mercredi 26 janvier 2011

Le Daily Mail confirme l'intérêt d'Arsenal pour Bougy

Le Daily Mail confirme l’intérêt d’Arsenal pour Bougy

Dans notre édition d'hier, on vous rapportait des informations parues dans les médias anglais, évoquant l'intérêt d'Arsenal pour le défenseur de l'EN, Madjid Bougherra.

Hier, cette information a fait le tour de plusieurs journaux anglais dont le Daily Mail qui a relayé l'information en la consolidant avec le désir des Rangers de recruter le défenseur central islandais qui joue actuellement à Portsmouth, il s'agit de Hermann Hreiðarsson, un joueur de 36 ans qui joue dans l'axe, mais aussi en arrière gauche, chose qui a intéressé Walter Smith qui en fait une de ses priorités. Une infirmation qui peut avoir un lien avec Bougherra et cette histoire avec les Gunners.

La Ligue des Champions pourrait barrer la route à Magic

Bougy à Arsenal, ce n'est pour le moment que des écrits de journaux, étant donné que ni le club ni le joueur concerné n'ont confirmé cette information. Cela ouvre la porte aux spéculations les plus folles, parmi elles, cette histoire de la Champions League qui pourrait empêcher Bougy de rejoindre le prestigieux club londonien.

En effet, ayant pris part à cette compétition dans son premier tour lors de la première partie de la saison, Bougherra ne pourra automatiquement pas prendre part à cette coupe au cas où il est transféré à Arsenal, étant donné que le règlement interdit à un joueur de prendre part à une telle compétition avec deux équipes différentes la même année, Arsenal est qualifiée pour le second tour de la C1 et croisera le fer avec le grand Barça, ce qui rend cette rencontre très importante. Reste à savoir si Wenger et son staff ne sont pas en train de construire dès maintenant l'équipe de la saison prochaine, dans ce cas-là, le recrutement de Bougy serait des plus envisageables et surtout avec un prix abordable en cette période de l'année.

Son rêve a toujours été de rejouer en Angleterre

Dans une interview accordée, il y a trois jours, au Scottish Sun, Bougherra avait émis le souhait de revenir en Angleterre. Son passage dans ce pays, et notamment à Charlton en Premier League, est resté gravé dans sa mémoire et aimerait rejouer en Premier League : «Je veux un défi, pas l'argent, mon but, c'est de jouer dans le championnat anglais, à 28 ans, si je trouve un club qui joue une compétition européenne, ça serait l'idéal, car après, l'argent viendra automatiquement», a-t-il déclaré.

Débuts réussis en Turquie: Ziani, 23 minutes de bonheur à Kayserispor

Débuts réussis en Turquie: Ziani, 23 minutes de bonheur à Kayserispor

Karim Ziani a fait son entrée officielle sous le maillot de Kayserispor. Cela s'est passé avant-hier, lors de la reprise du championnat turc. Le meneur de jeu des Verts a encore séduit.

Le championnat turc a repris avant-hier, les Rouge et Jaune de Kayserispor ont reçu sur leur terrain leurs adversaires d'Istanbul du Beledyespor Büyüksehir. Pour cette 18e journée du championnat, l'équipe de Karim Ziani s'est imposée sur le score de 3 buts à 2 et maintient pour l'occasion sa 4e position au classement général, devancée à la différence de buts par Fenerbahçe.

Comme cela était prévu, Ziani a été convoqué parmi les 18 pour ce premier match de la reprise, il était prévisible dès le départ qu'il ne soit pas titularisé, vu qu'il a intégré l'équipe un peu en retard, et ne possède pas le même volume de préparation que ses coéquipiers. Malgré cela, l'entraîneur Shota ne pouvait pas se passer des services de l'international algérien. Karim Ziani fera son entrée en jeu dès la 67e minute en remplacement du capitaine d'équipe, Mehmet Eren Boyraz. Comme prévu avec son numéro 38, Ziani a signé sa première participation en championnat turc et avec son club de Kayserispor.

En 23 minutes, il a montré toute l'étendue de son talent

23 minutes de jeu ont été suffisantes pour l'international algérien de se faire connaître. Une fois à l'?uvre, les supporters de Kayserispor, qui ne le connaissaient pas auparavant, ont pu le découvrir. Ziani était sur le point d'inscrire un but, en recevant une balle dans la surface de réparation, sauf que son tir fut contré par un défenseur adverse. L'ex-Marseillais ne s'était pas arrêté là, il a été également l'auteur de plusieurs passes en profondeur pour ses coéquipiers.

Il a joué en milieu droit

Dès son entrée en jeu, Karim Ziani occupa le poste de milieu de terrain excentré sur la droite, il fut très dangereux avec ses échappées et ses dribbles sur le côté droit. C'est certainement pour des besoins tactiques de la rencontre que Ziani occupa avant-hier ce couloir, car l'entraîneur Shota compte l'utiliser carrément au milieu comme meneur de jeu, mais une fois qu'il aura l'occasion de jouer titulaire. Le score était déjà de 3 à 2 lorsque Ziani avait fait son entrée en jeu, et Kayserispor était sur le point d'inscrire d'autres buts s'il y avait un peu plus d'efficacité devant le but.

Le public scande son nom

Le public de Kayseri avait fait, pour l'occasion, la découverte de Karim Ziani. En le voyant à l'?uvre, le public l'a tout de suite adopté, il scandait le nom de Ziani sur chaque action que Karim menait, ce qui lui a donné plus de confiance. Cette situation a facilité plus son intégration dans le groupe au point où plusieurs le voient déjà titulaire à partir de la prochaine journée.

Son ami Amrabat s'illustre avec un but

L'ami de Ziani à Kayserispor, le Marocain Amrabat, s'est également illustré lors de sa première sortie avec le club. Lui aussi recruté en ce mercato hivernal, Noureddine Amrabat fut titularisé dès l'entame de la partie, le futur international des Lions de l'Atlas n'a pas raté l'occasion pour ouvrir son compteur buts, il a réussi à marquer le deuxième but de son équipe à la 33e minute. Amrabat s'entend tellement bien avec Karim qu'il souhaite bien se retrouver tous les deux sur le terrain. Vu la complicité qui existe entre eux en dehors des terrains, ils souhaitent bien la transformer sur le terrain.

Ziaya ne fait plus l'unanimité à Djeddah

Ziaya ne fait plus l’unanimité à Djeddah

L'Ittihad de Djeddah continue les préparatifs en prévision de la seconde partie du championnat.

Après avoir bouclé la première phase à Dubaï, les Ittihadis ont regagné le pays pour peaufiner les préparatifs. Lundi soir, ils avaient rendez-vous pour une rencontre amicale face à la formation d'Al-Rabie.

Les Jaune et Noir ont réussi une belle victoire (3-0), le premier but fut l'?uvre de l'ancien attaquant de l'ESS, Abdelmalek Ziaya. Ce dernier a, certes, réussi à marquer, mais son rendement a, semble-t-il, déplu aux fans de l'Ittihad, au même titre que celui du Portugais Nuno Assis.

Pourtant, lors du début du stage des EAU, les cartes ont été redistribuées, chaque joueur devait prouver au nouveau coach Oliveira qu'il méritait de porter le maillot de l'équipe. Mais Ziaya n'a pas saisi sa chance, c'est du moins ce qu'on a compris à travers les écrits de la presse locale. Les fans étaient pourtant du côté de l'Algérien, eux qui gardent un bon souvenir de son arrivée, l'an dernier, à Djeddah, où il avait réussi un début tonitruant en pointe avec à la clé plusieurs buts inscrits.

Sera-t-il présent mardi prochain en coupe ?

Avec le retour des internationaux du club ayant pris part à la dernière Coupe d'Asie des nations, l'effectif de l'Ittihad est quasiment au complet, il sera difficile pour Ziaya de s'imposer dans le onze de départ, voire dans les 18, et ce, à partir de la prochaine rencontre officielle que jouera l'équipe face à Al-Taâoun, mardi prochain. Mais avant, les protégés d'Oliveira joueront une ultime partie face à une équipe locale demain, celle-ci pourrait être décisive pour l'avenir de Ziaya à Djeddah, car même si la direction de l'équipe a affirmé, par le biais de Nacer Al-Yami, le dirigeant influent, que les étrangers resteront jusqu'en fin de saison, il n'est pas à écarter de voir ces mêmes joueurs marginalisés, ce qui se répercutera négativement sur leur niveau.

Meghni en route vers la Grèce

Meghni en route vers la Grèce

«Je ne suis pas contre»

Du nouveau dans le cas de Mourad Meghni, cela n'a rien à voir avec sa blessure, mais il s'agit de son avenir avec son club la Lazio de Rome. Les dernières informations du club italien laissent croire que la direction veut se séparer de l'international algérien.

Il y a quelques jours, Mourad Meghni a pris attache avec son club pour préparer son retour, puisque sa remise en forme va prendre fin à partir de la semaine prochaine. Sauf que Mourad Meghni, en discussion avec le manager général du club italien, fut surpris d'apprendre qu'il n'aura pas sa place pour jouer.

Le manager général de la Lazio lui a fait expliquer clairement qu'il n'aura pas l'occasion d'évoluer pour cette deuxième phase de championnat, sous prétexte qu'il a besoin de temps pour reprendre la forme et que l'équipe joue les premières rôles, ce qui l'oblige à faire appel plus précisément aux joueurs les plus en forme. Une situation qui n'a pas plu à Mourad, ce dernier était surpris par la situation, il était tout motivé pour reprendre, surtout qu'il se sentait bien sur le plan physique sans avoir la moindre douleur. Meghni était enthousiaste à l'idée de reprendre la compétition avant qu'il ne soit surpris par la discussion qu'il a eue avec les dirigeants de la Lazio.

La Lazio est déjà en contact avec un club grec

D'autres sources nous ont appris également que le club italien voulait placer Meghni dans un club du championnat grec, on parle de Olympiakos Volos, sauf que d'autres sources parlent d'autres clubs qui ne sont pas encore divulgués. Le directeur sportif de la Lazio avait pris attache avec l'agent de l'international algérien, sauf que ce dernier souhaite attendre pour se mettre d'accord pour le club qui convient le mieux à Meghni.

Ça coince avec le club grec par rapport aux conditions financières.

Le problème qui empêche le transfert de Mourad un club grec est que ce club n'est pas dans en mesure de prendre en charge financièrement le joueur, sous prétexte qu'il revient trop cher. Le club grec souhaite l'avoir à titre de prêt, en laissant la charge financière sous la coupe de la Lazio, une proposition que la Lazio a refusée. Pour eux, une fois le joueur transféré, il ne sera pas pris en charge financièrement, c'est au club grec de le prendre en charge. Voilà pourquoi ça retarde un peu la transaction. Les Grecs ne veulent pas l'avoir avec le même salaire que celui qu'il touche à La Lazio, ils souhaitent partager les frais avec son club italien, ce que ce dernier a refusé jusque-là.

Il est possible qu'il reste à la Lazio mais?

