sélections les plus huppées passées par La Manga Club, l'Espagne championne du monde, l'Angleterre, le Danemark, la Corée du Sud qui y a préparé la Coupe du monde 2002, l'Afrique du Sud et la Suède entre autres. Pour rappel et comme annoncé par certains, Bochum ne s'y est jamais préparé.8 terrains de foot en gazon naturel et des installations ultramodernes Le centre de Football de La Manga Club est composé de pas moins de 8 terrains de Football en gazon naturel dont un avec une tribune pouvant contenir jusqu'à 800 spectateurs. Selon Melle Elena Fernandez, employée dans ce cent! re, les techniques d'entretien les plus modernes sont utilisée! s pour maintenir les terrains en excellent état avec un système d'irrigation automatique qui ont fait de ce centre l'un des plus performants au monde.

Bouazza pour deux ans à Millwall

Prêté en janvier dernier par le club d'Arles-Avignon à Millwall, l'ancien international algérien, Hameur Bouazza, ne retournera pas finalement en France. En effet, le club anglais vient d'annoncer sur son site internet le rachat du contrat du joueur. L'ancien sociétaire de Fulham vient de résigner pour deux nouvelles années avec le club, pensionnaire, faut-il le rappeler, de la Premiership (2e division). Il est de ce fait lié jusqu'en juin 2013.«Je suis heureux de rester à Millwall» «Je suis vraiment heureux de rester à Millwall. Je tiens à remercier, à cet effet, le président du club, l'entraîneur, le directeur sportif, les joueurs et aussi les supporters qui, je dois dire, ont facilité mon intégration ici. J'espère tout donner pour aider le club à réaliser de bons résultats et accéder en Premier League», dira Bouazza au site officiel du club, après la signature de s! on nouveau contrat.Mesloub et Le Havre défaits au Mans Pour le compte de la clôture de la 31e journée de Ligue 2, la formation du Havre (6e au classement) s'est rendue avant-hier chez le 4e, le Mans, pour un match qui s'annonçait palpitant pour la course à la montée en L1.Les coéquipiers de Walid Mesloub avaient la possibilité, en cas de victoire, de revenir à hauteur du troisième, Dijon, et de croire encore plus à l'accession. Néanmoins, cela ne s'est pas fait, puisque les Havrais ont concédé une défaite en toute fin de match, à cause de ce but inscrit à la 87' par Helstad. L'international algérien a pris part à l'intégralité de la rencontre et a écopé d'un avertissement à la 54'. Lors de la prochaine journée prévue vendredi, Le Havre recevra le leader actuel, Evian TG.

EN : Et si Bougherra restait aux Rangers !

Le défenseur central, Madjid Bougherra, que tout le monde annonçait sur le départ, à la fin de cette saison, pourrait bien, à croire certains médias écossais, continuer son aventure avec les Blues pour une autre saison et aller du coup jusqu'à la fin de son contrat qui court jusqu'en juin 2012.En effet, secoués par une grave crise financière, les dirigeants de Glasgow, qui avaient, dans un premier temps, affiché leur disposition à vendre le contrat de l'international algérien pour renflouer les caisses du club, semblent à présent faire marche arrière et s'opposer farouchement à son départ. Ces derniers, relate la presse britannique, savent qu'ils n'auront pas les moyens financiers qui leur permettront de remplacer le roc algérien par un élément de son calibre.Smith : «Rien ne pousse le club à le vendre» Le manager général du club, en l'occurrence Walter Smith, a affir! mé, quant à lui, dans une interview qu'il a accordée au journal local, The Star, que le départ de Bougherra n'est pour l'heure pas d'actualité et que même si ce dernier envisage de partir, la direction du club aura son mot à dire, elle aussi, car le joueur demeure encore sous contrat.«Tout le monde dit que Bougherra quittera le club en fin de saison, mais pour l'heure, je peux vous affirmer qu'il n'y a rien d'officiel et que rien ne pousse le club à le vendre. Cependant, dans le football, tout peut arriver rapidement. L'avenir nous le dira si Madjid restera ou pas avec nous. Mais je persiste à dire que pour le moment, il est encore sous contrat avec le club. En tout cas, je suis ravi qu'il ait pu reprendre de sa blessure, car c'est un joueur sur lequel je compte beaucoup», a-t-il conclu.McCulloch : «J'ai discuté avec lui et je ne pense pas qu'il nous quittera» De son côté, l'attaquant des Rangers, Lee McCulloch, grand ami de Bougherra, a affirmé, lui aussi, hier, aux médias! écossais, que tout ce qui se dit actuellement sur le départ d! e l'Algérien en fin de saison est complètement faux. Il assure même que le joueur restera encore pour d'autres années : «Je pense qu'on a trop amplifié cette histoire du départ de Bougherra du club. J'ai discuté avec lui récemment et je ne pense pas du tout qu'il nous quittera, d'autant plus que le club compte beaucoup sur ses services.»

