dimanche 31 octobre 2010

Feghouli , c'est non

Feghouli , cest non

Sofiane Feghouli est régulièrement annoncé chez les Fennecs. Abdelhak Benchikha réfute cette idée pour l'instant.

Alors que certains titres annoncent avec insistance l'arrivée imminente de Sofiane Feghouli (20 ans, Valence), le sélectionneur algérien Abdelhak Benchikha a tenu à démentir les rumeurs. « Concernant Feghouli, a déclaré le technicien algérien à la radio algérienne, j’infirme le fait qu’il nous rejoindrait en Novembre lors du prochain stage de la sélection nationale, il n’en est pas encore question pour l’instant ! »

Le milieu de terrain, annoncé depuis ses débuts en Ligue 1 comme un petit prodige et qui a évolué chez les Espoirs français, pourrait encore évoluer avec les Fennecs.

Benchikha fait le ménage

Benchikha fait le ménage

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a rendu publique hier après-midi la liste des 22 joueurs convoqués pour le match amical Luxembourg-Algérie du 17 novembre prochain.

L'entraîneur national est donc passé à l'action, il avait déclaré vendredi dernier que sa liste allait comporter quelques changements et c'est finalement une vraie révolution qu'il a décidé de faire, en se passant des services de plusieurs éléments qui constituaient pourtant l'ossature de l'EN dans un passé très récent, il les a remplacés par des locaux mais aussi par des professionnels qui feront leurs grands débuts sous le maillot vert de la sélection à partir de la rencontre amicale prévu au stade Josy-Barthel du Luxembourg.

6 mondialistes écartés + Ziaya

La plus grosse surprise dans la liste du sélectionneur national, c'est la mise à l'écart de six éléments ayant fait partie de l'équipe qui a représenté l'Algérie au dernier Mondial sud-africain. C'est ainsi que Gaouaoui, Belhadj, Bellaïd, Laîfaoui, Abdoun et Ghezzal ont été sacrifiés par «le Général», il aurait enfin compris que ça ne servait à rien de les rappeler en sélection, eux qui ont baissé les bras lors du dernier match perdu à Bangui laissant l'EN dos au mur, avec 0 victoire en deux rencontres.

Si pour Laïfaoui, Abdoun, Bellaïd et Gaouaoui, ça sentait déjà le roussi pour eux depuis déjà quelque temps, en revanche la plus grande surprise fut incontestablement la non-convocation des deux cadres : Belhadj et Ghezzal.

En effet, le joueur d'Al-Sadd du Qatar n'a pas brillé certes lors du dernier match en Centrafrique, mais d'aucuns pensaient qu'il ne s'agissait que d'un passage à vide et qu'il allait refaire surface lors des prochaines sorties, mais Benchikha n'est apparemment pas du même avis.

Même son de cloche pour Ghezzal, dont l'éviction n'était pas attendue, bien qu'il l'ait quelque peu méritée lui qui a bouclé récemment un an sans marquer le moindre but alors que sa principale mission était de secouer les filets adverses avant d'être testé sur d'autres parties du terrain sans pour autant donner satisfaction.

En plus de ces 6 Mondialistes, le coach de l'EN a aussi décidé de se séparer des services de l'attaquant de l'Ittihad de Djeddah Abdelmalek Ziaya, ce dernier est en très mauvaise posture au sein de son club qu'il s'apprête même à quitter, ce qui ne pouvait pas inciter le driver de l'EN à l'inclure dans sa liste.

8 locaux dont 5 nouveaux

Les amoureux du football en Algérie se sont longtemps interrogés sur les raisons qui poussent les responsables du football national à bouder les joueurs locaux, ils ont tout le temps réclamé un renfort local mais Saâdane a toujours répondu par un niet catégorique à ces nombreuses requêtes.

Le nouveau driver de l'EN a, lui, décidé de prendre le taureau par les cornes, il a fait l'impasse sur cette piste lors de sa première sortie à la tête des Verts, avant de décider de passer à l'action dès le prochain match, il a convoqué huit éléments évoluant dans le championnat local, Djabou et Lemouchia qui faisaient déjà partie de l'effectif, en plus de Meftah, Cedric Zemmamouche, Metref, Zerdab et Aoudia, ces deux derniers n'ont jamais connu la sélection A et auront l'occasion de porter son maillot pour la première fois au Luxembourg.

3 nouveaux attaquants

L'EN a souffert le martyre en attaque depuis la fin de la dernière CAN, certains reprochaient à Saâdane le dispositif avec lequel il évoluait, et d'autres critiquaient les joueurs à l'image de Ghezzal qui n'a rien fait pour mériter sa place au sein de cette équipe, la dernière contre-performance enregistrée en Centrafrique a accéléré le renforcement de cette ligne offensive aux dépens des anciens joueurs, à savoir Ghezzal et Ziaya, c'est ainsi que Benyamina, Mesloub et Aoudia le Kabyle sont venus renforcer la ligne offensive de l'EN, ils s'ajoutent ainsi à Djebbour, qui, lui, a conservé sa place à la faveur de ses récentes prestation sous le maillot jaune de l'AEK.

Des changements attendus?

Lorsqu'on prend lecture de la liste, surtout rayon départ, on s'aperçoit qu'elle est conforme à ce que Raouraoua confiait à ses proches par le passé, puisqu'il y a des joueurs qui étaient depuis quelque temps déjà sur un siège éjectable, certains pour leurs prestations et d'autres pour des raisons d'ordre disciplinaire, ils payent de ce fait leurs erreurs et se retrouvent en dehors de la liste d'une équipe qui leur a longtemps rendu service et nul ne sait s'ils pourront un jour réintégrer le rang des Verts ou cette mise à l'écart est tout simplement synonyme pour eux du début d'une longue descente aux enfers.

Liste des joueurs retenus

01 Raïs Mbolhi CSKA Sofia

02 Mohamed Amine Zemmamouche MC Alger

03 Si Mohamed Cédric JSM Béjaïa

04 Mehdi Mostefa Nîmes Olympique

05 Mohamed Meftah JSM Béjaïa

06 Anthar Yahia Bochum

07 Rafik Halliche Fulham FC

08 Carl Medjani Ajaccio

09 Madjid Bougherra Glasgow Rangers

10 Djamel-Eddine Mesbah Lecce

11 Mehdi Lacen Racing Santander

12 Hassan Yebda Naples

13 Khaled Lemouchia ES Sétif

14 Ryad Boudebouz FC Sochaux

15 Hocine Metref ES Sétif

16 Karim Ziani Wolfsburg

17 Abdelmoumen Djabou ES Sétif

18 Rafik Djebbour AEK Athènes

19 Mohamed-Amine Aoudia JS Kabylie

20 Karim Benyamina Union de Berlin

21 Zahir Zerdab JSM Béjaïa

22 Walid Mesloub Le Havre

Le sélectionneur face à la presse le 9 novembre

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a communiqué samedi la liste des joueurs retenus pour le match international amical, Luxembourg- Algérie, du 17 novembre 2010 au stade Josy-Barthel du Luxembourg. Un point de presse sera organisé le 9 novembre 2010 à 10h30 au centre de presse de l'OCO.

Metref «Je ne suis pas là pour détrôner Belhadj»

Metref  «Je ne suis pas là pour détrôner Belhadj»

« Je suis très content qu'on me fasse appel » > «j'ai déjà joué pour mon pays»

- Quel commentaire faites-vous sur votre sélection en équipe nationale première ?

- Je suis très content qu'on me fasse appel. Maintenant, il faut prouver que je mérite cette convocation. Je vais faire de mon mieux pour être à la hauteur de l'équipe nationale.

- Ce n'est pas une première pour vous, ce n'est qu'un retour?

- Effectivement, j'ai déjà joué pour mon pays. Après, il y avait une coupure pour une raison ou une autre. Maintenant, on fait appel à moi, je dois cravacher dur pour y rester le plus longtemps possible.

- Vous faites partie justement des joueurs qui ont toujours gardé l'espoir de revenir en sélection?

- Oui, cela remonte même à quelques années, mais cela ne m'a pas découragé à rester ambitieux et à travailler dur pour y retourner. Dieu merci, il y a cette occasion que je vais essayer de saisir.

- Cela vient avec un sélectionneur qui vous connaît bien avec les A', n'est-ce pas ?

- Oui, j'ai beaucoup travaillé avec Benchikha en sélection des locaux, maintenant il ne faut pas prendre cela comme un avantage. Je pense que seul le travail déterminera la valeur du joueur et ce qu'il va apporter.

- On sent bien que vous souhaiteriez continuer longtemps avec l'EN ?

- Bien sûr, ce serait décevant si vous faites un stage ou alors un seul match avec l'équipe nationale, puis vous partez. C'est pour cette raison que je dis qu'il faut travailler davantage et surtout garder les pieds sur terre pour avancer et progresser.

- Vous réalisez un très bon début de saison avec l'Entente de Sétif, c'est la raison pour laquelle on vous fait appel en équipe nationale ?

- Cela fait partie de ma nature, je me donne à fond une fois sur le terrain, que ce soit avec l'ESS ou en sélection A' et dans toutes les rencontres. Je ferai le maximum pour aider mon club. C'est mon boulot, je fais les choses honnêtement, mais surtout je ne calcule pas trop.

- Vous êtes un joueur du flanc gauche, le couloir où on a l'habitude de voir Nadir Belhadj, un commentaire ?

- Non, je ne suis pas là pour concurrencer Nadir Belhadj. Ce dernier reste un modèle pour moi, c'est un très grand joueur. Il a fait ses preuves avec l'équipe nationale et les clubs où il a joué. Je ne vais pas me mettre en tête que je suis en équipe nationale pour détrôner Belhadj. Je ne vois pas les choses de cette manière. En équipe nationale, il faut défendre l'intérêt général et surtout porter tout un pays, on n'est pas là pour disputer les places et installer une concurrence dans le groupe.

Benchikha relance la piste des locaux

Benchikha relance la piste des locaux

Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha s'est réuni hier, au siège de la fédération, avec les (nouveaux) membres de son staff, Abdenour Kaoua et Mohamed Chaïb, pour arrêter la liste des joueurs qui effectueront le déplacement au Luxembourg en prévision du match amical face à la sélection du Grand-duché, prévu le 17 novembre prochain.

Après la défaite de l'EN (2-0) face à la Centrafrique, Abdelhak Benchikha a décidé d'apporter des changements en incorporant dans la liste, pour la rencontre face au Luxembourg, de nombreux joueurs évoluant en Algérie en championnat de Ligue 1. Une dizaine de locaux ont ainsi trouvé grâce à ses yeux.

Trois joueurs de la JSM Béjaïa récoltent les fruits de l'excellent début de saison de leur équipe : Si Mohammed Cedric (gardien), Rabie Meftah (défenseur) et Zahir Zerdab (milieu de terrain et buteur) font désormais partie du groupe retenu pour le prochain match international.

C'est le cas aussi de l'avant-centre de la JS Kabylie, Aoudia, qui a réalisé un bon parcours en Ligue des champions africaine avec les Canaris. L'ES Sétif sera bien représentée avec Lemmouchia et Djabou, auxquels s'ajoutera Hocine Metref qui fait ainsi son retour chez les Verts.

Par contre, leur coéquipier Laïfaoui n'est pas retenu. Le keeper du MCA, Mohamed Réda Zemmamouche, complètera la liste des joueurs du cru. Cependant, Lounes Gaouaoui (USM Blida) n'est pas (momentanément ?) dans les plans du sélectionneur. L'ancien titulaire paie cash le mauvais début de saison de son équipe.