En plus de l'option de prêt pour un club grec, Mourad Meghni pourrait également poursuivre son chemin avec la Lazio, sauf que le club italien ne souhaite pas le garder avec le même salaire. Pour eux, tant que le joueur ne sera pas utilisé et qu'il ne possèdera pas la possibilité de jouer tous les matches qui lui restent, son salaire sera revu à la baisse, on lui a presque fait savoir qu'il y aura une diminution de 50% par rapport à son salaire actuel. Une situation qui a plus dérangé Mourad qui la considère comme inacceptable, surtout qu'il n'est pas maître de son sort, et qu'il ne veut pas être prêté, plus encore, il est prêt à se donner à fond pour retrouver le plus rapidement possible sa forme et servir son club.

Meghni a déjà fait appel à un avocat

S'étant senti menacé dans son salaire, Meghni n'a pas hésité à faire appel à un avocat pour défendre ses droits, il était même en colère d'entendre parler d'une baisse de salaire, quelle que soit la situation, qu'il soit prêté ou qu'il reste à La Lazio, c'est dans les droits du joueur de préserver son salaire intact jusqu'à la fin de son contrat. C'est ce qui a obligé, en conséquence, Mourad à faire appel à un avocat. Ce dernier l'a même rassuré qu'on ne touchera pas à son salaire, tant qu'il y a un contrat en bonne et due forme.

«Je ne suis pas contre»

- De notre correspondant en France : Sofiane Abidat

Mourad Meghni s'apprête à quitter Saint Raphaël, il ne lui reste que quelques jours à poursuivre ses soins dans cette clinique avant de rejoindre la Lazio ou une autre destination, probablement la Grèce, où un club de ce pays est en voie de conclure un prêt avec la formation laziale. Contacté par nos soins, l'international algérien confirme cet intérêt, mais sans plus, car pour lui, ce ne sont que des «touches que son manager a eues». Toutefois, le milieu de charme des Verts ne ferme pas la porte à un éventuel départ en Grèce. Pour Mourad, le plus important est qu'il retrouve au plus vite la compétition après une année d'inactivité pour les raisons que tout le monde connaît.

-Confirmez-vous vos contacts avec un club grec comme rapporté dans la presse italienne ?

- Effectivement, il y a un club qui s'intéresse à moi et qui a approché la Lazio pour un éventuel recrutement, sans plus. Ce que je sais, c'est que mes dirigeants sont en train d'étudier leur offre. C'est ce que j'ai appris de mon agent.

- Aller en Grèce, une éventualité que vous n'écartez pas ?

- On verra bien? Je ne suis pas contre, sauf qu'à l'heure actuelle (entretien réalisé hier en début de soirée, ndlr), il n'y a rien de concret. Personnellement, aucune personne ni de la Lazio ni de ce club grec ne m'en a parlé. C'est vrai, il y a une semaine, mon agent m'a informé qu'il y a une équipe en Grèce qui me veut, mais cela est resté à ce stade. Je ne connais pas l'évolution de cette affaire. Mon but reste toujours le même, à savoir me concentrer sur mes soins et reprendre la compétition le plus rapidement possible.

- Peut-on connaître le nom de ce club qui vous convoite ?

- Franchement, je ne le connais pas encore. C'est mon agent qui s'en occupe.

- On parle de Paok Salonique et de l'AEK?

- Non, là je peux être affirmatif, il ne s'agit pas de ces deux clubs, ça je le sais, mais celui qui veut mes services, c'est mon agent qui est au courant de son identité.

- Est-il vrai que la Lazio ne souhaite pas vous garder et si votre départ en Grèce ne se concrétise pas, ils reverront à la baisse votre salaire?

- Non, c'est faux. Il n'y a rien de vrai dans cette histoire. Je suis toujours à la Lazio, j'ai un contrat en bonne et due forme et je ne suis pas inquiet sur ça?

Sélection A' : Pas d'avion spécial pour le déplacement au Soudan

Sélection A’ : Pas d’avion spécial pour le déplacement au Soudan

La sélection A' ne bénéficiera pas d'un avion spécial pour son déplacement à Khartoum prévu le 31 janvier prochain pour participer au Championnat d'Afrique des nations réservé aux locaux qui se tiendra du 4 au 25 février au Soudan.

En effet, la délégation algérienne quittera Alger lundi prochain à 12h30 à bord d'un avion de la compagnie égyptienne en direction du Caire. Les Algériens quitteront le sol égyptien le même jour à minuit en direction de Khartoum. Leur arrivée dans la capitale soudanaise est prévue à 2h du matin le 1er février.

La sélection A', forte d'une délégation de 33 personnes, élira domicile dans un hôtel choisi pour la circonstance par le comité d'organisation du Chan.

EN : Ghezzal a repris les entraînements

EN : Ghezzal a repris les entraînements

L'international algérien de Bari, Abdelkader Ghezzal, a repris les entraînements, hier, avec son équipe, a rapporté la presse italienne. Ghezzal s'est d'ailleurs entraîné normalement hier. La date de son retour à la compétition demeure toutefois pas encore fixée. Sa participation au prochain match contre l'Inter de Milan n'est pas acquise

Ziaya de nouveau buteur
Buteur lors de la précédente rencontre disputée par son équipe l'Ittihad de Djeddah, l'attaquant algérien Abdelmalek Ziaya a de nouveau frappé en amical, avant-hier, face à Al Rabie. A la réception d'un centre de son camarade Paolo Jorge, l'ancien joueur de l'ES Sétif a repris victorieusement le cuir de la tête. Cela s'est passé sous les yeux du nouvel entraîneur, d'Al Ittihad Oliveira.

EN : Kadir intègre le groupe valenciennois

EN : Kadir intègre le groupe valenciennois

Après une absence qui aura duré plusieurs mois, due à une grave blessure au genou contractée face à Marseille lors de la deuxième journée du championnat de Ligue 1 française, jouée le 14 août passé, l'international algérien, Foued Kadir, est de retour parmi le groupe professionnel de Valenciennes. Autorisé à reprendre par son chirurgien qui l'avait examiné, la semaine passée à Paris,  Kadir s'entraîne depuis avant-hier lundi avec le reste de ses coéquipiers.
Il a rencontré son chirurgien, il y a une semaine
Comme annoncé sur nos colonnes, Foued Kadir s'est déplacé à Paris en milieu de semaine dernière pour rencontrer son chirurgien. Ce dernier, après l'avoir bien examiné, lui a signifié la permission de reprendre avec ses camarades. Aussitôt revenu à Valenciennes, il s'est entraîné avec ses coéquipiers. Joint par nos soins hier, un responsable de la formation valenciennoise nous a déclaré : «Les nouvelles sont plutôt bonnes pour Foued Kadir. Il est revenu très content de Paris la semaine passée parce que le chirurgien qui l'avait opéré lui a donné le feu vert pour reprendre l'entraînement normalement avec le groupe.»

Il reste interdit d'opposition
Ce retour effectué comme prévu après une période de réadaptation physique avec ballon qui aura duré un peu plus de trois semaines est conditionné par une interdiction de tout contact avec ses coéquipiers lors des séances d'entraînement quotidiennes. Autrement dit, Foued Kadir se contentera d'exercices techniques légers sans aller au charbon pour éviter toute rechute. Une information confirmée par notre source qui nous dira à ce sujet : «Foued a repris normalement. Il s'entraîne régulièrement avec le groupe professionnel mais il est interdit d'opposition pour l'instant.  Sa guérison est totale, mais il faut aller doucement pour le récupérer à 100 %.»

Son retour en Ligue 1 est prévu face à Lorient
C'est officiel, Foued Kadir est rétabli à 100 %. Seulement, son entraîneur, Philipe Montanier, veut lui accorder tout le temps pour reprendre des forces et accumuler quelques minutes dans les jambes, histoire d'améliorer sa forme physique avant d'amorcer la seconde partie de championnat en possession de tous ses moyens. Joint par nos soins, un responsable du club nous a confié que son retour officiel à la compétition en Ligue 1 devrait intervenir dans un mois contre Lorient, en février prochain, au stade Nungesser : «Comme déjà annoncé, Kadir reprendra dans un peu plus de deux semaines avec la réserve. Pour son retour, il doit bien patienter et cela devrait se faire face à Lorient à la maison. Le coach a dit qu'il faudra attendre sa réaction à l'entraînement, après je pense que c'est au staff technique de décider s'il sera prêt physiquement et techniquement pour aborder les prochains matchs.»

Il pourrait être dans le coup contre Caen
D'autre part, Foued Kadir pourrait bien rejouer juste avant le duel prévu contre Lorient à la fin du mois de février, c'est-à-dire à l'occasion de la 24e journée de Ligue 1 française face à Caen, le 19 février prochain en déplacement. Mais cela dépendra, bien entendu, de sa réaction à l'entraînement et de l'état d'esprit affiché pendant cette période qui précédera le match de Caen.

Il jouera un ou deux matchs avec la réserve
Avant de pouvoir rejouer avec l'équipe première de Valenciennes, Foued Kadir, qui reprend petit à petit sa forme physique, devra d'abord passer par la réserve en CFA. Son entraîneur, Philippe Montanier, compte beaucoup sur son apport en prévision de la phase retour qui s'annonce difficile pour le club du Nord avec une place en Ligue 1 à défendre cette année. «Foued devrait bientôt jouer un ou deux matchs avec la réserve avant de pouvoir rejouer avec les professionnels en Ligue 1», explique le dirigeant du club joint par nos soins.

Il sera fort probablement prêt pour le Maroc
Lors de notre dernière visite à Valenciennes, le milieu de terrain du VAFC, Foued Kadir, nous avait appris que son objectif était de revenir en forme avant le match décisif que livrera la sélection algérienne face au Maroc, le 27 mars prochain à Alger. Maintenant que son retour à la compétition est annoncé pour la mi-février, Kadir peut rêver de participer à cette empoignade. Ainsi, avec un peu plus de quatre rencontres dans les jambes, Kadir aura gagné un peu de temps de jeu et peut espérer du coup figurer parmi le groupe algérien.

Lacen Kadir : «Foued est prêt à 100 %»
Joint par Le Buteur hier, le père de Foued Kadir, Lahcen, s'est déclaré rassuré par l'état de santé de son fils. Voulant confirmer les informations en notre possession, le papa Kadir avance : «Foued est à présent rétabli à 100 %. Il m'a rassuré de Paris où il avait été examiné par son médecin traitant et je peux vous dire qu'il se porte très bien.»

Ziani séduit déjà la Turquie

Ziani séduit déjà la Turquie

Karim Ziani n'a joué que 25 grosses minutes du match qui a opposé lundi soir son nouveau club, Kayserispor, à Istanbul Büyüksehir, mais il y a montré des choses très intéressantes qui augurent du meilleur pour l'avenir.

En effet, comme les internautes peuvent le constater à travers la vidéo que nous avons mise en ligne sur le site web du Buteur et qui fait fureur sur le net, il s'est montré très à l'aise sur le plan technique, physiquement alerte et impliqué dans la construction du jeu. Il a effectué deux ou trois raids sur le côté droit, délivrant deux passes de but que les attaquants n'ont pas su exploiter, et il a même été à un poil d'inscrire un but.