Lamouchi «Yebda a rééquilibré le milieu du terrain de Naples»

L'ancien international français, Sabri Lamouchi, reconvertit depuis qu'il a pris sa retraite footballistique en tant que consultant pour le bouquet Canal Sat, a commenté, en compagnie de Christophe Josse, la rencontre de la 33e journée ayant mis aux prises, dimanche soir dernier, la formation de Naples avec son homologue de l'Udinese et qui fut diffusée sur la chaîne Canal+ Sport.

Meghni entre Al Jaïsh et Cesena

L'information selon laquelle Mourad Meghni aurait signé un contrat au profit du club qatari Al Jeïsh a été vite démentie par son frère Saïd qui nous a affirmé, hier, dans un entretien téléphonique que Mourad n'a jamais quitté l'Italie et qu'il est entièrement concentré sur son travail avec son club et reprendra la compétition pour éviter une saison blanche.«Mourad est actuellement à Rome et j'ai eu déjà l'occasion de démentir cette information et tout ce qui s'est dit et ce qui se dit encore sur ces présumés contacts avec un club qatari (Al Jaïsh). S'il y avait le moindre truc, il m'en aurait parlé. J'ai été étonné, comme vous, d'apprendre que mon frère a signé dans ce club. Je l'ai évidemment appelé pour en savoir plus sur cette histoire et il était très surpris par tout ce que je lui ai raconté. Mourad m'a affirmé qu'il est à Rome qu'il ne comptait guère quitter», nous a déc! laré le frère du milieu de terrain de la Lazio qui est très aux faits de tout ce que entreprend son cadet. Pourtant, des dirigeants d'Al Jaïsh ont confirmé à notre correspondant à Doha que Meghni s'était déplacé au Qatar pour négocier un contrat de trois ans moyennant la somme de 6 millions d'Euros, mais que les pourparlers n'ont abouti à aucun accord. Meghni voulait signer pour une seule saison avec comme objectif rebondir pour retourner en Europe.?Les dirigeants de la Lazio qui ont écouté l'offre de leurs homologues qataris n'étaient pas non plus très chaud à lâcher leur joueur en faisant savoir au directeur sportif d'Al Jaïsh que Meghni a eu la même offre de Cesena qui évolue en Série B italienne. Les discussions en sont restées là et aucun contrat n'a été signé. Ce qu'on a appris par contre est que les responsables d'Al Jaïsh qui veulent monter une grande équipe la saison prochaine ne comptent pas attendre indéfiniment le joueur algérien.?Pour eux, la saison prochaine a! déjà commencé et ils veulent tout régler le plus tôt possible! .?Si Meghni et la Lazio continuent à hésiter, ils exploreront d'autres pistes dont celle du Marocain Marouane Chamakh qui passe plus de temps sur le banc que sur le terrain avec Arsenal.

Match Maroc - Algérie : L'équipe nationale se préparera en Espagne

L'équipe nationale effectuera son prochain stage de préparation en Espagne, a-t-on appris auprès de la FAF. Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha a opté pour la ville de Costa Blanca, située dans le sud de l'Espagne.Ce stage est programmé en prévision du match Maroc- algérie du 4 juin prochain à Casablanca pour le compte des qualifications pour la CAN 2012. L'équipe nationale entamera son stage à partir du 20 mai prochain à Alger avant de se déplacer en Espagne. Benchikha avait auparavant prospecté plusieurs sites dans différents pays avant d'opter pour l'Espagne. Il a jeté son dévolu sur le sud de l'Europe en raison du climat qui y sévit à cette période l'année. Un climat relativement chaud, sachant qu'au début juin, le mercure grimpera à Casablanca. Benchikha s'était déplacé en France et en Allemagne notamment, mais le sud de l'E! spagne semble convenir à une préparation adéquate.Il a également exigé d'effectuer ce stage dans un centre doté de tous les équipements nécessaires pour une bonne préparation. En plus des installations, Benchikha voulait éloigner les joueurs de la pression du public.Il a évité d'organiser le stage en France en raison de la forte présence de la communauté algérienne dans ce pays. A la FAF, on indique que Costa Blanca est une station balnéaire isolée où les joueurs pourront se relaxer et se préparer dans la sérénité, d'autant plus que le match contre le Maroc est déterminant pour la suite des éliminatoires. Pour ce qui est de l'effectif, Benchikha aura l'embarras du choix quand on sait que les joueurs blessés ont repris et ceux qui étaient en méforme ont retrouvé tous leurs moyens.C'est le cas notamment de Guedioura et Kadir ainsi que d'autres joueurs susceptibles d'être sélectionnés. Au staff technique, on précise que ce sont les meilleurs qui seront sélectionnés car, expliq! ue- t-on, les places en équipe nationale sont très chères. La ! concurrence permettra aussi aux joueurs de consentir davantage d'efforts.