Au rayon des joueurs pros, le coach national a pris des décisions surprenantes et spectaculaires à la fois. L'on note notamment la non-convocation de Belhadj, Ghezzal et Abdoun, décevants lors du dernier déplacement en Centrafrique. S'y ajoute Abdelmalik Ziaya qui fait les frais de sa méforme. D'où, d'ailleurs, sa probable libération cet hiver par l'Ittihad de Djeddah.

Habib Bellaïd n'a pas été non plus reconduit par le sélectionneur algérien. Le pensionnaire de Sedan n'a pas pu, depuis son arrivée chez les Verts, s'imposer dans l'équipe ; il n'a que rarement joué. Sa seule et unique apparition était contre l'Irlande, en mai dernier, en match amical de préparation pour le Mondial sud-africain.

A noter que le temps de jeu avec le club est un facteur déterminant pour la convocation en sélection : ceux qui jouent peu ou pas n'ont pas été convoqués par Abdelhak Benchikha. Le temps où des éléments qui ne jouent pas mais se retrouvent régulièrement en sélection est révolu.

Cependant, M'bolhi, Bougherra, Antar Yahia, Lacen, Yebda, Djebour, Boudebouz, Mesbah et Medjani, qui jouent assez régulièrement en club, figurent sur la liste des 22 joueurs rendue publique hier sur le site officiel de la fédération. Il convient de souligner, par ailleurs, que Abdelhak Benchikha a convoqué trois nouveaux pros, en l'occurence Mesloub (Le Havre, France), Mostefa (Nîmes, France) et Benyamine (Herta Berlin, Allemagne).

La fédération informe également les médias que Abdelhak Benchikha tiendra, le 9 novembre prochain à 10h30, une conférence de presse au stade du 5 Juillet.

EN A' : Stage et match amical contre l'USMA

La sélection A' effectuera un stage à Alger du 6 au 9 novembre. Le staff technique, toujours dirigé par Abdelhak Benchikha, mettra à profit ce regroupement pour jauger la forme des joueurs. Le stage sera ponctué d'un match amical, le 8 novembre à Bologhine, face à l'USM Alger. Ce regroupement s'inscrit dans le cadre de la préparation de la sélection pour le prochain CHAN qu'abritera le Soudan en février 2011.

Liste des joueurs convoqués :

M'bolhi Raïs Ouahab (CSKA Sofia- Bulgarie), Mohamed Amine Zemmamouche (MC Alger), Si Mohamed Cedric (JSM Béjaïa), Halliche Rafik (Fulham-Angleterre), Bougherra Madjid (Glasgow Rangers-Ecosse), Mehdi Mostefa (Nîmes Olympique-France), Mohammed Meftah (JSM Béjaïa), Anther Yahia (Bochum-Allemagne), Carl Medjani Ajaccio-France), Djamel Eddine Mesbah (Lecce-Italie), Hassan Yebda (Naples-Italie), Mehdi Lacen (Racing Santander-Espagne), Kaled Lemmouchia (ES Sétif), Ryad Boudebouz (FC Sochaux-France), Hocine Metref (ES Sétif), Karim Ziani (Wolfsburg-Allemagne), Abdelmoumen Djabou (ES Sétif), Rafik Djebbour (AEK Athènes-Grèce), Mohamed Amine Aoudia (JS Kabylie), Karim Benyamina (Union de Berlin-Allemagne), Zahir Zerdab (JSM Béjaïa), Walid Mesloub (Le Havre-France).

Yahia appelle ses coéquipiers à se révolter

Yahia appelle ses coéquipiers à se révolter

Troyes n'arrive plus à gagner.

Avant de rencontrer cet après-midi la formation de l'Energie Cottbus pour le compte de la 10e journée de Bundesliga 2, le défenseur du VFL Bochum et capitaine, Yahia, a appelé ses coéquipiers via la presse locale à se révolter et à redoubler d'efforts pour remettre le vieux club allemand à sa véritable place et en finir avec les mauvais résultats qu'enregistre l'équipe depuis l'entame de la saison.

«Je pense que le problème n'est pas dans l'absence de moyens techniques. On dispose d'une bonne équipe, ce qui devrait nous permettre d'être avec les premiers du classement. On doit savoir ce qu'on veut vraiment et se bouger un peu pour remonter en Bundesliga», a dit le défenseur algérien au quotidien sportif Bild.

Des déclarations qui ont été bien appréciées par l'entraîneur du club, Friedhelm Funkel, qui s'attend à un sursaut d'orgueil de ses poulains dès cet après-midi.

Troyes n'arrive plus à gagner

Le FC Troyes continue à faire du surplace au classement, notamment après sa lourde défaite concédée en déplacement face à Angers (3-0) avant-hier. Après une belle période d'euphorie, le club bleu et blanc n'arrive plus à enchaîner les victoires. Son dernier succès remonte au 1er octobre dernier à Dijon. L'ailier gauche algérien, Yassine Bezzaz, toujours remplaçant, n'a été incorporé qu'à la 64' de la partie. Son entrée n'a pu éviter la débâcle à son équipe.

Halliche toujours remplaçant

Nacional's Rafik Halliche celebrates after scoring 2-2 against Werder Bremen during their UEFA's Europa League Group L football match at Madeira Stadium in Funchal, Madeira Island, on September 17, 2009. AFP PHOTO/ FRANCISCO LEONG (Photo credit should read FRANCISCO LEONG/AFP/Getty Images)㈗圻㯳&#!  x0029fd;璑㠦紀י

Benyamina offre une victoire à l'Union.

Nîmes continue de piétiner .

Une fois de plus, le défenseur central algérien Rafik Halliche a été laissé sur le banc des remplaçants par son entraîneur, Mark Huges, lors de la victoire de Fulham hier après-midi face à Wigan (2-0) au stade Craven Cottage. L'ancien sociétaire du Nasria n'a, semble-t-il, pas encore réussi à convaincre son coach. Halliche devra redoubler d'efforts pour espérer retrouver du temps de jeu lors des rencontres à venir.

Benyamina offre une victoire à l'Union

Après son précieux but inscrit la semaine dernière en championnat, qui avait permis à son équipe de l'Union Berlin d'arracher une difficile victoire devant Augsbourg, voilà que Karim Benyamina récidive en marquant de nouveau lors de la rencontre qui a mis aux prises, en déplacement, son équipe avec l'Arminia Bielefeld avant-hier.

Une réalisation venue à la 73', qui a permis au deuxième club de la capitale allemande de reprendre l'avantage et d'arracher un très précieux succès qui lui permet de souffler quelque peu et de remonter au classement.

Ce but demeure le 3e pour l'attaquant algérien cette saison, lui qui semble avoir repris confiance en lui au cours des dernières journées.

Nîmes continue de piétiner

La formation de Nîmes Olympique s'apprête à vivre une saison des plus difficiles. En effet, le club du sud de la France s'est vu, une nouvelle fois, tenue en échec à domicile par l'équipe de Laval (0-0) lors de la 13e journée de championnat de Ligue 2.

Mehdi Mostefa, fraîchement appelé en sélection, qui n'avait pas pris part à la dernière rencontre au Havre en raison d'une blessure à la hanche, a retrouvé sa place de titulaire et a joué la totalité de la partie, tout comme son compatriote, Abderaouf Zarabi.

Bougherra et les Rangers surpris à domicile

Bougherra et les Rangers surpris à domicile

Mesloub buteur face au Mans ? de même pour Akrour face Evian.

Les Glasgow Rangers ont concédé leurs premiers points en championnat cette saison, après avoir été tenus en échec à domicile, à la surprise générale, par la surprenante formation d'Inverness CT sur le score de 1 à 1.

Pourtant, le club local avait ouvert le score assez rapidement dans cette rencontre, précisément à la 11' par l'entremise d'Edu. Seulement, et à 9 minutes du terme, Odhiambo réussit à remettre les pendules à l'heure et à jeter un grand froid dans l'Ibrox Park. Ce match nul permet cependant aux Blues de conserver la tête du classement, à un point du dauphin et rival, le Celtic, qui a réussi à revenir avec une belle victoire de son déplacement à St-Johnstone (1-3). Madjid Bougherra a pris part à toute la partie.

Mesloub buteur face au Mans

Le jeune Walid Mesloub continue de briller avec son club du Havre en championnat de Ligue 2. En effet, le milieu de terrain algérien fraîchement convoqué par Benchikha a été l'auteur de l'unique but pour son équipe avant-hier face au leader, Manceaux. Une jolie réalisation suite à une belle frappe qui a permis au club havrais d'égaliser et d'arracher un précieux match nul.

A noter que c'est le 5e but cette saison pour Mesloub qui demeure l'une des pièces maîtresses du coach Cédric Daury.

? de même pour Akrour face Evian

Nassim Akrour, l'expérimenté attaquant de Istres, a lui aussi été décisif avec son équipe face à Evian. En effet, quatre minutes seulement après son entrée en jeu à la 66', il est parvenu à remettre les pendules à l'heure et offrir le point du match nul à son team. L'ancien sociétaire de Grenoble en est à sa deuxième réalisation cette saison.

Désormais, il y aura 4 attaquants de pointe !

PRETORIA, SOUTH AFRICA - JUNE 23:  Rafik Djebbour of Algeria and Jay Demerit of the United States jump for the ball during the 2010 FIFA World Cup South Africa Group C match between USA and Algeria at the Loftus Versfeld Stadium on June 23, 2010 in Tshwane/Pretoria, South Africa.  (Ph!  oto by Kevork Djansezian/Getty Images)㧐䧡揳篺棩保惣㖀х

L'EN version Saâdane a battu un record, elle qui a pris part au Mondial avec un seul vrai attaquant de pointe, en l'occurrence Djebbour.

Cela restera gravé à jamais dans la mémoire des Algériens d'autant que…la conséquence directe était une élimination dès le premier tour avec zéro but à l'actif de la ligne offensive. Avec l'engagement de trois nouveaux attaquants de pointe, la sélection sera désormais mieux armée qu'avant.

Mesloub avec ses 5 buts : une juste récompense

Walid Mesloub est l'un de ces quatre éléments. L'actuel attaquant du Havre AC a reçu hier l'invitation au bon moment, lui qui avait marqué la veille son cinquième but cette saison sous le maillot bleu du HAC.

En jetant un ?il sur les statistiques de ce joueur cette année, on remarque que ses cinq buts ont été marqués en seconde mi-temps, ce qui prouve que ce joueur joue à fond jusqu'au bout. Agé de 25 ans, l'ancien attaquant d'Istres est appelé à batailler pour gagner sa place en sélection et donner raison à Benchikha qui lui a fait appel, et ce, en dépit du fait qu'il joue en seconde division française.

Benyamina, cette fois, ce n'est pas une erreur de frappe

On se souvient quand la FAF avait annoncé sur son site internet la liste des 27 éléments présélectionnés pour le Mondial. Ces éléments étaient appelés à se rendre en Suisse pour préparer la Coupe du monde. La Fédération avait inclus par erreur (?) le nom de Karim Benyamina, le pensionnaire de la Bundesliga 2 et de l'Union de Berlin dans cette liste, avant de le retirer au bout de quelques minutes. Le joueur avait reçu la bonne puis la mauvaise nouvelle, ce qui l'a quelque peu détruit. Il nous avait déclaré qu'il ne perdait pas espoir pour autant et qu'il allait revenir à la charge dès que les portes de l'EN lui seront ouvertes.