Même s'il est encore prématuré d'émettre un jugement, on peut dire que Ziani peut connaître une réelle renaissance dans son club actuel, surtout que l'entraîneur, du moins pour le laps de temps qu'il a passé sur le terrain, semble lui avoir donné une certaine liberté d'action. Déjà, sur le plan humain, il est très heureux dans son nouvel environnement, selon ses proches. Tout le monde l'estime et les supporters du club l'ont déjà adopté en scandant son nom. Ses débuts séduisent déjà en Turquie. Le temps d'améliorer davantage sa condition physique et de parfaire ses automatismes avec les attaquants et il pourra faire mal. C'est tout le mal que nous lui souhaitons.

Bougherra à Arsenal c'est possible mais? Le Milan AC se met de la partie !

Bougherra à Arsenal c’est possible mais… Le Milan AC se met de la partie !

L'entraîneur français des Gunners, Arsène Wenger, veut avoir le défenseur international et joueur des Glasgow Rangers, Madjid Bougherra.

Ce dernier, qui affiche la forme et une régularité dans ses performances, que lui envieraient beaucoup d'autres joueurs attise l'intérêt d'un grand club de Premier League British, Arsenal. Wenger n'a pas décidé sur un coup de tête de porter sur son calepin le nom de l'international algérien dont les qualités footballistiques et les performances plaident en sa faveur.

Le coach français le suit de près depuis un bon moment déjà. Plus exactement, depuis qu'il l'a vu à l'?uvre et de près lors du Mondial-2010 d'Afsud, qu'il a commenté en tant que consultant. Il a, d'ailleurs, commenté tous les matches des Verts. On se rappelle bien qu'il avait alors encensé le longiligne libéro et défenseur de charme de la sélection nationale. Il a fait part de ses qualités de défenseur modèle, très intelligent dans son jeu.

Wenger a gardé un ?il sur lui depuis le Mondial d'Afsud

Le profil de Bougherra plaît beaucoup à Wenger qui avait depuis le Mondial gardait un ?il sur lui, à la recherche d'un arrière central de qualité après la blessure de son défenseur titulaire dans l'axe de la défense d'Arsenal. A présent que l'occasion est propice, le technicien français a mis les responsables du club sur la piste de notre «Magic» national. Il insiste même pour que le club des Gunners fasse le nécessaire afin de le faire venir et donc le recruter dès ce mercato d'hiver. Pour lui, Bougherra fera très bien l'affaire pour évoluer au sein de la défense de l'équipe d'Arsenal.

Il a, d'ailleurs, envoyé un émissaire le week-end dernier pour superviser l'international algérien contre les Heart Of Midlothian pour le compte de la 26e journée du championnat d'Ecosse. Il n'est pas certain que Walter Smith, son entraîneur chez les Rangers accepte de le laisser partir dès maintenant, même si cette possibilité n'est pas du tout à écarter, si l'on se réfère à certaines informations. On croit savoir, par ailleurs, que le montant du transfert de Madjid Bougherra est estimé à environ 7 millions d'euros. Un montant qu'Arsenal a largement les moyens de payer pour s'adjuger les services de Bougherra.

Milan AC veut sauter sur l'occasion

Le solide défenseur des Fennecs et des Glasgow Rangers est l'un des cadres et des éléments incontournables de la sélection nationale. Ses performances que ce soit avec les Glasgow Rangers ou l'équipe nationale, font que sa cote grimpe. Pour revenir à Wenger, il est utile de faire savoir qu'il a beaucoup apprécié ses prestations lors de la Champions League face à Manchester United et Valence où Bougherra, on s'en rappelle, a fourni de grands matches ! En plus de ses qualités avérées de défenseur model, Bougherra a du charisme et une forte personnalité.

Cela n'est certainement pas pour déplaire à Arsène Wenger. Alors qu'en sera-t-il au juste ? Son transfert à Arsenal est-il réalisable dès le mercato hivernal ? Pourquoi pas et ce serait pour lui une excellente opportunité de démontrer dans un championnat de haut niveau, qui fait rêver plus d'un, tout le bien qu'on dit de lui. D'ailleurs, jouer dans le championnat d'Angleterre a toujours fait partie des objectifs de Bougherra qui veut donner encore plus d'envergure à sa carrière et Arsenal peut-être pour lui l'occasion tant rêvée de rejoindre un grand club anglais.

Ce n'est pas tous les jours qu'un entraîneur du calibre d'Arsène Wenger vous veut dans son équipe. Il est vrai que Bougherra évolue déjà dans un grand club, les Glasgow Rangers, mais le championnat écossais est loin d'égaler la Premier League anglaise. Mais, puisqu'il y a toujours un mais, aujourd'hui les Gunners ne sont plus les seuls dans l'affaire, nous venons d'apprendre que le Milan AC est aussi intéressé par le profil du défenseur central algérien. le club lombard qui ne dispose pas d'assez de défenseurs serait fortement intéressé par les services de Bougherra.

ENA' : Benchikha donne carte blanche à Chaïb

ENA : Benchikha donne carte blanche à Chaïb

Zerdab : «Je ne désespère pas de jouer le CHAN».

Sans doute dans le souci d'éviter un conflit de hiérarchie au Soudan, Abdelhak Benchikha a décidé de déléguer Chaïb comme entraîneur en chef intérimaire, en son absence au Soudan.

Mis, dans un premier temps, sur un même pied d'égalité avec Abdenour Kaoua, Chaïb aura toutes les clés en main. Il aura la responsabilité de prendre des décisions, comme cela fonctionne dans tous les staffs du monde car, sans commandant à bord, une divergence de points de vue pourrait conduire à la dislocation. Raison pour laquelle Abdelhak Benchikha a nommé Chaïb comme entraîneur en chef intérimaire.

Kaoua se chargera des gardiens

Abdenour Kaoua, qui paraissait mieux placé dans la hiérarchie du staff des A'-il avait dirigé plusieurs matchs de préparations en l'absence de Benchikha- se contentera de sa mission initiale, à savoir entraîner les gardiens de but.

Benchikha restera en ligne !

Quant à Benchikha, il continuera à s'informer de tout ce qui se passe au sein du groupe par téléphone. Chaïb sera en quelque sorte ses yeux et ses oreilles. Il aura un droit de regard sur la composition de l'équipe. En gros, il sera consulté sur tout. Autrement dit, il restera le chef, même de loin.

Zerdab : «Je ne désespère pas de jouer le CHAN»

L'attaquant de la JSMB, Zerdab, ne pensait sans doute pas que ses prétendues propositions de la Turquie allaient lui coûter sa place en sélection. Et deux fois plutôt qu'une, puisqu'il n'a été retenu ni chez les A, ni chez les A', conséquence d'une histoire de transfert en Turquie qui n'aura abouti à rien, si ce n'est à cette désillusion qui prive donc le joueur du maillot national. Si sa mise à l'écart des A peut toujours être expliquée par un choix technique qu'aura fait Abdelhak Benchikha, préférant faire confiance à des tauliers en forme, il n'en demeure pas moins que sa non-convocation pour le stage des A' qui précède le départ au Soudan a sans doute un lien avec l'annonce de son départ en Turquie.

Benchikha ne pouvant composer avec un joueur qu'il n'est pas certain de qualifier, si d'aventure il venait à signer à l'étranger. Le cas Aoudia faisant foi ! Pourtant, Zerdab est toujours à la JSMB et rien ne dit qu'il ne le sera pas demain encore, à en croire les bruits de couloir qui prêtent à Tiab, le président de la JSMB, une opposition à tout départ du joueur. A l'heure des bilans, celui-ci n'en démord pas : «Cela fait quatre jours que je m'entraîne avec le groupe. Jusqu'à preuve du contraire, je suis toujours à Béjaïa. Jusqu'à quand ? Je ne saurai vous le dire. Mais je me considère toujours comme un joueur de la JSMB.

Je suis encore un «local» et de ce fait, je ne désespère pas d'être rappelé chez les A'. J'y tiens vraiment. Je veux jouer le CHAN», a-t-il réaffirmé, même si à quelque quatre jours du départ pour le Soudan, il n'est pas du tout évident que Benchikha rouvre la porte à Zerdab. A moins que? A moins qu'il y ait défection de dernière minute. Ce que l'on ne souhaite pas du reste.

EN : Yahia se blesse

EN : Yahia se blesse

Le VfL Bochum a arraché une victoire précieuse sur son terrain avant-hier en Bundesliga 2, mais non sans faire souffrir ses fans puisque ce succès arraché contre Aue, aura été long à se dessiner.

En effet, les protégés du coach Funkel ont dû attendre les ultimes moments du match pour asseoir leur domination dans ce duel remporté du reste sur le score de deux buts à zéro, grâce à deux réalisations signées Tese Chong (89') et Giovanni Federico (90'). Cette victoire, la sixième de suite, propulse les camarades de Yahia à la sixième place, à trois points seulement du podium.

Le capitaine d'équipe de la sélection algérienne, Anthar Yahia, a comme à son habitude commencé la partie comme titulaire.  Dans ce match important disputé lundi contre Aue, Anthar Yahia est à créditer d'une belle prestation. Présent dans les duels défensifs, Yahia ne s'est pas contenté de museler son vis-à-vis direct dans cette rencontre, il s'est aussi montré dangereux sur le plan offensif, avec plusieurs incursions tentées dans la défense adverse. Malheureusement, une blessure contractée en cours de jeu l'a forcé à quitter ses coéquipiers précipitamment. C'est la raison pour laquelle il a été remplacé à la 73' par son camarade Patrick Fabian.

Funkel a voulu le préserver
Même s'il ne s'agit pas d'une blessure grave, Anthar Yahia a été sorti par son entraîneur lors de ce match.  Selon la presse allemande, le coach du VfL Bochum, Funkel, a voulu le préserver pour lui éviter toute complication. Souffrant d'une contracture au mollet, Yahia n'a  certainement pas voulu prendre de risque inutile.

