dimanche 28 février 2010

Algérie-Serbie: Le stage des Verts débutera aujourd'hui

Shehata «Je n'ai accusé personne dans l'histoire de l'intoxication»

Shehata «Je n'ai accusé personne dans l'histoire de l'intoxication» L’Egypte cherche des intermédiaires arabes pour se réconcilier avec l’Algérie

Invité de l'émission «Fi Assamim» diffusée sur la chaîne arabe BBC, l'entraîneur égyptien Hassen Shehata a insisté sur le fait que la sélection de son pays reste l'équipe numéro un en Afrique, après la troisième consécration d'affilée en Coupe d'Afrique des camarades d'Al Hadary. Le coach égyptien est revenu aussi sur l'affaire de l'intoxication dont il a été victime en Algérie lors de la rencontre de l'année passée à Blida.

Il a évoqué également l'exploitation de la confrontation de son pays contre l'Algérie par des hommes politiques égyptiens ! pour gagner la sympathie du peuple égyptien. Shehata a réitéré son refus catégorique de prendre en main la sélection israélienne, même si le président Hosni Moubarak lui-même le lui demandait.

«Je ne soutiendrai pas l'Algérie»
A la question de savoir pourquoi il a pris la décision de ne pas supporter l'Algérie au prochain Mondial, Hassen Shehata a déclaré que c'était une décision personnelle, sans plus.

Concernant l'histoire de l'intoxication lorsque les Egyptiens avaient déclaré en avoir été victimes lors de la rencontre de l'été passé à Blida, Shehata dira : «Je n'ai accusé personne et je n'ai fait aucun rapport dans ce sens. Cela prouve ma bonne foi et mon esprit sportif.» Voilà qui met fin à une polémique déclenchée par la presse égyptienne qui continue à ce jour d'en parler.

«La presse égyptienne a répondu aux dépassements de son homologue algérienne»
Concernant la guerre médiatique qui a entouré les deux derniers matchs entre l'Algér! ie et l'Egypte au Caire et à Khartoum, le technicien égyptien ! s'est montré solidaire avec les médias de son pays. Pour lui, tout ce que la presse égyptienne a fait n'a été qu'une réaction naturelle à la presse algérienne.

Shehata s'est montré évasif toutefois à la question de l'exploitation de l'image de la sélection des Pharaons par des politiques pour gagner la sympathie du peuple égyptien, à l'image des deux fils du président Hosni Moubarak, Djamel et Alaa. Il dira à l'animateur de l'émission que ce genre d'affaire lui causera des ennuis avec les responsables, avant de défendre le fils du président : «Nous en avons parlé en tant que témoins oculaires, afin de calmer les esprits en Egypte.»

«Je refuse d'entraîner Israël même si le président Moubarak me le demandait»
Hassen Shehata a qualifié tout ce qui a été dit à propos de son utilisation de la religion comme critère de sélection des joueurs de rumeurs. Pour le titre de «l'Equipe des prosternés», Shehata dira qu'il s'agit d'un signe religieux qui ne diffère pa! s des autres utilisés par plusieurs joueurs européens. «La religion est pour Dieu, la nation pour tout le monde», a-t-il dit.

Il a enfin réitéré son refus catégorique concernant l'offre d'Israël en affirmant qu'il n'acceptera jamais de prendre en main cette équipe, même s'il pourrait s'agir d'une initiative de paix ou sur demande du président Hosni Moubarak. «Je ne dirai pas non à l'Equipe de Ghaza, une ville que je rejoindrai via le sol égyptien», a conclu Shehata.

L’Egypte cherche des intermédiaires arabes pour se réconcilier avec l’Algérie
La Fédération internationale de football a programmé une réunion le 10 mars pour se prononcer sur la sanction à l’encontre de l’Egypte, après les graves incidents ayant émaillé le match Egypte-Algérie qui a eu lieu au Caire.