Hier, son nom a fini par figurer sur le même site, mais cette fois, la liste était bel et bien réelle. Après avoir souffert de bobos physiques l'an passé, il a fini par revenir. Il s'est bien préparé avec son équipe en début de saison, ce qui explique sa convocation. Au même titre que Mesloub, sa convocation a coïncidé avec le but qu'il a marqué la veille en Bundesliga 2. Il devrait apporter un plus à la ligne offensive, lui qui se frotte chaque semaine avec l'engagement physique des défenseurs allemands et qui réussit souvent à leur griller la politesse.

Aoudia, un pivot de qualité et une générosité dans le jeu exemplaire

Le troisième nouvel élément qui vient enrichir la ligne offensive des Verts n'est autre que l'attaquant de la JSK, Mohamed-Amine Aoudia.

Auteur d'un parcours honorable avec les Lions du Djurdjura en Ligue des champions d'Afrique, le pur produit de l'Ittihad de Hussein Dey a atteint à travers cette convocation l'un de ses rêves de gosse. Benchikha aura sans doute remarqué un talent bien précis dans le jeu de ce joueur qui, pour rappel, ne marque pas souvent, mais son engagement est donc intervenu pour d'autres raisons.

En effet, Aoudia est un joueur qui distribue de bons ballons à ses complices en attaque, notamment lorsqu'une équipe évolue en 4-4-2, comme c'est le cas à la JSK. Il est doté d'une remarquable détente et d'un gabarit impressionnant. L'ancien joueur du CRB peut rendre d'énormes services à l'attaque de l'EN, notamment s'il est utilisé comme pivot.

Il a souvent été décisif. Il ne se fait pas prier pour scorer quand les bois lui sont ouverts, notamment par ses coups de tête imparables. Il sait aussi revenir derrière où il récupère souvent beaucoup de ballons qui, automatiquement, se transforment en occasions de buts pour son équipe.

Le joueur auquel on a souvent reproché son instabilité a évolué dans quatre clubs en six ans. Il a fini par trouver son compte à la JSK qu'il a rejoint l'an dernier, et malgré cela, il n'a que 23 ans !

Djebbour, son début de saison fracassant à l'AEK l'a sauvé

Même s'il n'a pas trop marqué depuis sa venue en EN, Djebbour reste quand même dans les rangs des Verts. A l'image de Ghezzal, il a longtemps souffert de mutisme, mais la seule différence entre les deux hommes est que ce dernier se porte à merveille dans son club où il a même réussi à s'imposer comme une pièce inchangeable dans le dispositif de Manolo Jimenez, le coach espagnol de l'AEK.

Il n'est pas loin de la barre des dix buts en championnat bien qu'on soit encore en début de saison. Le week-end passé, il a, à lui seul, fait tomber le grand Panathinaïkos, ce qui lui a valu les louanges de son coach et des connaisseurs en Grèce.

En somme, ce quatuor offensif sélectionné doit secouer la ligne offensive de l'EN. C'est son premier objectif. Le premier test, ça sera au Luxembourg. Espérons que la mayonnaise prendra facilement en attaque, car le reste va suivre automatiquement.

Mostefa Mehdi «Je suis super heureux»

FOOTBALL - FRIENDLY GAMES 2009/2010 - NIMES OLYMPIQUE v ASSEV GOIAS - 21/07/2009 - PHOTO PHILIPPE LAURENSON / FLASH PRESS - MEDHI MOSTEFA (NIM) 撀˂

En apprenant la nouvelle de sa convocation pour la première fois avec les Verts, le capitaine d'équipe de Nîmes, Mostefa Mehdi, n'a pas caché sa joie et sa fierté de porter les couleurs de la sélection algérienne.

… Il remercie le sélectionneur national Benchikha de lui avoir donné cette chance pour confirmer son talent.

- Comment avez-vous appris la nouvelle de votre première sélection ?

- Des personnes m'ont téléphoné pour m'annoncer la nouvelle de ma convocation en EN d'Algérie. Ma s?ur m'a confirmé l'information en consultant le site de la FAF. Franchement, j'étais très heureux et fier de cette première sélection.

- Vous attendiez-vous à cette première sélection ?

- Mon nom circulait depuis plusieurs semaines à travers la presse algérienne, mais il n'y avait rien de concret. J'ai appris également que le sélectionneur national s'est déplacé en France pour me superviser, rien de plus. D'ailleurs, je n'ai jamais eu l'occasion de discuter avec lui. La semaine passée, j'étais blessé et je n'ai pas participé au match contre Le Havre. Le fait que j'ai loupé ce match m'a fait douter un peu sur une éventuelle sélection, car je savais que le sélectionneur suivait mes performances attentivement.

- Cette première sélection confirme bien votre forme actuelle?

- Effectivement, depuis le début du championnat, j'enchaîne les bonnes performances. Je me sens bien et surtout en forme.

- Vous évoluez au poste de latéral droit, un poste vacant en EN, ceci doit vous encouragez un peu plus pour espérer arracher une place de titulaire, non ?

- Je vais me battre pour montrer mes qualités et prouver que je peux apporter un plus à la sélection algérienne. Je suis un joueur très à l'aise au poste de latéral droit, mais je peux également dépanner au milieu de terrain.

- Votre première sélection doit faire plaisir à votre famille?

- Oui, ma famille est très fière de ma première convocation, d'ailleurs à l'heure où je vous parle (hier à 15 heures – Ndlr), je suis avec les membres de ma famille à Marseille en train de savourer cette première sélection.

- L'entraîneur Benchikha a-t-il discuté avec vous ?

- Non, je n'ai pas eu l'occasion de lui parler, peut-être que ça va se faire cette semaine. En tout cas, je le remercie de m'avoir convoqué pour la rencontre du 17 novembre contre le Luxembourg.

- Les choses ne semblent pas aller pour le mieux pour votre équipe de Nîmes en championnat de Ligue 2 française?

- Effectivement, on vient d'être accrochés à domicile avant-hier en championnat par Laval. On s'est créé beaucoup d'occasions, mais le gardien adverse a fait 3 arrêts décisifs. On doit vite se ressaisir dans les prochaines journées pour améliorer notre classement.

- Vous avez retrouvé votre place de titulaire contre Laval après votre absence forcée contre le Havre pour blessure?

- Je suis content de reprendre la compétition après avoir souffert d'une blessure à la hanche. Maintenant que je suis complètement rétabli, je vais faire le maximum pour être au top.

J'espère apporter ma touche en EN d'Algérie.

Belhadj réagit «Je suis très surpris»

POLOKWANE, SOUTH AFRICA - JUNE 13:  Nadir Belhadj of Algeria is dejected after defeat in the 2010 FIFA World Cup South Africa Group C match between Algeria and Slovenia at the Peter Mokaba Stadium on June 13, 2010 in Polokwane, South Africa.  (Photo by Cameron Spencer/Getty Images)།о!

«Contre la RCA, tout le monde était mauvais, sauf Mbolhi» > «Il aurait dû changer toute l'équipe alors» > «Le coach aurait dû m'appeler» > «Si c'est à cause de mon choix d'Al-Sadd, là, c'est grave…»

Le pensionnaire d’Al-Sadd a appris avec surprise sa non-convocation pour le match face au Luxembourg. Dans cet entretien qu’il nous a accordé hier après-midi, l’ex-sociétaire de Portsmouth regrette que le sélectionneur national ne l’ait pas appelé pour lui expliquer les raisons de sa «mise à l’écart». Il révèle aussi l’éventualité de revenir en Europe au prochain mercato hivernal.

- Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a rendu publique aujourd'hui la liste des joueurs convoqués pour le match amical face au Luxembourg, votre nom n'y figure pas?

- Je suis surpris par ma non-convocation pour le match face au Luxembourg. Sincèrement, je n'étais pas au courant de ma non-sélection avant que vous m'appreniez la nouvelle. Que voulez-vous que je vous dise, je suis surpris et déçu, mais c'est le choix du nouveau sélectionneur et je respecte sa décision.

- Vous ne vous attendiez certainement pas à votre non-convocation, n'est-ce pas ?

- Bien sûr que je ne m'attendais pas. C'est vrai que j'étais nul lors du match face à la Centrafrique et je l'ai déclaré ouvertement, mais je dois souligner néanmoins qu'à l'exception du gardien Mbolhi qui avait fait un bon match, tous les autres joueurs étaient passés à côté de la plaque. Ce n'était pas uniquement Belhadj qui était nul, mais c'était tout le groupe qui était naze.

- Le sélectionneur Benchikha vous a-t-il appelé pour vous informer de votre non-convocation ?

- Non, il ne m'a pas appelé. Comme je vous l'ai déjà dit, vous êtes le premier à m'annoncer cette nouvelle. D'ailleurs, je suis surpris que le sélectionneur national ne m'ait pas convoqué pour la rencontre amicale face au Luxembourg.

- Auriez-vous souhaité apprendre la nouvelle de la bouche de Benchikha ?

- Absolument, le sélectionneur national aurait pu m'appeler pour m'informer des raisons de ma non-convocation. Je suis en équipe nationale depuis déjà 4 ou 5 ans et j'ai toujours répondu présent dans les moments difficiles. Je ne m'attendais pas à ça, mais je reste toujours à la disposition de la sélection. Abdelhak Benchikha est le nouveau sélectionneur national et le dernier mot lui revient. C'est lui le premier responsable de l'EN et je respecte sa décision malgré ma déception, bien sûr.

- Vous n'allez pas lui tenir rancune alors?

- Effectivement, si Benchikha m'appelle après le match face au Luxembourg, je lui répondrai par l'affirmative. Au risque de me répéter, je serai toujours à la disposition de l'équipe nationale.

- Gardez-vous toujours l'espoir de revenir en équipe nationale ?

- Evidemment que je garde l'espoir de revenir en sélection. Je travaille d'arrache-pied au Qatar et je continuerai à le faire afin d'être toujours au top de ma forme. Maintenant si Benchikha décide de me convoquer, je serai toujours honoré de défendre le maillot de mon pays, mais s'il ne le fait pas, je me concentrerai sur ce qui m'attend avec mon club.

- Vous n'êtes pas le seul à payer les frais de la venue de Benchikha, puisque même Abdoun et Ghezzal ne sont pas convoqués pour le match face au Luxembourg?

- Sincèrement, je suis surpris par la non-convocation de Djamel Abdoun et de Kader Ghezzal. Le premier est pour beaucoup dans les bons résultats enregistrés par Kavala. Par ailleurs, Ghezzal, même s'il ne marquait pas des buts avec la sélection, c'est quelqu'un qui fournissait beaucoup d'efforts. Il défendait beaucoup et il ne rechignait pas sur l'effort sur le terrain.

- Même le gardien Gaouaoui, ainsi que Laïfaoui et Bellaïd n'ont pas été sélectionnés pour la rencontre face au Luxembourg?

- C'est une surprise pour moi. Gaouaoui a toujours répondu présent. Je ne m'attendais pas à ce qu'il ne soit pas convoqué pour la joute amicale face au Luxembourg. Idem pour Laïfaoui et Bellaïd, lesquels même s'ils ne jouaient pas, ils n'ont jamais causé le moindre problème.

- Ne pensez-vous pas que votre non-convocation est une sanction par rapport à votre prestation face à la République centrafricaine ?

- Je le dis et je le répète, j'étais nul face à la Centrafrique, mais c'était toute l'équipe qui a raté son match, à l'exception de Mbolhi. Pourquoi vous voulez que ce soit une sanction, alors que je n'ai pas écopé d'un carton rouge et je n'ai causé aucun problème.

Si c'était une sanction par rapport au match face à la Centrafrique, dans ce cas-là, le sélectionneur national devrait changer toute l'équipe étant donné que c'est tout le groupe qui n'a pas bien marché face à la République centrafricaine. Benchikha a pris les rênes de l'équipe 4 jours avant notre déplacement à Bangui et on s'est bien préparé pour ce rendez-vous. On s'était battus pour revenir avec un bon résultat, malheureusement on s'était inclinés par deux buts à zéro.