«L'échographie a révélé une simple béquille»

Il y a eu une inquiétude concernant votre blessure contractée lundi contre Aue. Qu'en est-il au juste ?
Il n'y a rien de grave. En fait, j'avais reçu un coup au mollet au cours du match, mais, dans le feu de l'action, je n'avais rien ressenti. Puis, au fil des minutes, j'ai senti que ça s'est durci et ça a commencé à me faire mal. Par précaution, et avec l'aval du staff médical de Bochum, j'ai préféré sortir pour ne pas aggraver la blessure. Ce matin (hier matin, ndlr), j'ai passé une échographie qui a révélé que je souffrais juste d'une petite béquille. Donc, il n'y a pas de quoi s'alarmer.
Votre participation au match contre la Tunisie n'est donc pas remise en cause ?
Non, pas du tout. Je reprends les entraînements dans deux jours et je participerai même au prochain match de Bochum contre Augsbourg lundi prochain. Donc, je serai inch'Allah présent au stage sans aucun problème.
Ce stage intervient après plus de deux mois de trêve internationale. Pensez-vous que ce match amical de reprise contre la Tunisie soit important avant la confrontation contre le Maroc ?
En effet, il est très important. Nous n'avons pas le droit de nous louper contre le Maroc et c'est face à la Tunisie que nous aurons à bien préparer ce rendez-vous. Il faut que nous soyons prêts pour ce match qui est très, très important. Nous devrons prendre tous nos prochains matches, même nos matches amicaux, avec une grande conviction et un esprit conquérant.
Des joueurs ont été rappelés pour le match contre la Tunisie. En tant que capitaine d'équipe, leur souhaitez-vous la bienvenue en sélection ?
Je le ferai le jour venu, par des gestes concrets, et non pas à travers la presse. Tout joueur capable de ramener un plus est le bienvenu. Je serai très content de revoir des joueurs que je n'avais pas vus depuis longtemps. Vous le savez bien : la sélection nationale est une famille où tout le monde trouve vite sa place et est mis à l'aise. Cela dit, je n'omets pas de souhaiter du courage aux joueurs qui sont actuellement en manque de jeu ou bien en convalescence. Je pense évidemment aux Adlène Guedioura, Foued Kadir, Rafik Halliche, Abdelkader Ghezzal? J'espère qu'ils seront rapidement compétitifs car nous avons besoin de toutes les forces capables de nous permettre d'arriver à nous qualifier pour la CAN-2012. Ils seront absents du stage, mais nous ne devons pas les oublier. Nous devons avoir une pensée pour eux.
Avec votre club, Bochum, ça marche très bien puisque vous êtes sur une série de six victoires d'affilée, ce qui vous permet de remonter à la 3e place. On présume que l'espoir de l'accession est plus fort que jamais?
C'est vrai que nous sommes sur une très belle série grâce au gros travail qui est en train d'être effectué au sein de l'équipe. L'entraîneur a apporté les changements qu'il fallait pour que l'équipe redémarre après un début de saison difficile et cela a porté ses fruits. Maintenant, il ne faut pas trop s'enflammer. Il reste encore 15 matches avant la fin de la saison, donc beaucoup de points à prendre ou à perdre. A ce stade de la saison, ce serait une erreur de se focaliser sur notre place au classement. Il faut penser à gagner tous nos matches, sans faire de calculs. Nous sommes concentrés d'ores et déjà sur notre prochain match face à Augsbourg, qui occupe la 2e place au classement. En cas de victoire, nous reviendrions à son niveau et nous pourrons envisager le reste du parcours avec beaucoup de sérénité.

EN : Selon son entraîneur : Djebbour pourra faire ses débuts ce dimanche

EN : Selon son entraîneur : Djebbour pourra faire ses débuts ce dimanche

Ayant rejoint le club que vendredi, le nouveau fer de lance de l'Olympiakos Le Pirée, Rafik Djebbour, ne pouvait prétendre à prendre part de suite à la rencontre de championnat disputée deux jours plus tard devant la formation de l'Asteras Tripolis et remportée par ses camarades (1-0).

Eloigné des séances d'entraînement depuis le clash survenu avec son ancien coach à l'AEK, Manolo Jimenez, le 2 janvier dernier, l'international algérien accusait un certain retard au niveau physique, même s'il continuait toujours à s'entraîner individuellement durant toute cette période.

Samedi passé, pour son premier entraînement avec le club des Rouge et Blanc, Djebbour était assisté par un préparateur physique, et ce, afin de lui permettre de retrouver au plus vite sa forme physique et d'être prêt pour la prochaine rencontre de Super League.

Hier, l'entraîneur du club, Ernesto Valverde, a fait savoir à la presse locale qu'il se pourrait bien que le joueur soit retenu pour la rencontre de ce dimanche face à l'Olympiakos Volos. Le technicien espagnol assure que même si son attaquant accuse un petit retard par rapport à ses partenaires, il sera en mesure cependant de jouer quelques minutes, histoire de reprendre goût à la compétition et retrouver le rythme en perspective des prochains rendez-vous.

Scocco : «Djebbour est un grand joueur, mais à l'AEK on a déjà tourné la page»
Interviewé par un média grec, l'actuel attaquant de l'AEK, Ignacio Scocco, est revenu sur le départ de l'équipe de son ancien coéquipier, Rafik Djebbour, et sur son engagement inattendu avec le club rival, l'Olympiakos. L'Argentin reconnaît les grandes qualités de l'international algérien, mais assure qu'à l'AEK, on a déjà tourné la page. «Djebbour est un grand joueur et l'a à maintes fois démontré. Il fut un joueur important dans l'équipe, mais à présent, à l'AEK, on a tourné la page. Même après son départ, le vestiaire est resté le même et rien n'a véritablement changé. Désormais, on sera des adversaires, et que le meilleur l'emporte !»

«Jamais je ne trahirai l'AEK en optant pour l'Olympiakos»
Et d'ajouter : «A vrai dire, je ne voudrais pas trop commenter la décision de Rafik d'opter pour l'Olympiakos. Comme je viens de le dire, on était coéquipiers par le passé, mais dorénavant on sera des adversaires. Mon seul souci est de jouer à fond mes matchs et contribuer au renouveau du club, en gagnant le maximum des rencontres. Néanmoins, et comme je l'ai souvent déclaré, si je venais à quitter l'AEK, ça serait pour réaliser mon rêve qui est de jouer en championnat espagnol. En tout cas, jamais je ne ferai comme Djebbour.»

Yebda et Naples défieront l'Inter

Yebda et Naples défieront l’Inter

EN : Selon son entraîneur : Djebbour pourra faire ses débuts ce dimancheexplosif entre le deuxième du championnat et le tenant du titre de cette compétition. Le SSC Napoli, qui carbure à plein régime cette saison, plus particulièrement ces dernières semaines, devra sortir le grand jeu et se montrer costaud pour espérer évincer de la course l'un des ténors du foot italien. L'équipe napolitaine pourra toujours compter sur le soutien indéfectible de ses supporters.

Il est attendu comme titulaire
Souvent relégué sur le banc lors des rencontres de championnat, notamment à cause de la rude concurrence qui sévit au club, le milieu de terrain algérien, Hassan Yebda, devra néanmoins débuter la rencontre de ce soir en tant que titulaire. Walter Mazzarri, le coach des Bleu et Blanc, qui ne tarit pas d'éloges sur l'ancien pensionnaire de Portsmouth, l'a toujours aligné d'entrée de jeu au cours des précédentes rencontres de coupe. Cela devrait donc être le cas pour cette partie face aux poulains de Leonardo.

EN : L'AEK a fait une offre pour Meghni

EN : L’AEK a fait une offre pour Meghni

Alors que le mercato d'hiver s'achève dans quelques jours, les clubs font le forcing pour les derniers achats. Ayant perdu Rafik Djebbour, l'AEK Athènes s'active pour recruter l'un de ses compatriotes : Mourad Meghni.  Il se murmure que c'est sur conseil de Djebbour, lorsqu'il était encore en bons termes avec l'AEK (entre-temps, c'est parti en vrille et le joueur a rejoint l'Olympiakos après avoir résilié son contrat), que l'AEK s'est mis à s'intéresser au milieu de terrain algérien.

Les Grecs proposentun partage du salaire, la Lazio refuse
Des responsables du club grec se sont même déplacés à Rome et ont rencontré leurs homologues de la Lazio pour des discussions préliminaires. Vu que l'AEK n'a pas les moyens financiers de racheter le contrat de Meghni, le club italien lui a proposé de prendre le joueur à titre de prêt avec pour seule obligation de lui payer son salaire jusqu'à juin.

Les Grecs se sont montrés réticents, jugeant que c'est une charge trop élevée pour leurs finances, surtout pour un joueur revenant d'une longue blessure. Ils ont alors fait une contre-proposition : payer la moitié du salaire, à charge pour la Lazio de payer l'autre moitié. Le club laziali a refusé, arguant que c'est impensable pour lui de contribuer à payer un joueur qui évolue avec un autre club. Arrivés à une situation d'impasse, les responsables deux clubs ont prévu de se revoir avant la fin de la semaine pour un nouveau round de négociations.

Le PAOK Salonique et un troisième club grec ont également manifesté leur intérêt, mais il n'y a pas encore de concret.
Meghni a refusé de baisser son salaire Cela dit, les dirigeants de la Lazio sont conscients que les discussions avec l'AEK ont très peu de chances d'aboutir vu que l'ancien club de Djebbour a laissé entendre que ses moyens financiers sont limités. Pour eux, il y a de fortes chances que Meghni reste à la Lazio jusqu'à l'été prochain. Cependant, ils veulent poser des conditions. Selon des sources proches du club romain, ce dernier a demandé à Meghni d'accepter une baisse de son salaire, vu qu'il n'a plus joué depuis un an, mais l'international algérien a refusé au motif que c'est en jouant avec la Lazio qu'il avait été blessé. Selon le site italien La Lazio Siamo Noi, la direction du club va se réunir les prochains jours pour examiner ce point et tenter de trouver une solution.

«Je ne suis pas au courant»
Contacté hier pour avoir sa réaction quant à l'offre de l'AEK Athènes, Mourad Meghni s'est montré surpris. «Je ne suis pas au courant de cette offre. Personne ne m'en a parlé», s'est-il contenté de répondre. Il ne veut même pas donner son avis sur la perspective de rejoindre l'AEK Athènes : «Je ne peux pas dire si ça m'intéresse ou non du moment que je n'ai pas du tout idée de ce que comporte cette offre. Quand on m'en parlera et que j'en connaîtrai les détails, je pourrais la commenter.»

«Personne à la Lazio ne m'a parlé d'une réunion»
Meghni dit également ne rien savoir sur la réunion que compte tenir la direction de la Lazio afin de discuter de son cas. «Personne ne m'a pas informé qu'il y aurait une réunion. Je n'ai reçu aucune convocation et je n'ai sollicité aucune réunion. Mon agent de même. J'ignore donc tout de ce projet de réunion», nous a-t-il déclaré, tout en précisant que sa priorité actuelle, «c'est de retrouver les terrains le plus vite possible et redevenir compétitif, dans quelque club que ce soit».

«Je resterai une semaine de plus à Saint-Raphaël»
Actuellement, il poursuit sa rééducation fonctionnelle au centre médical de Saint-Raphaël, dans le midi de la France. Il devait terminer les soins complémentaires qu'on lui avait prescrits à la fin de la semaine, mais il y aura une autre prolongation. «Les médecins m'ont dit qu'il me faut une semaine de plus. Donc, je vais encore rester ici jusqu'à la fin de la semaine prochaine», nous a-t-il révélé.

EN : Victor Razveev : «Rais est une très bonne recrue»

EN : Victor Razveev : «Rais est une très bonne recrue»

Le gardien de but international algérien du Krylia Sovetov Samara, Rais Ouaheb Mbolhi, a fait l'étalage de toute sa classe durant le stage de préparation effectué avec  son équipe à Chypre.

Remarquable durant les rencontres d'opposition et amicales jouées avec  sa nouvelle formation, Mbolhi  a tout simplement  ébahi ses dirigeants. Le président par intérim, Victor Razveev, dira à son sujet : «Mbolhi a laissé une belle impression. Je le considère comme une bonne recrue. Je précise que les joueurs engagés cette année ne nous ont pas coûtés cher.»