Une chose est sûre, l’Egypte risque gros vu la plainte déposée par le président de la FAF, Mohamed Raouraoua. Selon la presse égyptienne, les autorités sont ! à la recherche d’intermédiaires arabes dans le but de se réconcil! ier avec l’Algérie. A rappeler qu’un avocat italien a été désigné par la FEF pour défendre la cause égyptienne.

Saâdane dévoilera sa liste le 15 mai

Saâdane dévoilera sa liste le 15 maiLes écarts disciplinaires se payeront cash
Des sources proches du staff technique nous ont confié que le sélectionneur national, M. Rabah Saâdane, dévoilera la liste des 23 joueurs qui prendront part au Mondial sud-africain le 15 mai, soit quelques jours avant le début du stage de Coverciano en Italie. Même si on sait que Saâdane ne voudrait pas chambouler son effectif, il y aura sans doute quelques nouvelles têtes au sein de cette liste parmi les joueurs qui sont en train de briller dans les championnats européens et même en Algérie, à l'instar de Meftah et Hadj Aïssa.

Les écarts disciplinaires se payeront cash
M. Saâdane sait que le côté disciplinaire sera très important durant la préparation de! la Coupe du monde. Les joueurs qui passeront ensemble environ un mois et demi, voire même plus s'ils passent le premier tour, doivent faire preuve de professionnalisme sous peine de subir des sanctions exemplaires. Pour le sélectionneur national, aucun joueur n'a le droit de perturber le groupe à la veille d'une compétition aussi importante pour tout le peuple algérien que la Coupe du monde.

M. Saâdane a déjà montré aux joueurs que lorsqu'il faut sévir, il le fait sans état d'âme, comme cela a été le cas avec Khaled Lemmouchia dont le dossier est définitivement clos malgré toutes les pressions que subit le coach pour le réintégrer.

Guedioura pour remplacer Lemmouchia
Au-delà du comportement qu'il a eu avec le sélectionneur, Saâdane n'a pas pardonné à Lemmouchia d'avoir perturbé le groupe à la veille d'un match décisif pour l'avenir de l'Equipe nationale à la CAN face au Mali. Le sélectionneur national pense déjà à celui qui devrait remplacer le milieu ! de terrain de l'Entente : Adlène Guedioura qui est en train de! briller de mille feux avec Wolverhampton et qui sera supervisé par Saâdane après le match Algérie-Serbie. Il ne sera pas le seul puisque une bonne demie douzaine de joueurs évoluant en Europe seront supervisés par Saâdane et ses deux adjoints Djelloul et Kebir pendant le mois de mars.

Chaouchi risque de rater le Mondial
Comme annoncé par nos soins, Faouzi Chaouchi a été écarté du groupe qui affrontera la Serbie ce mercredi pour apprendre enfin la leçon et se calmer un peu. Toutefois et si les sanctions de la CAF seront extensibles à la FIFA, Chaouchi n'aura aucune chance d'être retenu dans les 23 qui iront en Afrique du Sud. Pour que Chaouchi soit suspendu en Coupe du monde, il faut que Coffi Codjia présente un rapport complémentaire du match Egypte-Algérie dans lequel il mentionnera que Chaouchi a été coupable d'une tentative d'agression sur sa personne. Il faut aussi que la commission de discipline de la CAF propose à la FIFA de sanctionner Chaouchi en Coup! e du monde.

Début de stage aujourd'hui
L'Equipe nationale rentrera aujourd'hui en regroupement de trois jours au cercle militaire de Beni Messous en prévision de la rencontre amicale qu'elle livrera mercredi prochain au stade du 5-Juillet. Les Verts disputeront leur premier match amical dans le cadre des préparatifs pour le prochain Mondial qui se déroulera l'été prochain en Afrique du Sud. Deux autres rencontres sont au menu des poulains de Saâdane, la première est prévue à la fin du mois de mai contre l'Eire, et la deuxième le 5 juin contre une équipe qui reste à déterminer. Les membres du staff technique et les responsables de la FAF sont en train de prospecter pour trouver le sparring-partner indiqué pour une dernière répétition avant d'entamer le Mondial.