- Ne croyez-vous pas que vous êtes en train de payer les frais de votre choix pour Al-Sadd ?

- Si on part de cette logique, que dire alors de ceux qui évoluent en Europe et qui n'étaient pas bons face à la Centrafrique ! C'est plus grave que moi. Je crois que beaucoup a été dit sur mon choix pour le Qatar, mais je dirai qu'il y a de la qualité dans le championnat qatari. Je me donne à fond comme je l'ai toujours fait afin d'être toujours au top de ma forme. Je ne regrette pas mon choix et il se pourrait que je revienne en Europe dans les mois à venir.

- Vous allez donc retrouver le championnat européen au prochain mercato hivernal?

- C'est une éventualité à ne pas écarter. Il se pourrait que je revienne en Europe comme je pourrai poursuivre mon aventure avec Al-Sadd. Une chose est sûre, je continuerai à cravacher dur pour être au top de ma forme.

- Votre non-convocation ne risque-t-elle pas de vous perturber davantage?

- Non, seulement que je suis surpris, mais je ne suis pas énervé par ma non-convocation. Je respecte le choix du sélectionneur national et je ne vais pas lui tenir rancune. S'il me rappelle en sélection, je reviendrai avec plaisir, sinon, j'accepterai sa décision. C'est le football, il faut respecter toujours les choix de l'entraîneur.

- Abdelhak Benchikha a fait appel à trois joueurs pros et à huit joueurs locaux en prévision du match face au Luxembourg?

- Je suis content et pour les joueurs locaux et pour les pros. C'est une bonne chose pour l'équipe nationale. S'il a convoqué les locaux, c'est qu'ils méritent d'évoluer en sélection.

- Quel est votre message pour Benchikha ?

- Je dirai à Benchikha que je respecte son choix. S'il me fera appel après le match amical face au Luxembourg, j'honorerai sa convocation avec plaisir.

Zerdab «C'est une porte qui vient de s'ouvrir»

ZERDEB-(18759).jpg

Il fait partie des joueurs les plus en forme en ce début de championnat. Zerdab est passé dans un temps record de la sélection A' à la sélection A. Le milieu de terrain de la JSMB nous livre ses impressions sur cette première sélection.

- Quel commentaire faites-vous sur cette première sélection en équipe nationale ?

- D'abord, je ne vous cache pas que je suis content, ensuite, c'est tout à mon honneur de faire partie de l'effectif de l'équipe nationale.

- N'est-ce pas une surprise de vous retrouver en sélection ?

- Sincèrement, ce n'est pas vraiment une surprise au vrai sens du terme. Ce que je n'attendais pas c'est que ça arrive aussi vite. J'ai toujours travaillé pour atteindre un certain niveau. J'ai fait un passage en sélection A', depuis je ne me suis pas arrêté de travailler pour arriver à l'étage supérieur.

- Vous êtes en superbe forme en ce début de championnat avec la JSMB, c'est ce qui explique votre convocation en EN, n'est-ce pas ?

- C'est vrai que la JSMB réalise un début de saison honorable, et si je me mets à la place du sélectionneur national, c'est logique que j'alle dénicher les joueurs de la sélection à partir de l'équipe la plus en forme.

- En parlant du sélectionneur, Benchikha est un entraîneur que vous connaissez avec les A', n'est-ce pas ?

- Effectivement, j'ai eu l'occasion de le rencontrer lors de ma sélection en A'. J'aurai l'occasion de travailler sous ses directives lors du prochain stage.

- C'est la première fois depuis la Coupe du monde qu'il y a un aussi grand nombre de joueurs locaux en sélection ?

- Je ne suis pas d'accord lorsqu'on fait cette approche entre locaux et pros. Je ne sais pas, pour moi, on est tous des Algériens et des professionnels. Certains sont professionnels dans des championnats étrangers, et nous, nous sommes des professionnels en Algérie, donc il n'y a aucune différence à mon avis. Certes, il pourrait y avoir une différence de niveau, puisque certains championnats en Europe sont tout de même plus performants que le nôtre, sans plus.

- Maintenant que vous êtes sélectionné en équipe nationale, qu'espérez-vous de plus ?

- Je ne vous cache pas que je suis ambitieux. C'est une porte qui vient de s'ouvrir, il faut bien travailler davantage pour conserver ce statut, mais aussi faire de son mieux pour apporter le plus qu'on attend de nous en équipe nationale. Vous savez, c'est toujours motivant de défendre les couleurs de son pays.

Le nouvel ordre (d'après le) Mondial !

Le nouvel ordre (d’après le) Mondial !

Un virage à 180 degrés dicté par les décideurs.

Abdelhak Benchikha a réussi à frapper les esprits de manière très forte en rendant, hier, la liste des 22 joueurs retenus pour le match international amical Luxembourg-Algérie qui aura lieu le 17 novembre au stade Josy Barthel. Et comment ne pas le penser lorsqu'on constate la mise à l'écart de pas moins de sept mondialistes, parmi les plus anciens des Verts.

Un geste des plus audacieux qui témoigne de la volonté du ?Général? de revaloriser les places en sélection nationale, mais aussi de pousser les joueurs à se surpasser dans le but de provoquer le déclic tant espéré par tous.

Un coup de balai insoupçonné !

Franchement, même si on pensait tout bas qu'il y avait une nécessité de faire un peu de ménage dans la maison des Verts, personne, à part Benchikha (et sans doute Raouraoua), ne pouvait soupçonner qu'un tel coup de balai se préparait dans les bureaux de la FAF. Et pour cause, c'est carrément une razzia qu'a effectuée le sélectionneur national ! Il fallait plus que du courage pour oser virer à la fois Ghezzal, Abdoun, Bellaïd, Laïfaoui, Ziaya, Gaouaoui et surtout Nadir Belhadj qui était le plus enraciné au sein de l'Equipe nationale de tous ces recalés. Les joueurs eux-mêmes ont dû être secoués dans leur totalité par cette révolution menée par le ?Général?.

Aucun sentiment désormais, à l'opposé de Saâdane

Tout en montrant à ses protégés qu'il est très ouvert, plutôt proche d'eux en les enlaçant dès le deuxième jour, Benchikha n'en demeure pas moins froid comme un iceberg, lorsqu'il s'agit de choisir les plus en forme du moment.

Un signal puissant lancé en direction de l'ensemble de joueurs concernés par une place en Equipe nationale pour leur montrer que le temps des sentiments est bel et bien révolu. Saâdane, qui a avoué vendredi à la Chaîne III qu'il avait fait en sorte de ménager les affinités de ses joueurs pour maintenir l'équilibre du groupe, reconnaissait de fait qu'il avait mis un zeste de sentiment dans ses choix. Cela ne sera plus le cas dorénavant avec Benchikha qui a terrassé les cadres incontestés que sont Ghezzal, Gaouaoui, Abdoun et Belhadj.

Un virage à 180 degrés dicté par les décideurs

Inéluctablement, on en déduit qu'une nouvelle ère a commencé pour les Verts avec la sélection de Mostefa, Mesloub, Benyamina, Zerdab, Aoudia et le retour de Meftah, Metref, Zemmamouche, Cédric et avant eux, Lemmouchia.

Ceci est plus que significateur de la nouvelle politique prônée par Benchikha avec, comme crédo, la volonté de redonner sa chance au produit local, jugé par beaucoup comme une sorte d'injustice, voire une insulte de l'intelligence des techniciens et des joueurs évoluant en Algérie.

Comme il est révélateur de l'intention de la FAF de ne plus s'aveugler par l'ancienneté des joueurs internationaux en déperdition. Avec autant de signaux envoyés par Benchikha et Raouraoua, il faut être borné pour ne pas comprendre qu'on est en train de prendre sciemment un virage à 180 degrés, dicté par les décideurs. Il n'y a aucun doute, c'est le début du nouvel ordre (d'après le) Mondial !

Pour tuer le serpent à sept têtes ?

Sans compter Cédric et Zemmamouche qui venaient et partaient au gré des besoins occasionnels, c'est en vrai, au total sept nouveaux joueurs qui ont intégré les Verts pour remplacer sept autres bannis parmi les anciens.

Il s'agit de Mesloub, Zerdab, Aoudia, Benyamina, Mostefa, Metref et Meftah, même si pour ces deux derniers, c'est plutôt un retour en sélection, puisqu'ils y étaient avant même la venue de Saâdane. Bizarrement, ce chiffre nous fait rappeler le même nombre de joueurs que Saâdane avait virés avant le Mondial avec les Zaoui, Raho, Ousserir, Bouazza, Ghilas, Ziaya et Lemmouchia.

Bezzaz, étant blessé, donc pas concerné directement par cette décision. En maintenant le même chiffre, l'on se demande si Abdelhak Benchikha, qui s'est rendu célèbre aussi pour son rapport aux symboles lorsqu'il était en Tunisie, n'a pas voulu jouer un peu sur cela. Est-ce une allégorie au serpent à sept têtes qu'il fallait abattre pour sauver l'EN ?

Gouaoui poussé par la fougue de Cédric

On attendait sa mise à l'écart juste après le Mondial, mais Lounès Gaouaoui a été une fois de plus sélectionné pour parer à une éventuelle blessure de Mbolhi face à la Centrafrique. L'ancien capitaine des Verts semblait plus rassurant que Zemmamouche en raison de sa longue expérience. Mais, aujourd'hui, il ne semble pas aussi rassurant aux yeux du sélectionneur qui a sans doute pris en compte la très mauvaise entame de saison de l'USM Blida. Benchikha ne pouvait pas se permettre d'écarter la jeunesse et la fougue de Cédric, irréprochable avec la JSMB, et refaire confiance à un Gaouaoui un peu vieillissant. Même si pour un gardien de but, l'âge n'est pas aussi important que pour les joueurs de champ. Est-ce la fin pour Lounès en Equipe nationale ? A lui de nous le dire.

Bellaïd, le mal aimé des Verts

Habib Bellaïd n'a pas encore été admis dans les c?urs des supporteurs algériens qui gardent encore quelques soupçons de sa bonne foi en s'engageant avec l'Equipe d'Algérie.

C'est peut-être le seul des joueurs écartés qui ne trouvera pas de fans pour défendre son retour. Mais est-ce que cela est justifié ? A-t-on le droit de douter de l'amour d'un amour pour les couleurs nationales ? Bien sûr que non ! Bellaïd est, à notre sens, simplement victime de son irrégularité en club. Depuis que Saâdane l'a pris dans l'équipe, Bellaïd n'a pas pu s'imposer tant dans l'axe que sur le côté droit. Un peu plus de stabilité en club lui vaudra sans doute un retour par la grande porte.

Benyamina, au nom du frère aussi !

Il était question qu'on aille le superviser à maintes reprises avant le Mondial. Mais Saâdane et son staff n'avaient pas assez de temps (!) pour voir tout le monde. Et c'est ainsi que le buteur attitré de l'Union Berlin s'est retrouvé sur le carreau. Un geste que le joueur et sa famille ont très peu apprécié. Comme l'a avoué son jeune frère qui a même déclaré ouvertement ne jamais mettre les pieds dans cette Equipe d'Algérie, où règne l'injustice. Voilà qui est réparé pour Karim, au nom de tous les siens !

Zerdab-Aoudia : et si ça marchait avec ce duo ?

En faisant appel à deux des meilleurs buteurs du championnat national, Benchikha veut surtout tenter de résoudre le problème de stérilité offensive qui empêche les Verts de gagner ses matchs depuis près d'une année.