Duisbourg, l'occasion pour  Amri de confirmer
Toujours en course pour la Coupe d'Allemagne, le FC Kaiserlautern affrontera ce mercredi la formation de Duisbourg en déplacement. Ce duel se présente comme une belle aubaine pour l'international algérien Chadli Amri de confirmer son retour au premier plan. Retenu pour le prochain stage de la sélection qui aura lieu à Alger du 6 au  10 février prochain, Amri aura à c?ur de prouver que cette sélection n'était pas usurpée.

mardi 25 janvier 2011

Bouzid «Le match contre le Maroc est très important»

Bouzid  «Le match contre le Maroc est très important»

Je pense qu'il ne faut pas brûler les étapes. Il faut régler les choses l'une après l'autre.»

- Félicitations. Désormais, vous refaites partie des Fennecs. Un retour qui vous fait certainement plaisir ?

- Ça fait plaisir, bien sûr. En fin d'après-midi de lundi, j'ai reçu la nouvelle. Je ne vous cache pas que j'étais aux anges. Ça donne envie de continuer à travailler d'arrache-pied pour être au top du top à chaque rendez-vous.

- C'est Benchikha qui vous a appelé pour vous annoncer la bonne nouvelle ?

- Non. En fait, c'est un membre de ma famille qui m'a avisé. C'était formidable pour moi de faire mon come-back chez les Verts. Je ferai tout mon possible pour être à la hauteur des attentes.

- Avant de parler de l'EN, on aimerait discuter avec vous sur cette nouvelle aventure en Ecosse. Comment ça se passe ?

- très bien. On est actuellement sur le podium et ça se passe très bien pour moi. Dieu merci, tout marche sur des roulettes. Pourvu que ça dure. Je dirais que le choix du championnat écossais est la meilleure chose qui pouvait m'arriver.

- Ça a commencé très bien pour vous, au point de dire que vous n'avez pas eu beaucoup de temps pour s'adapter?

Ecoutez, si on compare le championnat écossais avec le championnat allemand, je dirais qu'en Ecosse, il y a plus d'engagement physique, même si on trouve cela en Allemagne, car dans les deux pays ce volet est très important. Ce qui fait, que je n'ai pas trouvé de problème pour trouver la bonne carburation.

- Peut-on dire que Bougherra vous a montré la voie pour choisir l'Ecosse ?

- C'est difficile de dire que Madjid m'a montré la voie, mais il fut le premier à débarquer dans le championnat écossais où il a montré une belle image. Ça incite tous les joueurs algériens qui arrivent dans le championnat écossais de faire le maximum pour garder la bonne image que donne Madjid.

- Retrouvez-vous Magic en dehors du carré vert ?

- Bien sûr. Je connais Madjid et on se retrouve des fois. J'ai eu la chance de le croiser samedi dernier dans un match, c'était mon adversaire durant 90'.

- Revenons à l'EN, Benchikha avait annoncé que cette liste de joueurs pour le match de la Tunisie serait presque la même pour le match du Maroc. Ça vous fait certainement encore plus plaisir?

- Je pense qu'il ne faut pas brûler les étapes. Il faut régler les choses l'une après l'autre. Pas tout à la fois. Aujourd'hui, je déguste cette convocation pour le match contre la Tunisie avant de se préparer comme il se doit pour apporter le plus escompté. Sincèrement, je ne pense pas au match contre le Maroc. Je préfère me concentrer sur la partie amicale pour montrer ce que j'ai vraiment dans le ventre.

- N'empêche, il faut penser au Maroc. Car vu le parcours de l'Algérie, il faut battre les Marocains pour y voir plus clair?

- Personne ne me contredira quand je dis que le match contre le Maroc est très important. Il faut bien se préparer pour être prêt à 100%. Ce rendez-vous en amical contre la Tunisie rentre dans le cadre de la préparation pour le rendez vous marocain. Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas beaucoup réfléchir pour éviter de se mettre une pression inutile. Quand le jour arrivera, mes camarades feront l'essentiel, c'est clair.

- Si on regarde la liste, on a envie de dire que Benchikha va certainement vous mettre à droite, car dans l'axe, ça ne manque pas de joueurs. Qu'en dites-vous ?

- Rien à dire. Je ne parle pas de cela. Je pense que c'est le coach qui est seul habilité à vous répondre. Pour ma part, je respecte le choix du coach. Je pense qu'il m'a suivi dans mon parcours et il sait où je peux jouer. Comme vous le savez, je suis un défenseur central, mais qui sera à la disposition de son coach, c'est clair.

- Avant de clore notre entretien, on aimerait ouvrir une parenthèse sur le Mouloudia d'Alger qui reste un club cher à votre c?ur. Suivez-vous son parcours ?

- Bien sûr. L'an dernier, le MCA a gagné le championnat. Ça fait plaisir. Cette saison, il y a eu des hauts et des bas. Normal dans la vie d'un grand club tel que le Mouloudia. Ce club va disputer la Champions League dimanche prochain en Centrafrique contre Bangui. Je lui souhaite de la réussite. Il faut savoir que le MCA est un grand club digne des grands.

- On vous souhaite un bon retour chez les Verts?

- Merci.

Selon le site du R. Santander,Lacen le 6 février à Alger

Selon le site du R. Santander,Lacen le 6 février à Alger

«Le footballeur du Racing Santanjer, Mehdi Lacen, a été convoqué par la sélection de l'Algérie pour jouer face à la Tunisie un match amical de préparation pour le compte des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2012 qui se disputera au Gabon et en Guinée équatoriale», lit-on sur le site Internet officiel du Racing Santander qui ajoute que «le joueur verdiblanco sera en regroupement avec sa sélection nationale le 6 de ce mois» en prévision du match Algérie-Tunisie prévu le 9 février. Le même site précise que notre compatriote «rentrera en Espagne après la fin de la rencontre internationale».

Le malheur de Gargano pourrait faire le bonheur de Yebda

Le malheur de Gargano pourrait faire le bonheur de Yebda

Napoli a réussi une précieuse victoire dimanche soir sur la pelouse de Bari, un succès qui permettra aux gars du Sud de l'Italie de continuer à rêver d'une fin de saison en apothéose.

Hassan Yebda, l'international algérien, a pris part à cette rencontre, certes, il a été incorporé en cours de match, mais les prochains jours pourraient ramener du nouveau quant à sa situation. En effet, lors de cette partie, un accrochage verbal a eu lieu entre Mazzari, l'entraîneur de l'équipe, et le milieu défensif, Gargano. Ce dernier, rappelons-le, est le concurrent direct de Yebda à Naples, il n'a pas supporté son remplacement à la 82' et a tenu à l'exprimer à sa manière, en gesticulant et en lançant des amabilités en direction du staff technique assis sur le banc. Une sortie qui a été mal appréciée par l'entourage du club et même par les fans qui ont demandé à ce que l'Uruguayen soit puni, une punition purement sportive qui profitera à Hassan. En effet, et d'après les écrits de la presse italienne d'hier, Mazzari, qui fut vexé par le geste de son joueur, aurait décidé de révolutionner son équipe. Il va donner plus de temps de jeu aux remplaçants, Hassan Yebda plus ! spécialement sera le plus grand bénéficiaire de cette mesure, lui que les fans réclament depuis déjà une période. Aussi, les techniciens italiens pensent que Gargano est l'un des joueurs qui pourraient ne pas être alignés d'entrée, vu la décision de Mazzari.

On le considère comme un perturbateur

Gargano ne s'attendait, sans doute, pas à vivre une telle pression lorsqu'il s'est comporté de la sorte lors du dernier match, il pensait que ça allait passer comme ce fut le cas de Yebda qui avait fait de même tout récemment, mais sans provoquer une telle réaction. Mais l'Uruguayen a irrité plus d'un, au point où on l'accuse de vouloir perturber la sérénité du groupe à un moment clé de la saison. L'équipe est seconde au classement de Série A, et se rapproche sereinement d'une qualif' en Ligue des champions et c'est pour ça que l'entourage du club ne veut pas de tels écarts disciplinaires. Espérons que notre compatriote profitera pleinement de cette révolution que compte faire Mazzari.

Ifticen désiré par Raouraoua, mais refusé par Benchikha

Ifticen désiré par Raouraoua, mais refusé par Benchikha

Quelques jours avant la conférence de presse du sélectionneur national, Abdelhak Benchikha le nom d'Younès Ifticen, a été évoqué avec insistance dans l'entourage de la FAF pour renforcer la barre technique de l'équipe nationale.

Un responsable de cette instance nous avait même assuré que le renfort dont on parle depuis longtemps était un technicien local. Ensuite, le nom de l'ex-entraîneur du MCA, de l'USMA et de la JSK a fait le tour des rédactions sportives. Pour beaucoup, sa venue était quasi certaine. Il ne manquait que l'annonce officielle de sa venue par Benchikha.

Contre toute attente, lors de sa conférence de presse, Abdelhak Benchikha a fait savoir qu'il se contentera de son staff actuel. «Je n'ai pas besoin de renfort, ni de l'étranger ni d'ici. Je travaillerai avec Chaïb, Kaoua, Biscoti, Belhadji, et aussi Brixi, et cela jusqu'à mon départ», disait-il. Qui a gommé le nom d'Younes Ifticen ? Qui a décidé de l'écarter à la derniére minute ? En tout cas, ce n'est pas Raouraoua. D'après une source sûre, c'est le président de la FAF, lui-même, qui est derrière l'idée de ramener Ifticen.

Laroum aussi est passé par là

C'est donc une autre personne qui s'est opposée et a fait barrage à celui qu'on surnomme Capello. Tout porte à croire que c'est Benchikha himself qui n'en a pas voulu. Cela étant, toujours selon la même source, la porte n'est pas complètement fermée pour Ifticen. La Fédération algérienne de football pourrait lui confier l'équipe nationale A' au terme du CHAN 2011

Benchikha poursuivrait sa mission en prenant en charge uniquement l'EN A. Par ailleurs, on croit savoir qu'un autre nom était pressenti pour épauler «le Général», il s'agit de Boualem Laroum qui, semble-t-il, était persuadé jusqu'au début de la conférence de presse de Benchikha, qu'il allait être officiellement nommé. D'ailleurs, on l'a vu pas loin de la salle qui a abrité ladite conférence, avant de s'en aller. Sans doute après avoir réalisé qu'il avait été lui aussi dégommé?

Bougherra dans le viseur d'Arsenal

Bougherra dans le viseur dArsenal

Madjid Bougherra est à sa troisième saison chez les Glasgow Rangers, le défenseur international algérien est même considéré comme l'un des piliers de cette équipe. La preuve,……Walter Smith ne veut plus entendre parler de son départ, et ce, malgré les difficultés financières dont souffre l'équipe et qui continuent à perturber jusqu'à présent le bon fonctionnement de l'équipe première dans le championnat écossais.

L'année passée déjà, il était question de son transfert, l'été dernier aussi, d'ailleurs, la presse écossaise en a longtemps fait son sujet principal, notamment lors du Mondial qui devait servir de vitrine pour exposer le savoir-faire du joueur et son talent afin que les Blues en tirent profit au maximum. Mais une fois le Mondial terminé, aucune démarche officielle n'a été entreprise par les nombreux clubs qui le voulaient.