La majorité des professionnels présents
Contrairement aux stages précédents où on ne retrouve que les joueurs locaux lors du premier jour, comme Gaouaoui, Zaoui, Raho, Laïfaoui, Ousserir, Z! emmamouche et Babouche, cette fois-ci la majorité des joueurs professio! nnels seront présents. Il s'agit de Matmour, Amri Chadli, Yebda, Belhadj, Djebbour et Abdoun qui ont participé aux rencontres de leur équipe hier et avant-hier. Anthar Yahia sera quant à lui absent même s'il est libre avec son club avec lequel il a joué contre Nuremberg. Le solide défenseur des Verts est occupé par son mariage qui aura lieu demain. Il rejoindra le groupe mardi, c’est-à-dire la veille de la rencontre contre la Serbie.

Mansouri et Halliche seront là
Il est fort possible également de voir la présence du défenseur du Nacional Madère, Rafik Halliche, et le milieu de terrain de Lorient, Yazid Mansouri, les deux joueurs n'étant pas concernés par les matchs de leur club pour cause de blessures. Rafik Halliche arrivera aujourd'hui et rejoindra directement le groupe, en attendant la décision de sa participation ou non du staff médical à la rencontre de mercredi (la blessure de Halliche s'est complètement cicatrisée).

Yazid Mansouri, qui a s! ubi une petite intervention chirurgicale au mollet, devra profiter de son absence à la rencontre de son club, Sochaux, pour prendre part au stage des Verts dès aujourd'hui. Sa participation, lui aussi, est tributaire de la décision du staff médical, même si le joueur nous a confirmé lors d'un entretien téléphonique vendredi passé qu'il n'y pas lieu de s'inquiéter pour lui.

Les autres rejoindront le groupe demain
Les autres joueurs professionnels rejoindront le groupe à partir de demain. Il s'agit de Lacen, Bougherra et Ghezzal qui seront libérés juste après la fin des matches qu'ils disputeront aujourd'hui avec leurs clubs respectifs dans les championnats espagnol, écossais et italien. Pour Karim Ziani, même s'il sera libre après le match de son équipe, Wolfsburg contre Hanovre 96, il se présentera à partir de mardi à cause d'empêchements personnels.

Deux séances dans le cercle et une dernière au stade 5-Juillet
Selon le programme tracé par le st! aff technique, les Verts effectueront trois séances d'entraînement avan! t d'affronter la Serbie mercredi prochain. La première séance est prévue pour aujourd'hui sur le terrain du cercle militaire de Beni Messous. La deuxième se déroulera le lendemain sur le même terrain et qui connaîtra l'arrivée de Bougherra, Ghezzal et Lacen. Une occasion pour ce dernier de découvrir l'ambiance de l'équipe de l'intérieur. La dernière séance est programmée au stade du 5-Juillet à l'heure du match avec la présence de tout l'effectif.

Les joueurs devront rendre visite à Zidane
Le stage des Verts coïncidera avec le déroulement du tournoi de l'Amitié qui verra la participation des champions du monde 98 qui donneront la réplique à l'EN 90 dans la Coupole du complexe 5-Juillet. Il est fort possible que les joueurs et les membres du staff technique assistent à la rencontre pour voir la star mondiale Zinedine Zidane, qui leur avait rendu visite lorsqu'ils étaient en stage au Castellet. Mais la question n'a pas été encore tranchée. Une décision sera pris! e une fois que le groupe sera au complet.

Yebda buteur décisif face à Burnley
Hassan Yebda est en super forme. Il est l’un des rares internationaux algériens à s’imposer au sein de son équipe après son retour de la CAN 2010. Titulaire indiscutable à Portsmouth, l’Algérien confirme de semaine en semaine sa classe sur les terrains anglais. Hier, il s’est distingué de fort belle manière en inscrivant, sur penalty, le second but décisif de son équipe en déplacement à Burnley. Après un premier coup de pied de réparation raté par O’hara, Yebda, avec beaucoup d’aisance et de confiance, a pris ses responsabilités pour prendre le gardien de but adverse à contre-pied, offrant ainsi trois précieux points pour Pompey. Nadir Belhadj, qui a été aligné d’entrée, a joué tout le match. Le milieu de terrain de l’équipe nationale algérienne est à créditer d’une belle production d’ensemble.