samedi 16 avril 2011

Naples :option bientôt levée pour Yebda

Les dirigeants du Napoli sont décidés à lever l'option d'achat de leur milieu international algérien Hassen Yebda, prêté par Benfica. Des discussions auront lieu prochainement.Hassen Yebda enchaîne depuis quelques semaines les bonnes prestations, les dirigeants du Napoli sont décidés à lever l'option d'achat du milieu international algérien, prêté par Benfica. Selon la Gazzetta dello Sport qui relaie l'information, le coût de l'opération avoisine les 3 millions d'euros. Seule resterait à régler la question du salaire de l'ancien Manceau.« Nous allons très bientôt rencontrer les dirigeants pour clarifier la situation de Hassen, confirme dans les colonnes du Buteur Karim Yebda, frère et agent du joueur. Cela dit, je peux vous dire qu'actuellement [mon frère] se concentre pleinement sur son travail avec le club. Il compte se donner à fond au cours des six dernières ! journées qui restent à disputer et aider l'équipe à finir dans la meilleure position possible au classement. Hassen se plaît à Naples et s'y sent très à l'aise. Il aimerait bien entendu poursuivre ici. On verra dans les jours qui viennent ce qu'il adviendra. »

Deux ex- de la Liga parlent du Clasico,Real Vs Barça

Saïb :«Je vote le Real» > Madjer : «Moi, je vois le Barça»Pour cet autre Clasico de la saison, il y en aura quatre d'ici la fin de la saison. Pour parler de ça, nous avons choisi deux ex-joueurs de la Liga. Rabah Madjer et Moussa Saïb, tous les deux ont porté les couleurs du FC Valence. Deux ex-internationaux qui ont évolué au plus haut niveau et en connaissent un bout sur les confrontations entre les deux plus grandes équipes espagnoles. Chacun, de son côté, a donné son avis et son pronostic sur ce match qui passionne la planète toute entière.Madjer : «Moi, je vois le Barça»Le seul Algérien à avoir gagné la Ligue des champions, la star mondiale du Football algérien, Rabah Madjer, n'a pas de référence, à proprement dire, pour les deux géants de la Liga, mais avoue quand même avoir un faible pour le club catalan. «Pour la beau! té de son football», affirme-t-il. Pour le match de ce soir, l'ex-joueur du FC Valence et non moins star du FC Porto trouve qu'«au vu de ce que les deux clubs ont fourni jusque-là, tant en championnat qu'en Ligue des champions européenne, moi je vois le Barça l'emporter une fois de plus. Cette année, le FC Barcelone nous a vraiment régalés, et c'est le moins que l'on puisse dire. Avec un Messi en pleine possession de ses moyens, il me semble très difficile d'arrêter cette équipe catalane. Messi est le meilleur joueur du monde et Barcelone la meilleure équipe du monde. Et demain soir (entretien réalisé hier, ndlr), je pense que ce ne sera qu'une formalité pour le Barça. Cela dit, je ne jure de rien parce qu'il faut se rendre compte aussi qu'en face il y a le Real.» Saïb :«Je vote le Real»L'ancien capitaine de la sélection algérienne, Moussa Saïb, interrogé par nos soins, s'est exprimé sur le Clasico et donne un avis pour le moins assez pertinent. Normal pour quelqu'un qui a ! déjà joué en Liga et qui eut à affronter les deux ténors du ch! ampionnat espagnol. «Pour le match de demain, (ndlr, entretien réalisé hier), moi je vote pour le Real», nous dira l'ex-capitaine des Verts, avant d'expliquer son choix. «D'abord, la lourde défaite concédée par le Real à l'aller, est restée en travers de la gorge des joueurs madrilènes, qui vont tout faire pour laver l'affront.Ils jouent chez eux, dans leur jardin, ils sont donc obligés de tout donner pour faire plaisir à leur supporters. Et puis, vous n'êtes pas sans savoir que les deux formations vont se rencontrer quatre fois d'ici à la fin de la saison. Donc, pour ce premier match, il me paraît évident que le Real, qui aura l'avantage de jouer chez lui, se doit de gagner afin de prendre un ascendant psychologique sur son adversaire. C'est une bataille importante pour la suite, le Real a l'avantage de jouer chez lui, il ne va pas rater une telle aubaine».