Une solution aussi radicale que surprenante, surtout qu'elle s'est faite au détriment de Ghezzal et Ziaya qui feraient le bonheur de toutes les équipes du championnat national. Allez savoir ce qui s'est produit dans la tête de Benchikha en prenant une telle décision ! Mais ne vous fiez pas aux apparences, car nul ne connaît la vraie valeur d'un joueur local, lorsqu'il est mis dans les meilleures conditions. Pour les sceptiques, sachez que le duo Zerdab-Aoudia ne peut pas faire pire que les autres. A moins qu'ils marquent? contre leur camp !

Belhadj, ou le mauvais choix de carrière

Incontestablement, la mise à l'écart de Nadir Belhadj est la plus surprenante d'entre toutes les autres. Et pour cause ! Il était l'un des titulaires incontestés de l'équipe.

L'un des plus en vue, celui que tous les techniciens du monde remarquent inévitablement dans un match des Verts. Au sortir du Mondial, Belhadj était annoncé en grande pompe dans clubs les plus huppés d'Europe. Du Barça à l'Inter en passant pas la Lazio, le latéral gauche algérien ne laissait personne indifférent. Mais au final, il déroute tout le monde en allant s'enfoncer dans le sable mouvant du championnat du Qatar. Une décision que ne lui pardonnent pas encore ses fans qui lui reprochent son mauvais choix de carrière.

Sa prestation médiocre face au Centrafrique semble lui avoir porté le coup de grâce. Benchikha a eu l'audace de toucher à un des cadres les plus enracinés de l'EN. La question qu'on se pose aujourd'hui est celle de savoir si Belhadj va pouvoir se reprendre ou sombrer définitivement ? Le mercato d'hiver pourrait nous en donner une part de réponse.

Ziaya, des promesses non tenues

Abdelmalek Ziaya n'a pas tenu ses promesses en revenant en sélection. Lui qui avait été écarté par Saâdane à la suite d'un différent mystérieux, à ce jour non encore élucidé, avait juré de résoudre le problème de l'attaque des Verts. Plus facile à dire qu'à faire.

Abdoun, victime de son comportement

Certains disent que Djamel Abdoun a raté en Centrafrique une grande chance de visser sa place de titulaire dans le onze des Verts. Certes, ce joueur est pétri de qualités.

Ceci est incontestable. Mais le caractère qu'il affiche parfois au sein du groupe irrite quelque peu les responsables, tout comme certains de ses coéquipiers. C'est sans doute cela que Benchikha et Raouraoua sont en train de lui faire payer aujourd'hui.

Son comportement jugé encore immature lui joue souvent de mauvais tours. En dehors de cela, on voit mal comment un aussi bon joueur ne peut pas gagner sa place chez les Verts. Surtout avec ce qu'il est en train de réaliser avec Kavala.

Ghezzal récolte la tempête du «vent» qu'il a semé

Malgré sa sympathie et ses bonnes prestations avec Bari, Abdelkader Ghezzal n'a pas convaincu Benchikha de lui faire confiance pour le match du Luxembourg. Ghezzal récolte sans doute la tempête du vent qu'il a semé en plus d'un an de stérilité offensive. Beaucoup de supporteurs avaient réclamé son éviction de l'EN. Mais on ne croit pas que Benchikha l'ait écarté pour leur faire plaisir.

A notre avis, Ghezzal a encore des choses à offrir aux Verts. Que ce soit comme titulaire ou comme remplaçant. On ne peut pas croire que le niveau d'un joueur qui évolue en Serie A soit en deçà de celui de l'Equipe nationale.

Laïfaoui, l'éternel remplaçant

Abdelkader Laïfaoui a été utilisé par Saâdane comme un éternel remplaçant. Celui qu'on prend dans le groupe, mais à qui on ne donne jamais sa chance. Il était un peu comme un objet beau, mais dont on ne trouve pas l'utilité immédiatement, mais qu'on ne veut pas jeter.

A force de chauffer le banc paisiblement, on perd toute crédibilité aux yeux du successeur. Finalement, Saâdane ne lui avait pas rendu service en le gardant dans l'équipe.

Meftah-Metref, le retour tant espéré !

Saâdane avait les yeux braqués sur tous les championnats du monde, sauf celui de son pays. Le niveau des A' ? Il l'avait jugé très moyen pour y puiser les latéraux qu'il recherchait en vain.

Et pourtant Meftah et Metref redoublaient d'efforts tout au long de la saison, sans pour autant plier le Cheikh têtu. Aujourd'hui, Benchikha semble avoir rouvert les portes à ces deux joueurs dont il connaît la valeur. Un retour tant espéré par Meftah et Metref qui semblent être décidés à s'y stabiliser

Mehdi-Mostefa et Mesloub en avaient rêvé

La sélection de Mehdi-Mostefa et Mesloub relève du miracle pour eux, même s'ils en avaient longtemps rêvé

Et pour cause, ces deux joueurs que Le Buteur a présenté à ses lecteurs il y a tout juste une poignée de jours nous ont révélé qu'ils seraient ravis de rendre service à l'Equipe nationale si le coach venait à leur faire appel.

Jadis supporteurs des Verts, Mostefa et Mesloub se retrouvent aujourd'hui acteurs. Une belle récompense pour Mostefa qui veut clouer sa place ne défense et un baume sur le c?ur de Walid Mesloub qui aurait tant aimé que les deux parents qu'il a perdus tout récemment puissent partager son immense bonheur. Le peuple le fera à leur place !

N. D.

Mazzarri «Yebda est un joueur polyvalent, et c'est important»

Mazzarri «Yebda est un joueur polyvalent, et c’est important»

«Ce qui est bien chez Yebda, c'est qu'il est un joueur assez polyvalent. Il peut jouer à n'importe quel poste»

L'entraîneur italien du SSC Napoli, Walter Mazzarri, continue à défendre son joueur, Hassan Yebda, qu'il qualifie d'excellent, vu sa polyvalence qui demeure très importante pour l'équipe.

«Ce qui est bien chez Yebda, c'est qu'il est un joueur assez polyvalent. Il peut jouer à n'importe quel poste du milieu de terrain et cela demeure très important pour nous. Avec l'Algérie, il joue plus offensif et souvent sur le côté gauche, ce qui n'est pas le cas avec nous. Je pense qu'il commence à bien s'intégrer ici et qu'au niveau tactique, il arrive à prendre ses marques», affirme Mazzarri.

Mesloub «Wallah que je n'ai pas rencontré Benchikha»

Mesloub  «Wallah que je n’ai pas rencontré Benchikha»

«Je n'ai jamais vu Benchikha. Il n'y a eu aucun contact entre nous deux. Tout ce qui se dit à ce propos est dénué de tout fondement»

On avait dit dans notre édition de mercredi que s'il y avait bien un joueur capable de renforcer la sélection algérienne, ce serait sans conteste le milieu de terrain du Havre AC, Walid Mesloub. Une hypothèse, anticipée donc par nos soins, confirmée hier sur le site officiel de la FAF.

En effet, le meilleur buteur havrais a été retenu par Benchikha pour le prochain match contre le Luxembourg. Stupéfiait d'apprendre qu'il avait rencontré Benchikha auparavant, Mesloub nie tout contact et avance qu'il a été informé de sa sélection par le biais de notre journal. «Vous êtes le premier à me l'avoir appris. Par la suite, j'ai eu quelques appels téléphoniques», dira-t-il dans cet entretien.

Tout d'abord, félicitations pour votre sélection en équipe d'Algérie ?

Ah oui, c'est vrai ? Merci beaucoup.

Pourquoi, vous ne le saviez pas ?

Pas du tout. Franchement, vous venez de me l'apprendre. J'ai eu quelques appels téléphoniques de la part de certains journalistes allant dans ce sens, mais là je constate que vous êtes très affirmatif.

Walid, on vous le confirme, seulement, certains ont parlé d'une rencontre entre vous et Benchikha au Havre, une confirmation de votre part ?

Ce n'est pas vrai, je ne l'ai jamais vu. Croyez-moi qu'il n'y a eu aucun contact entre nous deux. Tout ce qui se dit à ce propos est dénué de tout fondement. A l'heure où je vous parle, hormis mon nom qui figure sur la liste publiée sur le site de la FAF, je n'ai rien reçu d'officiel.

Même pas un appel téléphonique d'un membre de la FAF ou d'un assistant du coach ?

Je le jure devant Dieu que je n'ai jamais parlé avec Benchikha ni avec toute autre personne. Wallah que je ne dis que la vérité. Et puis, sincèrement, je ne vois pas l'utilité de vous le cacher. Vous étiez présent chez moi au Havre lundi et vous avez constaté son absence de vous-même.

Maintenant que c'est confirmé, une réaction ?

C'est une bonne nouvelle. Je suis tout heureux et fier de figurer dans la liste des joueurs sélectionnés pour le prochain stage de la sélection algérienne. Porter le maillot national a été une décision réfléchie et prise après le consentement de toute la famille et cela m'honore énormément.

Walid, vous êtes passé par des moments très difficiles à la suite de la disparition de votre papa puis celle de votre maman ; un commentaire ?

Voilà, pour tout vous dire, j'aurais aimé qu'ils soient (ses parents) en vie pour partager avec moi ce moment de bonheur, mais c'est le Mektoub. Dieu a décidé de les rappeler et je n'ai qu'à accepter mon sort. Cela dit, Allah Yarhamhoum (Que Dieu leur accorde Sa Miséricorde), ils auraient été fiers de moi.

Avez-vous reçu votre convocation ?

Non, pas encore. Comme je viens de vous le dire, je n'ai encore rien reçu. Le plus important est que mon nom figure bien dans cette liste.

Vous l'aurez mérité Walid, vous faites sensation en Ligue 2 avec le Havre, malgré tout ce qui vous avez enduré ?

Merci, c'est gentil. Malgré ces douloureux événements, grâce à Dieu et à ma foi en Lui, j'ai pu surmonter ces pénibles épreuves.

Contre le Luxembourg, ce sera votre match ; un petit commentaire ?

Je l'espère bien, je vais continuer à travailler sereinement et sérieusement pour être au top contre le Luxembourg. Je vais tout faire pour convaincre Benchikha et ainsi mériter la confiance des dirigeants de notre football.

Un dernier mot pour le peuple algérien ?

Que les Algériens sachent que si j'ai choisi de jouer pour l'Algérie, c'est par amour et, surtout, par le devoir de défendre les couleurs de mon pays. Je ferai tout pour apporter mon édifice en répondant aux attentes du coach Benchikha que je remercie beaucoup pour cette grande marque de confiance, car je ne sais pas s'il m'a vraiment supervisé ou pas.

Mbolhi encaisse deux buts, mais le CSKA gagne

Mbolhi encaisse deux buts, mais le CSKA gagne

Medjani et Ajaccio ratent la victoire.

La formation du CSKA Sofia a aligné une deuxième victoire de suite en championnat, après avoir disposé très difficilement de son homologue de Beroe star Zaghora sur le score de 3 à 2.

En effet, les coéquipiers de Rais Mbolhi n'ont assuré la victoire qu'à la toute dernière minute de la rencontre, lorsque le Brésilien Marquinhos a inscrit le troisième but. Il faut dire que le portier algérien a été fautif sur le second but encaissé, ce qui aurait pu coûter très cher à son équipe.

A noter que c'est la troisième fois consécutive que Mbolhi encaisse deux buts dans un même match. Avec ce nouveau succès, le club de la capitale bulgare se repositionne momentanément à la 6e place au classement, à six points du leader, le Levski Sofia.