Wenger ne lâche pas prise

Parmi ces clubs qui suivaient de près la tour de contrôle de l'EN, il y avait Arsenal, le club de la capitale anglaise cherchait l'été dernier des joueurs dans l'axe, et le nom de Bougherra a été souvent cité dans l'entourage du plus français des clubs anglais. Mais cet intérêt n'est pas allé loin, en témoigne l'arrêt total des pourparlers. Cinq mois plus tard, voilà que ça reparle, encore une fois, du Magic du côté des Gunners. En effet, à en croire des sites anglais traitant l'information d'Arsenal, Madjid Bougherra serait suivi de près par Arsène Wenger, ce dernier l'aurait même inscrit dans une liste d'attente et pourrait très prochainement saisir la direction des Rangers pour commencer les négociations et, éventuellement, racheter le contrat du joueur.

On se souvient tous au mois de juin dernier, lorsque Wenger commentait les rencontres de l'EN algérienne sur TF1, il ne disait que du bien de Bougy, et c'est d'ailleurs cela qui avait alimenté la rumeur de son recrutement par Arsenal dès la fin du Mondial. Cette fois aussi, les medias anglais ont ressorti cette histoire pour prouver que Bougherra serait bel et bien la solution auquel pense Wenger dans le cas de l'échec des autres pistes qu'il suit et qui sont nombreuses.

Samba, Cahill et Bougy, une question d'argent

A la recherche d'un bon défenseur central depuis l'ouverture du mercato hivernal, Arsene Wenger a ciblé plusieurs joueurs, sa préférence va pour Gary Cahill, le défenseur de Bolton, cette dernière aurait même donné le feu vert au joueur pour entamer les négociations avec les Londoniens, mais le problème qui barre la route à l'accomplissement de cette transaction est le prix exorbitant fixé par la direction de son club, qui est allé jusqu'à exiger 20 millions d'euros, elle s'est dit prête à le baisser jusqu'à 12 millions, ce qui est quand même sensiblement cher aux yeux de la direction d'Arsenal. L'autre piste que suit le club et que les fans semblent préférer est celle du joueur congolais de Blackburn, Christopher Samba, mais ce dernier subirait des pressions énormes au niveau de son club, et son entraîneur Kean a déclaré qu'il va renouveler, au même titre que Woodgate, à Blackburn. Toutes ces données ont poussé Wenger, selon ces sources, à se rediriger vers la piste algé! rienne, traduite par le meilleur défenseur de l'EN Madjid Bougherra, dont le prix ne dépasse pas les capacités d'Arsenal.

Des émissaires de Wenger l'auraient supervisé à Midlothian

D'après des informations concordantes, Arsène Wenger aurait envoyé des émissaires le week-end passé en Ecosse pour assister au match entre Heart of Midlothian et les Rangers (1-0), ils auraient bien suivi Madjid, mais aussi le portier de l'équipe, Allan McGregor. Cette virée écossaise aurait accouché d'une décision, qui n'est pour le moment pas connue, mais justarsenal.com, à titre d'exemple, avance que cette rumeur pourrait se transformer en réalité, étant donné que le prix de Bougy ne devrait pas dépasser les 5,5 millions de livres (environs 7 millions d'euros), ce qui est à la portée de l'équipe de Wenger et loin de ce que demande Bolton contre la libération de Cahill.

Son équipe a perdu contre Greuther Furth,Benyamina est rentré à la 82'

Son équipe a perdu contre Greuther Furth,Benyamina est rentré à la 82’

L'Union de Berlin a essuyé une courte défaite dimanche sur le score de 1 à 0 contre Greuther Furth pour le compte de la 19e journée du championnat de la Bundesliga 2. L'international algérien Karim Benyamina a été incorporé par son entraîneur à la 82' de jeu du fait qu'il revenait à la compétition en raison d'une forte grippe. L'attaquant algérien a failli égaliser, mais sa frappe de la tête a touché le montant des bois du gardien adverse.

Benyamina retrouvera, sans aucun doute, sa place de titulaire dans l'équipe lors du prochain match de championnat prévu le 30 janvier contre Paderborn. Pour rappel, l'Union de Berlin occupe la 12e place au classement général avec 22 points.

Sélection A' : Hier, entraînement à El-Biar

Sélection A’ : Hier, entraînement à El Biar

Après une journée de repos, les joueurs de la sélection A' ont repris hier après-midi le chemin des entraînements. Cette séance s'est déroulée au stade d'El-Biar, le programme prévoit pour aujourd'hui du biquotidien.

Belkalem reprendra demain

Selon un membre du staff médical de la sélection A', le défenseur de la JSK Saïd Belkalem reprendra demain les entraînements avec la sélection A' après une absence de plusieurs jours due à une blessure aux adducteurs. Le joueur a déclaré forfait pour le match amical disputé samedi passé contre le Niger. Le retour de Belkalem va rassurer le staff technique de la sélection A', compte tenu des carences constatées dans la défense centrale des Verts face au Niger.

Valverde «Djebbour, c'est moi qui ai exigé sa venue»

Valverde «Djebbour, c’est moi qui ai exigé sa venue»

L'entraîneur espagnol de l'Olympiakos, Ernesto Valverde, a animé une conférence de presse avant-hier à l'issue de la rencontre de championnat qu'a jouée son équipe face à Tripolis (victoire des Rouges 1-0).

Valverde a beaucoup plus parlé dans cette conférence de cette rencontre et de la suite du parcours, mais il a profité de l'occasion pour revenir sur l'engagement de Rafik Djebbour le week-end dernier pour une durée de six mois. Le coach des Rouge et Blanc, a fait savoir aux journalistes présents que l'international algérien rendra un énorme service à son team, il n'a pas oublié de rappeler aux présents, que c'est lui qui a insisté auprès de la direction pour qu'on lui recrute Djebbour.

«Il nous convient, il va nous aider»

Auteur d'un parcours remarquable avec l'AEK, Djebbour n'a laissé personne indifférent, dont Valverde qui a donc exigé de sa direction le recrutement de l'Algérien. Pourtant, dans son effectif il dispose de plusieurs éléments connus pour leur poids en attaque dont le Serbe Marco Pantelic, mais malgré ça, le recrutement de Djebbour s'est imposé, car d'après la déclaration du coach de l'équipe avant-hier, il convient tout simplement à leur team.

«Il nous convient, il va nous aider», a-t-il laissé entendre. A en croire quelques informations en provenance de Grèce, le caractère difficile à cause duquel Djebbour a dû résilier son contrat avec l'AEK serait la chose qui a attiré l'attention de Valverde. Il veut un joueur fort de caractère et il a fini par comprendre que Djebbour correspond parfaitement à cette description. Il veut inciter son équipe à se déchaîner et à retrouver une certaine agressivité, très importante à ses yeux, pour continuer la course au titre et éventuellement l'arracher.

L'arrivée de Rafik n'a pas été du goût de Pantelic

L'arrivée de Rafik Djebbour du côté du vieux club de la capitale grecque a, semble-t-il, fait des jaloux, sinon, comment expliquer la colère de l'attaquant serbe de l'équipe, Marco Pantelic, depuis vendredi passé, jour où Rafik a paraphé son contrat avec les Rouges. L'international serbe, qui a déjà fait ses preuves par le passé dans différents championnats européens, surtout en Allemagne, a mal pris le recrutement de l'ancien baroudeur de l'AEK, et a tenu à le faire savoir à son président.

Il pense que c'est un manque de respect de la part de la direction, mais celle-ci a vite calmé les ardeurs, en rassurant Pantelic, en lui expliquant que l'arrivée de Djebbour ne le concernait en aucun cas, et que ça ne voulait guère dire qu'ils n'étaient pas contents de ses prestations. C'est le président du club, Marinakis en personne, qui s'est chargé de raisonner le joueur. Cette sortie inattendue du Serbe veut dire tout simplement, que la place de Djebbour en tant que titulaire ne sera pas garantie, il devra cravacher dur pour la gagner, au risque de faire des mécontents. S. M. A.

Mesbah a-t-il détrôné Belhadj ?

Mesbah a t il détrôné Belhadj ?

Kouici : «Moi, je vote Mesbah» > Larbès : «Même en Inde, Belhadj restera Belhadj» > F. Mansouri : «Nadir n’est pas un vrai arrière gauche»

Abdelhak Benchikha n'a pas tari d'éloges au sujat de Djamel Mesbah lors de sa dernière conférence de presse. «Il a gagné des galons», disait-il à l'ensemble des journalistes présents à la salle des conférences du 5-Juillet.

Voulait-il faire passer un message à Nadir Belhadj ou seulement encourager un joueur qui n'arrête pas de progresser et d'enchaîner les bonnes prestations avec son club, Lecce ? Nadir Belhadj, qui vient d'être convoqué en sélection après avoir été écarté lors du dernier match face au Luxembourg, fera tout pour prouver à son coach et à l'Algérie entière qu'on s'est trompé sur lui. La concurrence sera rude entre les deux arrières gauches de la sélection, un seul d'entre eux sera choisi. Pour avoir une idée sur les caractéristiques de chacun d'entre eux, de leurs qualités et défauts, on a jugé utile de consulter cinq anciens internationaux évoluant au le poste d'arrière gauche et qui ont fait, à un moment ou un autre, le bonheur de l'équipe d'Algérie. Aziz Benhamlat, Haddou Moulay et Salah Larbès pensent que Belhadj reste le meilleur à son poste et qu'il devrait reprendre sa place dès ce match face à la Tunisie. Kouici pense, lui, que Mesb! ah est mieux placé et plus armé pour occuper ce poste. Mansouri, de son côté, se démarque et avance que Belhadj n'est pas et n'a jamais été un latéral gauche. Bien sûr, le dernier mot revient au sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, qui était à l'occasion, lui aussi, un latéral gauche.

Les anciens latéraux gauches de l'EN en parlent :

Mansouri : «Face au Maroc, on a besoin de vrais latéraux, Belhadj n'en est pas un»

Faouzi Mansouri est toujours convaincu que Nadir Belhadj est tout sauf un arrière gauche.

«J'ai toujours dit que Belhadj n'est pas un latéral gauche. Saâdane avait raison quand il a dit que ce joueur est faible sur le plan défensif. C'est pour ça d'ailleurs qu'il jouait avec trois axiaux. En équipe nationale, et ça dure depuis des années, on n'a pas de vrais latéraux. Meftah, Bouzid et Zarabi le sont par contre. Pour revenir à votre question, je dirais que ce sera une grosse erreur de convoquer Belhadj en tant qu'arrière gauche. C'est un joueur de couloir, ou un milieu de terrain excentré. Je ne connais pas bien Mesbah, mais je connais parfaitement les qualités et les défauts de Nadir. Il peut être très efficace en attaque. Il a d'énormes potentialités, mais il ne faut pas compter sur lui pour défendre», dira l'ancien latéral gauche des Fennecs des années 1980.