Djebbour-Olympiakos : Vers un accord pour 2 ans

Valverde et le président de l'Olympiakos tracent le plan de recrutement pour le prochain mercato > Abdoun fait partie des plans de ValverdeAinsi, la première décision prise par le boss du vieux club grec était de conclure l'accord avec son entraîneur pour une prolongation de son contrat. C'est d'ailleurs ce qui a été fait sur le champ. Il faut dire que les résultats probants réussis cette saison par l'entraîneur basque se passent de tout commentaire, c'était donc la priorité du staff dirigeant, avant même de penser aux prolongations des contrats de certains joueurs6 recrues et 5 joueurs à prolonger dont? DjebbourUne fois l'accord entre Marinakis et Valverde trouvé, les deux hommes ont abordé le sujet du renforcement de l'équipe en prévision de la saison prochaine. Ainsi, et après avoir fait le bilan de l'actuel exercice, ils se sont entendus sur le renforcement de l'e! ffectif lors du prochain mercato. Et comme les joueurs de l'actuel effectif sont en fin de contrat, ils sont tombés d'accord pour renouveler le contrat de quelques-uns, plus exactement 5 joueurs, qui sont le portier Raphael Pardo, les défenseurs Avraam Papadopoulos et Vassilis Torossidis, et les attaquants Kevin Mirallas et? Rafik Djebbour. La blessure à l'épaule de Rafik les rend réticentsSelon les écrits de la presse grecque qui a relayé ce plan de travail des Rouge et Blanc pour le nouvel exercice, Rafik ferait partie des priorités du club qui trouve que les exigences financières du joueur sont à sa portée, mais un point très sensible est en train de barrer la route à un éventuel accord prématuré. Il s'agit de la blessure du joueur à l'épaule qu'il traîne depuis déjà des années et qu'il a toujours refusé de soigner définitivement. On se souvient bien l'an dernier quand cette blessure est venu lui gâcher la vie alors qu'il était à l'AEK.Ce jour-là, les médecins de ce club! lui avaient conseillé de se faire opérer, mais Rafik était co! ntre et a préféré observer un repos en plus de quelques séances de soins qui n'auront pas pour autant guéri totalement cette blessure. C'est cette carte que les Rouge et Blanc devraient brandir ou carrément jouer pour atteindre un de leurs objectifs. Ils ne veulent pas pour le moment se précipiter et n'hésiteront pas à reparler de cette blessure avec le joueur lors de la prochaine réunion entre les deux parties pour pousser Djebbour à revoir à la baisse ses exigences.Abdoun fait partie des plans de ValverdeEn plus des 5 prolongations, Valverde et son boss se sont entendus sur le renforcement de leur équipe en recrutant pas moins de 6 éléments. Un portier, trois milieux du terrain, dont deux défensifs, un arrière gauche et un ailier droit que la direction de l'Olympiakos aimerait qu'il soit l'Algérien de Kavala, Djamel Abdoun. Le joueur de l'EN est suivi par plusieurs ténors du championnat de Grèce, mais la balance devrait pencher pour le Panathinaïkos ou pour les Rouge et B! lanc. Ces derniers feraient même de lui une des priorités pour le prochain marché estival des joueurs. Valverde a même évoqué son cas avec Marinakis jeudi passé, ce qui augmente la possibilité de le voir composer un duo avec Djebbour, mais cette fois sous le maillot de l'OlympiakosRéunion décisive cette semaineMaintenant que la prolongation de Valverde est acquise, Marinakis et son équipe dirigeante vont s'attaquer aux négociations avec les joueurs. Ces dernières débuteront cette semaine. La priorité sera donnée aux 5 joueurs cités plus haut dont Rafik qui, pour rappel, sera libre dès la fin de l'actuel exercice, lui qui n'a signé que pour six mois avec le Pirée.C'est dans ce sens qu'on a appris d'une source proche du joueur qu'une réunion pourrait avoir lieu cette semaine entre les responsables du club et l'agent de Rafik pour tenter de trouver un accord. Les deux parties se sont mises d'accord sur des négociations sur une base de deux ans de contrat, l'hiver dernier, et c! 'est sur cette base que les pourparlers vont être relancés. Et vu les é! chéances qui attendent Rafik avec la sélection algérienne avec pour le match du Maroc du mois de juin prochain, il n'est pas à écarter que les deux parties trouvent un accord dès les prochains jours.