Medjani et Ajaccio ratent la victoire

L'AC Ajaccio a raté une véritable occasion de revenir à la maison avec les trois points de la victoire de son déplacement à Grenoble. En effet, le club corse, qui menait au score depuis la 31', s'est vu rejoindre à la toute dernière minute de jeu de la partie par son adversaire.

Comme d'habitude, le solide défenseur algérien, Carl Medjani, a joué toute la rencontre.

Zerdab «Une immense fierté»

Zerdab «Une immense fierté»

Si Mohamed : «Le coach me connaît bien, c'est un avantage»Menad : «Un honneur et pour le club et pour la ville»

Zahir Zerdab est heureux. Moins d'un mois après sa convocation chez les A', il passe déjà un cap. Abdelhak Benchikha vient de lui offrir sa première cape. Il nous en parle.

Le sélectionneur vous a retenu dans la liste des 22 qui affronteront, le 17 novembre, le Luxembourg, êtes-vous au courant ?

Oui, je viens de l'apprendre il y a un quart d'heure.

Comment avez-vous accueilli cette nouvelle ?

Avec une immense fierté. Oui, c'est vraiment une satisfaction en soi. Une récompense aussi pour tous les efforts consentis. Je suis très heureux et fier à la fois. C'est toujours un plaisir de porter le maillot national.

On a évoqué ensemble le sujet, mercredi, y a-t-il eu à ce moment des certitudes par rapport à cela ?

Il n'y a jamais de certitudes. La seule chose qui me permettait d'y croire, c'est mes prestations. Je sais ce que je vaux. J'ai été déjà chez les A'. J'avais démontré ce que je saivais faire. Ce n'est qu'un cheminement logique des choses.

Avez-vous appelé quelqu'un en particulier pour lui annoncer la nouvelle ?

Non, pas spécialement. Là, j'ai la chance d'avoir toute ma famille avec moi à Bougie. Donc, on a appris la nouvelle ensemble.

Vous êtes trois joueurs de la JSMB retenus pour ce match, qu'est-ce que cela signifie pour vous ?

Bah, une fierté pour le club et la ville. C'est une reconnaissance aussi pour le début de saison remarquable de l'équipe.

Sur un tout autre registre, le président du Kognaspor a suivi le derby à la télé, y a-t-il eu des suites à vos contacts ?

Il n'y a toujours rien de concret. Techniquement, c'est OK. Ils ont vu le match. Même si ce derby ne peut pas servir de référence, vu que c'était fermé et tout. Il y avait beaucoup de contacts. Ils savent déjà ce que je vaux. Maintenant, c'est à la direction de trancher.

Il y a eu une proposition, n'est-ce pas ?

Oui. Mais ça, vous le saviez déjà (rires). Vous n'étiez pas dans le faux !

Si Mohamed : «Le coach me connaît bien, c'est un avantage»

«Je suis très content qu'on m'ait retenu. C'est une fierté pour moi et toute ma famille. J'y étais déjà deux fois, mais cette fois-ci, j'espère rester longtemps. Le fait que le coach me connaisse bien est un avantage. Il a cette particularité de connaître tous les joueurs du championnat. C'est réconfortant pour nous. Après, il nous appartient de prouver qu'il ne s'est pas trompé sur notre compte. Place au terrain.»

——————

Menad : «Un honneur et pour le club et pour la ville»

«C'est une bonne chose d'abord pour les concernés. Une sorte de récompense pour les efforts consentis. C'est aussi un honneur et pour le club et pour la ville d'avoir trois joueurs chez les A. C'est une belle performance à perpétuer. Il faut aussi reconnaître que c'est grâce au début de saison plutôt satisfaisant de l'équipe qu'ils sont là.»

Belhadj «Si c'est à cause de ma prestation à Bangui, ce sont 17 joueurs qui ne devraient pas être convoqués»

Belhadj «Si c’est à cause de ma prestation à Bangui, ce sont 17 joueurs qui ne devraient pas être convoqués»

«Benchikha ne m'a pas appelé pour m'en informer»

Alors qu'il était incontournable en sélection nationale depuis quatre ans, Nadir Belhadj n'est pas convoqué par Abdelhak Benchikha pour le stage et le match contre le Luxembourg. Pourtant, il n'est ni blessé ni suspendu. L'intéressé est le premier à être surpris de cette «première».

Etes-vous au courant de votre non-convocation pour le stage du Luxembourg ?

Oui, je suis au courant. Franchement, je suis très surpris. Je ne m'y attendais pas. Au contraire, j'étais impatient que le stage vienne pour retrouver mes coéquipiers et le coach qui nous avait laissé une très bonne impression et nous racheter après la déconvenue contre la République centrafricaine.

Prenez-vous cette non convocation comme une sanction ?

Pourquoi, une sanction ? Ai-je frappé quelqu'un ? Ai-je insulté ? Me suis-je battu ? Ai-je tué ?

Sanction sportive, cela s'entend, après votre mauvaise prestation à Bangui?

Si c'est pour sanctionner ma mauvaise prestation, il faudrait dans ce cas ne pas convoquer les 17 joueurs concernés par le match, puisque nous avons été tous mauvais, excepté le gardien de but. C'est comme ça que je vois la chose. Cela dit, je respecte la décision de l'entraîneur. Il est libre de ses choix. Je l'ai toujours dit. Qu'il l'ait fait pour uniquement tester de nouveaux joueurs à mon poste ou pour ne plus me faire confiance, je respecte.

Benchikha vous avait-il appelé pour vous informer de sa décision ?

Pas du tout. Il ne m'a pas appelé. Je l'ai appris aujourd'hui même par une tierce personne.

Vos coéquipiers vous ont-ils appelé pour vous réconforter ?

Non. Personne ne m'a appelé jusqu'à présent (entretien réalisé hier dans la soirée). Ni joueur, ni entraîneur, ni un quelconque membre de la FAF.

Etes-vous confiant pour un retour rapide en sélection ?

Bien sûr ! Je connais ma valeur. Les supporters me connaissent aussi et savent que je me suis toujours donné à fond en sélection, que je n'ai jamais rechigné à l'effort, que je me dépense sans compter sur le terrain. Je sais que je peux revenir. Je redoublerai d'efforts pour retrouver ma place.

Meftah «Un plaisir de retrouver la sélection»

Meftah  «Un plaisir de retrouver la sélection»

Aoudia : «C'est le déclic de ma carrière»

«Je ne m'attendais pas vraiment à être retenu en ce moment précis, même si cette sélection, je l'ai espérée. Je suis très content de cette convocation. Cela fait un moment que je l'attendais.

C'est vraiment une très bonne nouvelle qui vient couronner notre bon début de saison en club. Ce n'est pas que je n'y croyais plus, car je pense avoir réussi un bon début de saison, mais juste que je n'y pensais pas. C'est toujours un plaisir de renouer avec la sélection. J'y ai passé de bons moments. J'espère que cette fois-ci, j'y resterai le plus longtemps possible.»

Aoudia : «C'est le déclic de ma carrière»

«C'est pour moi un rêve de gosse qui se réalise. Les efforts que j'ai fournis ces derniers mois n'auront pas été vains, je récolte le fruit du travail effectué en club. Je considère cette convocation comme le déclic pour ma carrière.

Le plus difficile a commencé, car le plus dur n'est pas d'être appelé en Equipe nationale, mais c'est de s'y maintenir le plus longtemps possible. Ce sera désormais mon objectif, car j'ai vraiment à c?ur d'honorer les couleurs nationales et d'être à la hauteur de cette confiance placée en moi par le sélectionneur. Je ne dois pas le décevoir, ainsi que tous ceux qui croient en moi.»

Ghezzal «C'est Benchikha qui décide»

Ghezzal «C’est Benchikha qui décide»

Il est à souligner que depuis sa sélection en EN, c'est la première fois qu'il n'est pas convoqué.

Joint par nos soins à propos de sa non-convocation, Abdelkader Ghezzal n'a pas voulu trop polémiquer. Avec un air de colère, il a déclaré : «Je n'ai rien à dire à propos de ma non-convocation en Equipe nationale pour ce stage de préparation. C'est lui l'entraîneur, donc c'est lui qui décide.» Il est à souligner que depuis sa sélection en EN, c'est la première fois qu'il n'est pas convoqué.

karim Ziani n'a pas joué

Karim Ziani, VfL Wolfsburg

Bellaïd écarté du groupe.

Après avoir repris avec la compétition officielle mardi dernier lors d'un match de Coupe d'Allemagne et montré de bonnes dispositions, on s'attendait à ce que le milieu de terrain Karim Ziani refasse son apparition en championnat hier face au VFB Stuttgart.

Mais ce ne fut rien, puisque l'entraîneur des Loups, Steeve McClaren, a décidé de laisser l'international algérien sur le banc durant toute la rencontre et ne pas faire appel à lui. Le coach anglais a certainement jugé que Ziani n'était pas à 100% prêt pour prendre part à ce match.

Bellaïd écarté du groupe

Rien ne va plus pour le défenseur algérien Habib Bellaïd dans son nouveau club de Sedan. En effet, après avoir caressé le banc de touche lors des dernières journées de championnat, l'ancien joueur de l'Eintracht Francfort s'est vu carrément écarté du groupe qui a affronté Vannes OC, vendredi.

Actuellement en méforme, le joueur devra prendre son mal en patience pour espérer retrouver du temps de jeu et, par conséquent, son meilleur niveau. Cela n'a pas échappé au coach national Abdelhak Benchikha qui, comme attendu, ne l'a pas convoqué pour la prochaine rencontre amicale face au Luxembourg. Bellaïd écarté du groupe.

Mehdi Mostefa «C'est agréable d'être convoqué sans jamais avoir parlé au coach !»

Mehdi Mostefa «C’est agréable d’être convoqué sans jamais avoir parlé au coach !»

«Je suis comblé de joie, mon père a du mal à contenir ses émotions. Il est content et fier de moi et cela suffit à mon bonheur»

Comme révélé par notre journal, il y a de cela plus d'un mois, le latéral droit du FC Nîmes Olympique, Mehdi Mostefa Sbaa, a été bel et bien retenu par Benchikha. Ce joueur, qui est en train d'effectuer un début de saison époustouflant, a fini par convaincre le sélectionneur algérien. Toujours aussi disponible à répondre aux questions du Buteur, Mostefa ne cache pas sa fierté de porter le maillot des Verts. Il précise qu'il n'a eu ni Benchikha au téléphone ni rencontré le moindre responsable de la FAF et ce, depuis que l'on parle de sa sélection en Equipe nationale.

Bonjour Mehdi, on vient d'apprendre vous avez été retenu pour le stage du Luxembourg ; une réaction ?

Je suis très content de cette sélection. Franchement, c'est un rêve qui se réalise. Je remercie le sélectionneur de m'avoir fait confiance sans vraiment pouvoir me voir à l'?uvre au Havre. Ceci étant, c'est ma première sélection, j'espère que je ferai honneur au coach qui m'a fait confiance.

Benchikha vous a certainement supervisé contre Clermont ; avez-vous sorti un bon match ce jour-là ?

Lorsque je l'ai su après sa déclaration faite à votre journal récemment, j'étais un peu soulagé et confiant, car ce jour-là contre Clermont, j'ai réalisé un bon match.

Vous a-t-il appelé ?

Je vous assure que je n'ai jamais eu au téléphone ni Benchikha ni un autre responsable de la FAF. C'est vous dire que cette convocation est une agréable surprise pour moi.

Oui, mais certains ont parlé d'une rencontre entre vous au Havre ?