«Harry Rednap le faisait jouer dans le couloir»

Persistant toujours dans son idée, Mansouri nous rappelle le rôle que jouait Belhadj à Portsmouth. «Belhadj a joué ses meilleurs matchs quand il évoluait en Angleterre. Harry Rednap, qui est un grand entraîneur, a compris que l'Algérien serait plus performant quand on le désiste de ses tâches défensives. Si Mesbah est un arrière gauche de métier, alors Belhadj peut jouer avec lui.

Et puis, je voudrais ajouter une chose. Zarabi serait très utile à la selection surtout quand on est appelés à défendre ou à conserver un score. Même chose pour Smaïl Bouzid. Ils méritent d'avoir une chance. Pour finir, je dirais que le Maroc a de très bons attaquants. Il nous faut donc des latéraux qui pensent d'abord à défendre avant de penser à marquer des buts, c'est pourquoi je dirais que le choix de Belhadj serait mauvais.»

Kouici : «Moi, je vote Mesbah»

Mustapha Kouici semble avoir tranché concernant cette histoire. Quand on lui a demandé de choisir entre Belhadj et Mesbah, sa réponse a été instantanée : «Moi, je choisis Mesbah.»

L'ancienne vedette des années 80 a vécu une situation semblable, notamment avec Faouzi Mansouri. Il nous a expliqué son choix en donnant les arguments suivants : «Belhadj a beaucoup d'expérience, certes, contrairement à Mesbah. Mais ce dernier est plus compétitif que le premier. C'est une évidence. Benchikha a dit qu'il prendrait les plus en forme et, à l'heure actuelle, Djamel Mesbah est plus en forme que Belhadj.»

«Belhadj est meilleur offensivement, mais?»

«Je reconnais que Belhadj connaît très bien la maison. Il a beaucoup d'expérience. Le match face au Maroc est tout sauf ordinaire. Il y aura une grande pression à gérer et à supporter. Belhadj a déjà vécu ça en Egypte et au Soudan, Mesbah, par contre, n'a jamais connu ça. Seulement, il y a un début à tout. Mesbah mérite d'avoir une chance lors d'un match comme celui-là pour s'aguerrir et gagner en expérience. Il l'a bien mérité. Ses performances avec Lecce le prouvent. Sur le plan qualité de jeu, il y a une grande différence entre les deux joueurs. Belhadj est meilleur offensivement, Mesbah l'est défensivement. Chacun a ses defauts bien sûr. Vu les qualités et les défauts de chacun, je vois bien Mesbah titulaire face au Maroc.»

Larbès : «Même en Inde, Belhadj restera Belhadj»

Pour l'ex-arrière gauche des Canaris et de l'EN, Salah Larbès, la question ne se pose même pas. Pour lui, Belhadj est le meilleur à son poste. Tant qu'il continuera de jouer, aucun ne pourra le détrôner.

«Vous me demandez de choisir entre Belhadj et Mesbah, le choix est facile. Moi, je prendrai Belhadj sans réfléchir un instant. Vous allez me dire que Mesbah joue en Italie et que Belhadj est au Qatar. Et bien, pour moi, Belhadj, restera toujours Belhadj, même s'il part jouer en Inde», dira Larbès.

«On a voulu enterrer Belhadj très tôt»

Par ailleurs, et par rapport aux atouts dont dispose le joueur d'Al-Sadd et que n'a pas le joueur de Lecce, l'ex-Kabyle répondra spontanément : «L'expérience. Belhadj a acquis une grande expérience en équipe nationale. Contrairement à Mesbah, qui, lui, n'a que deux ou trois matchs avec les Verts. Face au Maroc, ça sera un match très difficile. L'expérience et l'habitude de jouer ce genre de derby va jouer un rôle déterminant. Les gens veulent enterrer Belhadj trop vite alors qu'il peut encore beaucoup donner à notre sélection.

Il n'a que 28 ans, il est compétitif et il connaît très bien l'équipe nationale et son entourage. C'est l'un des cadres de l'équipe. L'écarter maintenant serait de l'injustice envers lui, mais aussi envers le public algérien qui veut encore voir ce joueur porter le maillot national.» A la fin et pour terminer, Salah Larbès a tenu à nous préciser qu'il trouve Mesbah très bon aussi, mais qu'il devra accepter le fait qu'il y ait un joueur plus expérimenté et très doué en place : «Mesbah est un très bon joueur. Il a effectivement beaucoup progressé cette saison, seulement, je pense qu'il doit attendre un peu pour détrôner Belhadj, car ce dernier est toujours jeune et compétitif.»

Haddou : «L'EN a encore besoin de Belhadj»

Haddou Moulay pense, lui aussi, que Belhadj est irremplaçable. «Vous me demandez de choisir entre Nadir et Djamel, alors moi, je choisis Belhadj sans réfléchir. Ce joueur est l'un des atouts majeurs de l'équipe nationale d'Algérie. S'en priver serait une erreur à mon avis», dira l'Oranais qui poursuit : «Belhadj joue régulièrement avec son club au Qatar.

Al Sadd possède les mêmes moyens, ou plus que les anciens clubs de Belhadj en Europe. Le championnat qatari a beaucoup progressé. Plusieurs grands joueurs y évoluent. A mon avis, il n'a pas perdu son jeu et son niveau est toujours le même. Il faut qu'il retrouve la place qui est la sienne en sélection et cela dès ce match face au Maroc, car personne n'est capable de faire ce qu'il fait en sélection. Pour ce qui est de Mesbah, je le trouve très bon. Il réalise une excellente saison avec son club, Lecce, et je lui souhaite bonne continuation. C'est un grand acquis pour l'Algérie d'avoir deux latéraux gauche de leur trempe», conclura Haddou Moulay.

Aziz Benhamlat : «Mesbah doit attendre encore quelques années»

L'ancien arrière gauche de la JSK et de la sélection nationale pense que Belhadj doit reprendre ce qui lui appartient.

«A mon avis, Belhadj est le meilleur arrière gauche algérien en activité. Il est l'un des cadres de cette équipe et l'un de ses meilleurs éléments. Ce n'est pas le moment de casser cette équipe en tentant des changements infondés. L'équipe a besoin de son expérience et de son talent, surtout lors des matchs comme celui face au Maroc en mars prochain. Je suis convaincu que la valeur et les qualités de Belhadj sont intactes. C'est un grand joueur et un professionnel», dira l'ancien capitaine de la JSK. Par ailleurs, concernant Mesbah, Aziz dira : «Mesbah est un excellent joueur. Il joue en Série A et c'est tout à son honneur. Il est moins jeune que Belhadj, donc il peut espérer un jour le détrôner, mais c'est n'est pas le moment. Il est trop tôt pour le faire. Nadir a encore plusieurs années devant lui et Djamel devra attendre encore et continuer de progresser. C'est mon avis. La dernière décision revient bien sûr à Benchikha, mais à mon avis, face au Maroc, c'est Belhadj q! ui devra jouer.»

Djebbour a refusé les Rangers à cause du froid

Djebbour a refusé les Rangers à cause du froid

Rafik Djebbour avait bien des prétendants, après avoir résilié son contrat avec l'AEK Athènes cet hiver. S'il est connu que le joueur a acquis une certaine notoriété en Grèce, il n'en demeure pas moins qu'il est aussi apprécié ailleurs.

En Ecosse également. Ainsi, il a été récemment contacté par les Glasgow Rangers en vue d'un transfert durant ce mercato, écrivait le Daily Mail. Selon le tabloïd, les Rangers auraient formulé une offre officielle à l'attaquant des Verts qu'il a déclinée à cause du froid. Et oui, le robuste attaquant est frileux ! C'est ce que dit le Daily Mail qui a mis en avant le goût du joueur pour le soleil et la mer. A priori, le séjour de Djebbour l'hiver dernier à Glasgow où il s'entraînait avec le Celtic lui adonné à réfléchir. C'est du moins l'argument avancé. A moins que ce soit autre chose?

Ghezzal sera de retour dans 15 jours

Ghezzal sera de retour dans 15 jours

Blessé, Ghezzal n'a pas été retenu par Benhikha pour le prochain match amical contre la Tunisie. L'attaquant de Bari reprendra le travail aujourd'hui avec ses camarades et renouera avec la compétition officielle dans deux semaines. Selon son entraîneur Ventura, l'ex-joueur de Sienne fera l'impasse sur les deux prochains matches contre Cagliari et l'Inter de Milan et sera présent le 6 février prochain contre Brescia. «Ghezzal sera de retour dans 15 jours», a déclaré l'entraîneur de Bari.

Kayserispor 3 - Istanbul Büyüksehir 2 : Ziani a joué !

Kayserispor 3 – Istanbul Büyüksehir 2 : Ziani a joué !

La nouvelle équipe de Karim Ziani s'est imposée sans grand problème à domicile face au modeste Istanbul Büyüksehir, ce qui lui permet de conserver sa quatrième place au classement à un point du troisième Fenerbahçe et à 8 points du leader Trabzonspor accroché à domicile par Ankaragücü. Lorsque Ziani a été incorporé à la 67', Kayserispor menait déjà 3 à 2, mais cela n'a pas empêché l'international algérien de prouver à ses nouveaux dirigeants qu'ils n'avaient pas eu tort de l'engager grâce à son abattage et sa technique.
Mbolhi n'a pas joué Kamaz
Le gardien Raïs Ouahab Mbolhi n'a pas participé à la troisième rencontre amicale qu'a disputée son équipe Krylia Sovetov face à Kamaza dimanche passé. Son entraîneur a préféré tester deux jeunes gardiens. A noter que le gardien des Verts n'a joué qu'une seule mi-temps lors des trois matchs disputés lors du stage de Chypre.
Bellaïd éliminé en Coupe de France
Le leader de la Ligue 2, Sedan, a été, contre toute attente, éliminé de la Coupe de France par la formation de Metz. Habib Bellaïd a participé à l'intégralité de la rencontre, mais n'a pas pu éviter l'élimination à son équipe. Sedan se concentrera désormais sur son principal objectif : l'accession en première division.

Pas de vol spécial pour les A'
Alors qu'il était prévu qu'elle bénéficie d'un vol spécial, la délégation de l'Equipe nationale A', qui disputera le prochain Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2011) du 4 au 25  février au Soudan, s'envolera le 31 janvier prochain à destination de Khartoum via Le Caire sur un vol régulier.
Match amical face aux U23
Poursuivant sa préparation pour les prochains championnats d'Afriques des nations réservés au locaux, la sélection algérienne A', dirigée par l'entraîneur Abdelhak Benchikha, disputera un autre match amical, jeudi, face à l'équipe nationale Olympique entraînée par Azzedine Aït Djoudi.

Halliche titulaire contre Liverpool

Halliche titulaire contre Liverpool

Rafik Halliche a joué le dernier quart d'heure de la rencontre précédente de son club contre Stocke City pour le compte de la 24e journée de Premier League. Une première pour le défenseur algérien, écarté toutefois de la liste des joueurs convoqués par Benchikha pour le match amical contre la Tunisie. Selon la presse britannique, Halliche sera titularisé demain mercredi contre Liverpool dans le cadre de la mise à jour de la 18e journée.

La presse britannique s'est appuyée sur l'incertitude de la participation du défenseur Aron Hughes, blessé dernièrement contre Stocke City. «La participation de Hughes contre Liverpool est incertaine, sa blessure est plus sérieuse qu'elle apparaît», dira l'entraîneur Mark Hughes.