Matmour rentre, M! önchengladbach égalise
Le Borussia Mönchengladbach a été tenu en ! échec à domicile hier par Fribourg qui lutte pour son maintien en Bundesliga. C'est l'international sénégalais Cissé qui a ouvert le score dans ce duel comptant pour la 24e journée du championnat allemand de première division. Brouwers, à la 72', a réussi à remettre les pendules à l'heure. Karim Matmour, qui n'a pas trop joué depuis son retour de la CAN, a bénéficié d'un peu plus de temps que d'habitude. Il a été incorporé à la 65' à la place de son camarade Colautti. Son entrée a eu un effet positif sur le rendement de l'équipe puisque le Borussia, qui avait du mal à porter le danger dans le camp de Fribourg, est parvenu à reprendre du poil sous l'impulsion de l'Algérien.

Chadli n'a pas joué
Sans son milieu de terrain offensif algérien, Chadli Amri, toujours grippé, l’équipe de Mayence 05 s’est inclinée à domicile sur le score de deux buts à un. Réduit à dix après seulement quatorze minutes de jeu, suite à l’expulsion de Heller, Mayence n! 217;a pas pu tenir le coup devant une équipe du Werder qui a su gérer cette supériorité numérique pour signer un succès somme toute mérité et ce, grâce à deux réalisations signées Borowski (31') et Prodll (50'). Bancé (45') a été l’auteur de l’unique but de Mayence dans cette rencontre.

Yahia toujours sur le banc
Le Vfl Bochum a été forcé au partage des points hier par une formation de Nuremberg venue principalement pour défendre et préserver intactes ses chances de maintien en Bundesliga. Le défenseur central algérien de Bochum, Anthar Yahia, n’a pas été utilisé par son coach. Présent sur le banc des remplaçants, Yahia n’a pas fait son apparition.
——————-
Saïfi remporte sa première victoire avec Istres
Après leur défaite la semaine dernière face au Havre, les coéquipiers de Saïfi ont pu empocher les trois points de la victoire face à Châteauroux (2-0) pour le compte de la 26e journé! e de Ligue 2. Ainsi, Saïfi, qui a été dans le onze de départ, a enregis! tré sa première victoire au sein de sa nouvelle équipe. Il cédera sa place à la 73'. Rappelons que Istres est lanterne rouge.

Guedioura et Wolverhampton défaits à Bolton
En déplacement à Bolton, l'équipe de Adlène Guedioura, Wolverhampton, a été défaite sur le score d'un but à zéro. Incapable de répondre à cette réalisation signée Knight à la 45', Wolve a concédé une autre défaite après celle concédée à domicile il y a une semaine face à Chelsea. Guedioura qui a commencé la partie comme titulaire a cédé sa place à son camarade Ebanks-Blake au bout de 68' de jeu.

Fin de série pour Blackpool et Bouazza
En Championship, la formation de Blackpool qui restait sur une belle série de bons résultats, a été stoppée ce samedi à Barnsley. Cette défaite d'un but à zéro vient minimiser les chances de Blackpool de revenir en course pour l'accession. Bouazza, qui n'a pas été titularisé d'entrée par son coach, a fait son apparition à la 63'. Il a pris la place d! e son équipier, Ormerod.

Moumen A.