Alors là, pas du tout. Vous étiez bien au stade et vous avez constaté qu'il n'y était pas. Sincèrement, je ne vois pas l'utilité de cacher une rencontre avec le sélectionneur algérien. De toutes les façons, je ne vous l'aurais jamais caché. Vous étiez les premiers à me citer comme étant sélectionnable, donc par correction, si j'avais su que j'allais être sélectionné, je vous aurais mis au courant.

Vous semblez très content ?

Et comment ! Je suis aux anges. Mon père a du mal à contenir ses émotions. Il est content et fier de moi et cela suffit à mon bonheur. Défendre les couleurs de son pays est la meilleure chose qui puisse m'arriver.

Quel sera votre objectif maintenant ?

Je suis bien entendu tenu de faire honneur à cette sélection en continuant sur cette belle lancée avec mon club. Je suis franchement ému et motivé par cette convocation qui va me booster et me permettre de progresser.

Alors prêt pour le match du Luxembourg ?

Inch'Allah, je serai prêt à cent pour cent. J'ai hâte de faire partie de cette famille des Verts qui fait rêver tous les joueurs algériens locaux et évoluant à l'étranger. Mon v?u le plus cher, c'est de sceller ma place et d'être utile à la sélection.

On comprend que cette blessure à la hanche n'est qu'un mauvais souvenir ?

Hamdoullah, je me suis bien rétabli, j'ai même pris part au match joué hier contre Laval. Je crois que nous avons sorti un très bon match, mais malheureusement, on a été tenus en échec contre un adversaire qui a refusé de jouer.

Avez-vous reçu votre convocation ?

Non, Je n'ai reçu aucune convocation. Comme je viens de le dire, je suis agréablement surpris par cette sélection.

Un dernier mot pour les fans de l'EN ?

Tout d'abord, je remercie le coach Benchikha de m'avoir fait confiance. Je promets de tout donner pour me montrer à la hauteur des espoirs placés en moi. Franchement, c'est un honneur de jouer pour ce public algérien que je porte dans mon c?ur et pour lequel je promets de tout faire pour le rendre heureux. Merci encore une fois à vous et à très bientôt.

Cavalli : «Mehdi le mérite bien»

C'est un entraîneur nîmois très content de voir son poulain rejoindre la sélection algérienne qu'il a eu l'honneur de driver il y a quelques années, que nous avons interrogé hier après-midi à propos de la sélection de Mostefa Mehdi Sbaa : «Je suis très content pour Mehdi (Ndlr : Mehdi Mostefa Sbaa). C'est un garçon qui va apporter le plus escompté à la sélection algérienne. J'espère qu'il va donner des solutions à Benchikha sur le côté droit. Comme je vous l'ai déjà déclaré lors de notre rencontre au Havre, lundi passé, Mehdi le mérite bien.»

8 nouveaux joueurs intègrent l'EN, dont 5 locaux

actualite2[4545].jpg

Le sélectionneur national de football, Abdelhak Benchikha a convoqué vingt-deux joueurs, dont huit nouveaux, en vue du match amical contre le Luxembourg, prévu le 17 novembre au stade Josy Barthel de Luxembourg, a indiqué hier la Fédération algérienne de football (FAF).

Ainsi, Mohamed Meftah, Zahir Zerdab, le gardien Si Mohamed Cedric (JSM Bejaia), Mohamed Amine Aoudia (JS Kabylie), Hocine Metref (ES Sétif), sont les joueurs locaux qui ont été convoqués par le coach national pour cette joute amicale, en prévision des éliminatoires de la CAN-2012. Le milieu du terrain du Havre (Ligue 2 française), Walid Mesloub, le défenseur de Nîmes Olympique (Ligue 2 française), Mehdi Mostefa, ainsi que l’attaquant de l’Union de Berlin (D2 allemande), Karim Benyamina, vont effectuer leur baptême de feu à l’occasion de ce match face au Luxembourg.

En revanche, sept joueurs n’ont pas été convoqués pour ce match et qui avaient effectué le voyage à Bangui à l’occasion du match face à la Centrafrique (2-0), disputé le 10 octobre, comptant pour la 2è journée des éliminatoires de la CAN-2012.

Il s’agit du gardien Lounès Gaouaoui (USM Blida), Belhadj Nadir (Essad-Qatar), Belaid Habib (Sedan-France), Abdoun Djamel (Kavala- Grèce), Abdelkader Mohamed Ghezzal (Bari-Italie), Ziaya Abdelmalek (Ittihad Djeddah-Arabie saoudite), et Laifaoui Abdelkader (ES Sétif). Par contre, le milieu du terrain offensif du Vfl Wolfsburg (Bundesliga/Allemagne), Karim Ziani, et le sociétaire du FC Sochaux, Ryad Boudebouz, enregistrent leur retour en sélection après avoir déclaré forfait pour le match de la Centrafrique, en raison de blessures.

Pour ce qui est du cas du milieu de l’ES Sétif, Lazhar Hadj Aissa, il ne figure pas sur la liste, lui qui n’a plus rejoué avec son club en raison d’un problème de santé. Cette rencontre amicale entre dans le cadre de la préparation du match face au Maroc, prévu le 25 mars 2011 à Alger, comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN-2012.

Liste des joueurs convoqués :

Mbolhi Rais Ouahab (CSKA Sofia- Bulgarie), Mohamed Amine Zemmamouche (MC Alger), Si Mohamed Cedric (JSM Bejaia), Halliche Rafik (Fulham-Angleterre), Bougherra Madjid (Glasgow Rangers-Ecosse), Mehdi Mostefa (Nîmes Olympique-France), Mohammed Meftah (JSM Bejaia), Anthar Yahia (Bochum-Allemagne), Carl Medjani Ajaccio-France), Djamel Eddine Mesbah (Lecce-Italie), Hassan Yebda (Naples-Italie), Mehdi Lacen (Racing Santander-Espagne), Kaled Lemmouchia (ES Sétif), Ryad Boudebouz (FC Sochaux-France), Hocine Metref (ES Sétif), Karim Ziani (Wolfsburg-Allemagne), Abdelmoumen Djabou (ES Sétif), Rafik Djebbour (AEK Athènes-Gréce), Mohamed Amine Aoudia (JS Kabylie), Karim Benyamina (Union de Berlin-Allemagne), Zahir Zerdab (JSM Bejaia), Walid Mesloub (Le Havre-France).

Benchikha sacrifie 6 mondialistes

Benchikha sacrifie 6 mondialistes

Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha a rendu public cet après midi la liste des 22 joueurs convoqués pour le match amical Luxembourg - Algérie du 17 novembre prochain.

L'entraineur national a écarté 6 mondialistes à savoir, Gaouaoui, Belhadj, Bellaid, Laifaoui, Abdoun, Ghezzal, cette décision peut être expliquée par le niveau affiché par ces derniers que ce soit dans leurs clubs respectifs ou lors du dernier match perdu en Centrafrique.

La nouveauté dans cette surprenante liste c'est la convocation de 5 joueurs locaux (Zerdab, Aoudia, Meftah, Cedric et Metref) les deux premiers feront leurs grands débuts sous le maillot vert à l'occasion de ce match, tandis que pour les trois derniers, ce n'est qu'un retour puisqu'ils ont déjà évolué dans le passé en sélection A.

Le staff technique de l'EN a aussi renforcé son équipe en convoquant trois éléments évoluant en Europe, il s'agit de l'attaquant de l'union de Berlin Karim Benyamina, Mesloub Walid l'attaquant du Havre AC et Mehdi Mostefa l'arrière latéral du Nîmes Olympique.

Liste des joueurs retenus :

Rais Mbolhi, Mohamed Amine Zemmamouche, Si Mohamed Cedric, Mehdi Mostefa, Mohammed Meftah, Anther Yahia, Rafik Halliche, Carl Medjani, Madjid Bougherra, Djamel Eddine Mesbah, Medhi Lacen, Hassan Yebda, Kaled Lemmouchia, Ryad Boudebouz, Hocine Metref, Karim Ziani, Abdelmoumen Djabou, Rafik Djebbour, Mohamed Amine Aoudia, Karim Benyamina, Zahir Zerdab, Walid Mesloub.

samedi 30 octobre 2010

Liste des 22 joueurs convoqués contre le Luxembourg, Ghezzal et Belhadj non convoqués

Liste des 22 joueurs convoqués contre le Luxembourg, Ghezzal et Belhadj non convoqués

Le sélectionneur national, M. Abdelhak Benchikha a communiqué samedi la liste des joueurs retenus pour le match international amical, Luxembourg- Algérie du 17 novembre 2010 au stade Josy Barthel de Luxembourg.

Un point de presse sera organisé le 09 novembre 2010 à 10h30 au centre de presse de l’OCO.

Liste des joueurs retenus :

N° Noms et Prénoms Clubs

01 Rais Mbolhi CSKA Sofia 02 Mohamed Amine Zemmamouche MC Alger 03 Si Mohamed Cedric JSM Béjaia 04 Mehdi Mostefa Nimes Olympique 05 Mohammed Meftah JSM Béjaia 06 Anther Yahia Bochum 07 Rafik Halliche Fulham FC 08 Carl Medjani Ajaccio 09 Madjid Bougherra Glasgow Rangers 10 Djamel Eddine Mesbah Lecce 11 Medhi Lacen Racing Santander 12 Hassan Yebda Naples 13 Kaled Lemmouchia ES Sétif 14 Ryad Boudebouz FC Sochaux 15 Hocine Metref ES Sétif 16 Karim Ziani Wolfsburg 17 Abdelmoumen Djabou ES Sétif 18 Rafik Djebbour AEK Athènes 19 Mohamed Amine Aoudia JS Kabylie 20 Karim Benyamina Union de Berlin 21 Zahir Zerdab JSM Béjaia 22 Walid Mesloub Le Havre

FAF

Aoudia, Zerdab, Meftah et Hachoud,Les 4 locaux de Benchikha

Aoudia, Zerdab, Meftah et Hachoud,Les 4 locaux de Benchikha

Nous avons appris que le sélectionneur national Abdelhak Benchikha a mis les noms de quatre nouveaux joueurs locaux dans la liste des joueurs qui seront convoqués pour le match du 17 novembre qui opposera le Luxembourg à l'Algérie.

… Selon cette même source, il s'agit de Hachoud, Zerdab, Meftah et Aoudia.

Benchikha a estimé que ces joueurs sont en train de réaliser un excellent début de saison avec leurs équipes respectives, et par conséquent, ils méritent amplement une convocation avec les Verts.

Le successeur de Saâdane, qui connaît tous ces éléments pour les avoir entraînés avec les A', veut leur donner la chance à pour voir leur réaction et connaître un peu leur comportement dans la sélection A. Les quatre joueurs issus de la sélection A' auront face au Luxembourg une excellente opportunité pour confirmer leurs grandes qualités et montrer qu'ils peuvent apporter un plus à la sélection algérienne.

Benchikha a ciblé les joueurs locaux les plus en forme dans des postes bien précis, eu égard aux faiblesses constatées dans certains compartiments de la sélection algérienne lors du dernier match perdu par les Verts contre la Centrafrique sur le score de 2 à 0 à Bangui.

Il veut régler le problème du latéral droit

Le sélectionneur national n'a pas caché dans ses différentes interventions qu'il était à la recherche d'un latéral droit de qualité pour occuper ce poste dans la sélection algérienne.

Benchikha, qui prône une défense plate, avec deux latéraux et deux centraux, a choisi de faire appel à Hachoud et Meftah pour le match contre le Luxembourg, estimant que ces deux joueurs possèdent le profil pour assurer cette mission dans le onze de la sélection à l'avenir.