Valverde (ent. Olympiakos) «Djebbour est le joueur qui me convient»

Valverde (ent. Olympiakos)  «Djebbour est le joueur qui me convient»

Avec les trois points ramenés en dehors de ses bases dimanche contre Asteras Tripolis à l'issue de sa petite victoire, le leader du championnat l'Olymiakos a creusé l'écart à sept longueurs sur son rival et dauphin Panathénaïkos. Dans une déclaration à la presse à la fin du match, l'entraîneur espagnol, Ernesto Valverde, s'est dit content par le recrutement de l'international algérien Rafik Djebbour. «C'est l'attaquant qui convient à mes plans», a-t-il dit.

Bouzid affrontera Celtic

Bouzid affrontera Celtic

La 25e journée du championnat écossais se déroulera demain mercredi. Smaïl Bouzid et son équipe Heart of Midlothian effectueront un périlleux déplacement à Glasgow pour affronter le leader Celtic. Une occasion pour l'international algérien, qui vient de retrouver la sélection, de prouver toutes ses capacités contre une grosse cylindrée du championnat écossais.
Bougherra se rendra à Edimbourg
De son côté, Madjid Bougherra se déplacera avec son équipe Glasgow Rangers dans la capitale Edimbourg pour affronter Hibernian. Bougherra et ses camarades n'auront pas d'autre choix que de gagner s'ils ne veulent pas perdre de vue le leader Celtic.
Brahimi buteur avec Rennes
Le Franco-Algérien Yacine Brahimi a réussi à retrouver le chemin des filets en marquant le deuxième but de son équipe Rennes lors de la Coupe de France contre Vaulx-en-Velin. A rappeler que Brahimi s'est offert un doublé la semaine passée contre Arles-Avignon en championnat.

Regragui «Le Maroc n'a rien à envier à l'Algérie»

Regragui «Le Maroc n’a rien à envier à l’Algérie»

Dans une interview accordée au site Internet Marocfootball.info, l'ancien défenseur international marocain du Racing de Santander, Walid Regragui, est revenu longuement sur les chances des Lions de l'Atlas dans ces éliminatoires qualificatives pour la Coupe d'Afrique des nations 2012.

Regragui a aussi avoué que la double confrontation face à l'Algérie sera déterminante pour les deux équipes voisines : «Lorsque j'ai vu le match face au Centrafrique, je vous avouerai que j'ai eu très peur ; et face à la Tanzanie, ça aurait pu m'enflammer, on a été aux antipodes dans ces deux rencontres. Ils ont montré leur plus mauvais visage face au Centrafrique ; et face à la Tanzanie, ils ont su répondre présents.

Il y a un match face à l'Algérie, qui sera très important, ça sera un vrai match test, on verra le répondant de cette équipe. Personnellement, j'ai confiance en eux, je pense qu'ils sont capables d'un exploit en Algérie. Le Maroc n'a rien à envier à l'Algérie sur le plan technique et individuel des joueurs, même si l'on sait que cela ne suffit pas forcément, ça va être un super test, on pourra voir le caractère de nos joueurs, et pour en connaître certains, je sais qu'ils seront super motivés.»
«C'est un match très difficile et ça se jouera sur l'expérience»
Invité s'il avait un conseil à donner aux joueurs actuels qui iront affronter l'Algérie à Alger, Regragui répond : «Sincèrement dans ce genre de match, pas besoin de donner de conseils, la motivation vient d'elle-même. C'est le genre de match que n'importe quel joueur a envie de jouer. Sur la gestion du match, les joueurs qui ont par le passé pris part à la Coupe d'Afrique des nations devront jouer leur rôle de leader. Je me souviens du match que l'on avait livré en 2001 à l'extérieur face à l'Algérie (NDLR : victoire du Maroc 2-1), je sais ce que c'est de jouer là-bas. Le stade sera plein, il y aura énormément de pression, ce sera un match très difficile et ça se jouera sur l'expérience. Il faudra être sereins et faire abstraction de tout ce qui a autour.»
«Il faut aller à Alger pour réussir un grand coup»
Voulant savoir qu'elle serait la meilleure manière d'aborder ce duel face aux Verts à Alger, Regragui dira : «On n'a rien à perdre, c'est pour cela qu'il faudra y aller sans pression, c'est plus l'Algérie qui est dans l'obligation de gagner. Un match nul, ça ne les arrange pas, alors que nous oui, et s'ils perdent, on pourra dire que c'est pratiquement fini pour eux. Le Maroc devra aborder cette rencontre sans pression de résultat, il faudra y aller pour réussir un grand coup pour se faire plaisir et il faut que ce soit le début d'une aventure ; et s'ils sont dans cet état d'esprit, je pense qu'ils feront un bon résultat.»
«Bien qu'il y ait des tensions politiques, on reste un peuple frère»
Interrogé si le scénario Egypte-Algérie serait envisageable durant ce grand derby du Maghreb, Regragui, catégorique, rétorque : «Non, ça n'a rien avoir. Bien qu'il y ait des tensions politiques, on reste un peuple frère, et entre frère il y a de la rivalité, on aime bien s'enquiquiner et c'est le cas entre les deux pays. Je pense que le Maroc sera bien accueilli et je suis même persuadé que s'il fait un très bon match là-bas, les joueurs seront applaudis par les supporteurs algériens. Les Algériens sont des connaisseurs, un peu comme les Marocains : si leur équipe est mauvaise est celle d'en face est meilleure, ils accepteront et au Maroc ce sera identique. Ça sera un gros derby, le public algérien soutiendra son équipe, mais il n'y aura pas de débordement.»
«Mon but marqué face à l'Algérie en 2004 reste un grand souvenir pour moi»
Avant de conclure son entretien, Regragui a bien voulu faire rappeler son meilleur souvenir qu'il garde des confrontations qu'il a disputées contre les Algériens : «Mon premier bon souvenir, c'est ma première sélection en Equipe nationale, puis le second, c'est la victoire face à l'Algérie à la CAN 2004, pour justement en rajouter une couche vis-à-vis des Algériens (rires). Par contre, je garde trois mauvais souvenirs : la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2004 perdue face à la Tunisie (NDLR : 2 buts à 1) et les deux dernières rencontres qualificatives pour les Coupes du monde 2002 (Sénégal : 1-0) et 2006 (Tunisie : 2-2).»

Il a suivi le match Anderlecht-Standard de Liège
Gerets a supervisé Boussoufa et Carcella
Profitant de sa présence en Belgique, le sélectionneur du Maroc, Eric Gertes, s'est rendu à Anderlecht où il a assisté au choc de la 23e journée de championnat entre l'équipe locale et le Standard de Liège.

Un match qui a vu la confrontation de deux internationaux marocains, M'barek Boussoufa, la star d'Anderlecht, élu meilleur joueur du championnat local dernièrement, et Mehdi Gonzales Carcella, du côté liégeois, pressenti pour le prochain mach amical contre la Libye. A noter que le match s'est terminé sur le score de 2 à 0 en faveur des locaux. Le sélectionneur marocain a été convaincu par la prestation de Boussoufa, sorti sous les applaudissements des supporters d'Anderlecht.

Benchikha tient parole et fait revenir les mondialistes

Benchikha tient parole et fait revenir les mondialistes

Le sélectionneur national a tenu parole et a fait revenir les joueurs qui avaient pris part au Mondial sud-africain en 2010, qui avaient été écartés juste après la défaite en éliminatoires de la CAN 2012 face à la République centrafricaine et qui a vu de nombreux joueurs qui ont pris part à cet événement mondial, passer à côté de leur sujet.

Ainsi, des joueurs comme Nadir Belhadj et Mohamed Abdoun font leur retour avec les Verts et prendront part à la prochaine confrontation amicale face à la Tunisie le 9 février prochain. Cette confrontation amicale devrait permettre au coach des Verts de connaître exactement les aptitudes de chaque joueur pour voir s'il peut compter sur eux lors des prochains matches officiels et notamment le match décisif face au Maroc, qui sera comme chacun le sait décisif, étant donné qu'il donnera un aperçu sur la capacité de l'équipe à aller de l'avant et réussir la qualification à la phase finale de la CAN 2012.

Il faut savoir que le tort de Belhadj est le fait que son niveau a régressé depuis qu'il a rejoint le modeste championnat du Qatar, ce qui lui a valu d'être malmené lors du match face à la République centrafricaine, face à des attaquants qui n'étaient pas pourtant un foudre de guerre et qui sont passés par son couloir gauche pour battre le gardien Mblohi à deux reprises.

Cette décision de les écarter avait été bien accueillie par les fans des Verts qui estimaient que ces joueurs ne pouvaient plus rien apporter à la sélection nationale. Avec le retour, ils auront une chance de se relancer, surtout qu'ils se sont repris avec leurs clubs respectifs, à l'exception de Ghezzal, qui n'a pas été rappelé, parce qu'il revient d'une blessure et qui n'avait pas beaucoup joué tout récemment. Par ailleurs et toujours concernant cette liste communiquée par le coach des Verts, il est à noter le retour du défenseur, Ismaïl Bouzid qui évolue actuellement dans le club écossais de Heart of Midlothian et qui n'a pas fait partie des Verts depuis l'année 2007, soit depuis quatre ans. Ce dernier est dans une forme éblouissante depuis quelque temps et même réussit à battre cette semaine le solide défenseur des Verts, Madjid Boughera avec son club des GlasgowRangers. Bouzid devrait remplacer Halliche qui ne joue pas avec son équipe de Fulham et qui manque donc cr! uellement de compétition et ne peut, de ce fait, pas tenir sa place avec les Fennecs.

Pour ce qui est des gardiens, c'est Si Mohamed Cédric qui a été convoqué pour ce match au lieu et place de Zemmamouche qui participera avec l'EN A' à la CHAN. Chaouchi que certains donné comme de retour à la sélection n'a pas été convoqué par Benchikha qui avait déjà laissé entendre qu'il ne lui fera pas appel, étant donné qu'il doit retrouver d'abord son niveau.

Liste des 19 joueurs convoqués

Mbolhi Raïs (FK Krylia Sovetov-Russie), Si Mohamed Cédric, JSM Béjaïa, Bougherra Madjid (Glasgow Rangers-Ecosse), Bouzid Ismaïl (Heart of Midlothian-Ecosse), Mehdi Mostefa (Nimes-France), Medjani Carl (Ajaccio-France), Mesbah Djamel Eddine (Lecce-Italie), Belhadj Nadir (Al Sadd-Qatar), Anther Yahia (Bochum-Allemagne), Lacen Medhi (Santander-Espagne), Yebda Hassan (Naples-Italie), Ziani Karim (Kayserispor- Turquie), Mesloub Walid (Le Havre-France), Matmour Karim (Moechengladbach-Allemagne), Boudebouz Ryad (FC Sochaux-France), Benyamina Karim (Union Berlin-Allemagne), Djebbour Rafik (Olympiakos-Grèce), Abdoun Djamel (Kavala-Grèce), Chadli Amri Kaiserslautern (Allemagne).