Zerdab et Aoudia pour fouetter l'attaque des Verts

Benchikha, conscient également de la faiblesse du compartiment offensif des Verts, a décidé de faire appel à l'attaquant kabyle, Mohamed-Amine Aoudia, auteur d'un superbe parcours avec la JSK en Champions League africaine. Aoudia se voit offrir une chance de faire partie des Verts.

C'est un joueur rapide qui joue très bien en pivot et qui possède également un excellent jeu de tête. Zahir Zerdab, l'homme en forme de la JSMB, a lui aussi enfin l'occasion de faire partie de cette sélection qu'il convoite depuis longtemps. Le milieu tourneur de Béjaïa a eu un début de saison époustouflant. Placé par Djamel Menad en milieu offensif, le Bougiote s'est distingué par son efficacité devant les buts adverses en ce début de saison. Il a déjà marqué quatre buts en championnat. Zerdab, formé en France, mérite amplement une sélection avec les A.

Djabou, Laïfaoui et les autres, toujours présents

Par ailleurs, et toujours concernant la liste des locaux, Benchikha a renouvelé sa confiance aux joueurs qui ont déjà fait partie de la liste des convoqués pour le dernier match disputé par les Fennecs contre la Centrafrique. Il s'agit de Zemmamouche, Gaouaoui, Djabou et Laïfaoui.

Saâdane se lâche encore

Saâdane se lâche encore

L'ex-sélectionneur des Verts, Rabah Saâdane, était hier l'invité de la Radio nationale, il saisira l'occasion pour préciser et expliquer certains points et sujets qui ont fait débat dernièrement.

Il a parlé de certains joueurs,……des critiques qu'il a essuyées et également de son v?u de reprendre en tant qu'entraîneur.

Actuellement consultant à Canal+ Maghreb, Saâdane souhaite plus profiter du recul et prendre le temps qu'il faut pour récupérer comme il l'explique. «Je suis très bien, je suis en récupération plus psychologique qu'autre chose, car c'était devenu insoutenable avec l'EN qui a tellement grandi? Je ne sentais pas uniquement la pression des résultats, mais aussi le fait de ne pas travailler dans les mêmes conditions qu'auparavant. Les qualifications à la Coupe d'Afrique des nations, puis à la Coupe du monde ont pris de grandes proportions, c'était devenu plus difficile de poursuivre sur la dynamique d'avant.»

Saâdane se limite actuellement à suivre certaines rencontres. «Je ne suis pas beaucoup de matches, mais dès que j'ai l'occasion pour voir un match, je ne rate pas l'occasion.»

Centrafrique

L'ex-sélectionneur national saisira cette opportunité pour se défendre par rapport à certains propos en matière de critiques qui, selon lui, étaient déformées. «Ça a chauffé contre moi après ce match face à la Centrafrique, j'appelle tout d'abord à calmer le jeu», lancera Saâdane avant d'ajouter : «J'ai toujours voulu analyser calmement pour ne pas déstabiliser l'EN, parce qu'il y a des risques d'entrer en crise. Mais personne n'a retenu cela lorsqu'on voulait approfondir plus.»

Concernant le match de la Centrafrique, il dira : «On m'a dit que l'équipe était absente durant ce match, j'ai répondu qu'il faut comprendre ce qui s'est passé à Bangui, il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu, c'est ce qui fait partie de la complexité du football. J'ai dit que ce n'était pas facile, alors que certains analysaient le match sur un changement de joueurs.»

Saâdane va au fond des choses : «Certains ne comprennent pas encore que l'équipe nationale, c'est d'abord une unité psychologique et morale très sensible, c'est pour cette raison que nous, nous avons réussi. En 3 ans, on a fait des performances en créant une famille au sein des joueurs, entre le staff technique et la fédération il y avait une symbiose, et c'est ça ce qui a fait notre réussite.»

L'équipe nationale

En parlant de l'EN, Saâdane voulait bien préciser une certaine vision par rapport à certains joueurs. «J'ai défendu l'équipe nationale actuelle, j'ai dit qu'il fallait faire attention parce qu'elle risque de tomber dans une crise, j'ai utilisé d'ailleurs le terme «Sage. Ce que je sous-entendais par là, c'est qu'il faudrait analyser objectivement avec du recul ce qui n'a pas marché. Qu'est-ce qui se passe, et qu'est-ce qui ne va pas ?

Il précise : «J'ai soulevé notamment un point très sensible, qui concernait le début de saison. Les experts de la FIFA reconnaissent ce point, ils ont reconnu qu'il ont fait une erreur de programmer des compétitions juste après la fin de la Coupe du monde.»

Les joueurs

Mais concernant le système de jeu actuel par rapport à son époque, Saâdane explique : «Le système de jeu, on le fait selon le potentiel qu'on a entre les mains, j'ai cité même le cas d'un joueur qui est magnifique, Belhadj. J'ai expliqué qu'il a beaucoup de qualités offensives et défensivement aussi il a des qualités, il assure une couverture dans le système qui a été créé. Pour lui donner plus de possibilités offensives à Portsmouth, il a joué plus milieu.»

Et concernant Abdoun dont on a beaucoup parlé de la relation entre lui et Saâdane : «Je n'ai jamais parlé d'Abdoun, c'est un joueur que j'estime beaucoup, même s'il ne jouait pas beaucoup à l'époque. On avait toujours des rapports de respect de part et d'autre.» A propos de Ghezzal, Saâdane déclarera : «Lors du séminaire de la FIFA au Caire, ils ont évoqué le point de certains petits détails qui vous font perdre un match, alors j'ai parlé dans ce sens, j'ai dit, lorsqu'on joue en altitude, et vous perdez un joueur, vous jouez à 10, j'insinuais l'expulsion du joueur pas l'acte lui-même de Ghezzal, plus l'erreur malheureuse du gardien Chaouchi, tout cela pour vous dire qu'il y a de la manipulation. Des fois, il vaut mieux s'abstenir de parler.»

«On me veut du mal»

Saâdane n'exclut pas que certaines personnes lui veulent du mal, il le confirme en évoquant certains détails : «Il y a des gens malintentionnés qui cherchent à créer une zizanie, juste à la fin du match contre la Centrafrique, on annonce mon décès dans un accident de voiture, ils m'en veulent à ce point ? Et ce qui se passe également avec les joueurs, alors que je n'ai pas fait de mauvaises déclarations.» Saâdane poursuit : «Heureusement qu'il y a des gens qui me connaissent et qui savent que je suis sage, trop serein, j'ai parlé de beaucoup d'autres points positifs, lorsque j'entendais dire qu'il fallait carrément mettre des joueurs locaux et écarter tout le reste, j'ai dit stop. Il ne faut pas s'aventurer, ça serait dangereux d'opter pour cette action.» Saâdane est pour la continuité : «Je ne veux pas qu'il y ait cassure. On a mis plus de 3 ans pour construire cette équipe, ce n'est pas le moment de la détruire.»

La démission

Saâdane avait pris la peine d'évoquer le sujet de sa démission, alors qu'on spécule toujours sur ce point et qu'on se pose la question : est-ce que ce n'est pas un limogeage. «Pendant 3 ans, j'ai dirigé à l'aise l'équipe nationale, j'ai pris les décisions qu'il fallait, mais lorsque j'avais décidé d'arrêter, c'était pour la fin du Mondial. J'ai discuté avec ma famille et la décision était prise.

On savait à la FAF qu'il y avait une période de transition très difficile, j'étais peut-être l'un des rares à pouvoir l'assumer, j'ai essayé, ça n'a pas marché et j'ai décidé de partir. Personne ne m'a obligé à partir et la décision était pratiquement prise 5 jours avant le match de la Tanzanie.

J'ai dit que j'assurai au maximum 2 matches, c'est-à-dire celui de la Tanzanie et la Centrafrique pour ne pas laisser l'EN en difficulté, parce qu'après, il y aura des matches amicaux et c'est au nouvel entraîneur de décider pour la suite. Les choses se sont précipitées, j'ai décidé de partir la conscience tranquille.

Son avenir

Cheikh Saâdane ne souhaite pas quitter les terrains, il reconnaît que c'est ce qu'il a toujours aimé faire, revenir en tant qu'entraîneur n'est qu'une question de temps. «J'avais déjà le poste de DTN, la proposition m'a été faite à la fin de la Coupe du monde, si j'avais arrêté comme entraîneur juste après le Mondial, ça m'aurait intéressé, mais le mois que j'ai ajouté en plus m'a complètement perturbé. J'ai besoin de me ressourcer. Le consulting n'est pas vraiment le domaine qui m'intéresse le plus, je reviendrai un jour sur les terrains pour être entraîneur, ça serait certainement à l'étranger», précise Saâdane.

Le coach de Sochaux protège Ryad contre les critiques Gillot : «La méforme de Boudebouz est justifiée»

FOOTBALL - FRENCH CHAMPIONSHIP 2009/2010 - L1 - FC SOCHAUX v GIRONDINS BORDEAUX - 15/08/2009 - PHOTO JEAN MARIE HERVIO / FLASH PRESS - RYAD BOUDEBOUZ (SOC)

La défaite concédée samedi par les coéquipiers de Boudebouz au stade Bonal, face à Toulouse, a plongé l'équipe dans un doute profond.

… Sochaux faisait la loi depuis le 7 août dans son stade. Cette défaite a été accompagnée d'une protestation des supporters.

Ryad n'a pas échappé aux critiques. La presse française (l'Equipe) l'a même mis dans le onze bidon de la semaine, tellement son rendement était modeste. Gillot, son entraîneur, n'a pas apprécié ces critiques, il a tenu alors à le défendre et même à lui jeter des fleurs.

«Ryad Boudebouz a joué la Coupe du monde et il n'a eu que deux semaines de vacances. Qu'il soit moins bien en ce moment, c'est normal», dira le coach des Lions de Sochaux. Il faut dire que Boudebouz est la star de l'équipe. A 20 ans, il porte déjà toute l'équipe sur ses épaules.

Quand ça va mal, c'est toujours contre les meilleurs joueurs qu'on se retourne. Ce qui explique cet acharnement de la presse sur le jeune Algérien. C'est le cas aussi des supporters qui attendent toujours de leur numéro 10 qu'il fasse la différence, et qu'il sorte son équipe des situations critiques.

«A son poste, je n'ai pas meilleur que lui»

Toujours concernant Boudebouz, Francis Gillot tient à ce que tout le monde sache que ce passage à vide est tout à fait justifié et attendu. Il ajoute qu'il est obligé de faire jouer Ryad, pour la simple raison que c'est le meilleur à son poste. «A son poste, je n'ai pas meilleur que lui.

Alors, dès que j'ai des blessés ou des mecs en méforme, on le paye cash. Contre Montpellier et Toulouse, on a eu trois occasions en tout ! Et puis, en ce moment, je ne peux pas compter sur Davies, Sverkos ou Carlao. Si ça continue, il faudra peut-être penser à prendre quelqu'un», admet Gillot. Sur la question si ses joueurs, à l'image de Boudebouz, ont pris la grosse tête après leur démonstration 3 à 0 face à Lens, Gillot dira : «Est-ce que cela a eu une influence ? C'est une hypothèse.

L'entourage des joueurs, le public, la presse… Si certains ont pris la grosse tête, on va faire en sorte qu'elle dégonfle» L'entraîneur sochalien, qui a volé au secours de Ryad Boudebouz, visé par certaines critiques, selon lui, déplacées, prévient ainsi ses joueurs.

Pour terminer son entretien avec les journalistes français, il dira : «Il reste neuf matches avant la trêve. Il faut essayer de prendre une douzaine de points.»