Coupe du monde 2010: le billet d'avion pour l'Afrique du Sud fixé à 60.000 DA

Coupe du monde 2010: le billet davion pour lAfrique du Sud fixé à 60.000 DALe prix du billet d’avion pour l’Afrique du Sud a été fixé à 60.000 dinars pour les supporteurs algériens de l’équipe nationale à l’occasion de la participation de l’Algérie à la Coupe du monde de football 2010, qui se déroulera en juin et juillet prochains, a indiqué dimanche le PDG de la compagnie Air Algérie, M. Abdeldwahid Bouabdallah.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, M. Bouabdallah a annoncé que « le billet d’avion pour les supporteurs désireux d’assister aux matchs de l’équipe nationale lors de la Coupe du monde en juin est ramené à 60.000 DA au lieu de 22! 0.000 DA en hors taxes » (250.000 DA en TTC) en temps normal.

La vente des billets débutera la semaine prochaine, dès l’acquisition par Air Algérie des tickets d’entrée aux stades, a-t-il dit, précisant que le package proposé par l’Office national algérien du tourisme (ONAT) et le Touring club d’Algérie (TCA), combinant frais de transport et de séjour, s’élève à 180.000 DA.

A cette occasion, le dirigeant de la compagnie aérienne nationale a précise que seulement 2.500 places (10 avions) sont prévues, conformément au quota alloué par les organisateurs à l’Algérie.

Par ailleurs, le premier responsable d’Air Algérie a annoncé la mise en place la semaine prochaine d’une filiale spécialisée dans le cargo, avec un partenaire étranger.

Pour M. Bouabdallah, la filialisation des activités est un moyen d’améliorer les prestations fournies afin de se mettre au niveau des standards internationa! ux.

Elle « ne constitue en aucun cas un brad! age, mais à l’inverse permet d’apporter un plus au niveau des coûts et de la qualité », précise-t-il encore.

La CAF envisagerait des sanctions à l'encontre de Belhadj et Chaouchi ça sent la conspiration !

la_une_centre (4).jpgla coupe d'Afrique des nations 2010 en Angola serait susceptible de créer des soucis à l'équipe nationale de football.

Selon France Football, suite aux incidents qui ont émaillé la polémique demi-finale Égypte-Algérie, Nadir Belhadj et Faouzi Chaouchi pourraient se voir sévèrement sanctionnés par la Confédération africaine de football.

Si l'information est avérée, Nadir Belhadj et Faouzi Chaouchi pourraient rater le 1er tour de la coupe du monde, après l'estimation par la Confédération africaine de football (CAF) d'une sanction possible pour les expulsions des deux Fennecs.

Cette éventuelle sanction serait en rapport avec le match face à l'Egypte et les tr! ois cartons rouges distribués par l'arbitre béninois, Bonaventure Coffi Codjia. Ainsi, Belhadj pourrait être suspendu pour quatre matches, tandis que Chaouchi pourrait faire face à une peine encore plus lourde en raison de son petit « coup de tête » donné à l'arbitre du match.

La Décision de la CAF sera prise lors d'une audition au Caire, avec la présence des deux joueurs. Cette affaire rebondit alors que le président de la FAF, M. Raouraoua, dans une déclaration faite le 1e février, avait démenti les informations sur les probables suspensions des joueurs Belhadj et Chaouchi au prochain Mondial.

Le 31 janvier, un responsable de la CAF, cité par Reuters avait indiqué que la CAF annoncera des mesures disciplinaires à l'encontre de Faouzi Chaouchi et Nadir Belhadj le mois prochain : «Le gardien et le latéral gauche des Verts risquent de rater le Mondial, après avoir reçu un carton rouge pendant le match Algérie-Egypte», avait déclaré ce resp! onsable qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.

De son! côté, M. Raouraoua avait affirmé depuis Luanda, alors qu'il venait de quitter une réunion de la CAF, qu'« aucun joueur de l'équipe nationale ne sera suspendu [...]. Les suspensions ne concernent pas le Mondial. Les suspensions se purgent dans la même compétition », avait expliqué le président de la FAF.

Halliche a déjà purgé sa suspension lors du match Nigeria-Algérie pour la troisième place; quant à Belhadj et Chaouchi, ils devaient purger leurs suspensions à l'occasion des matchs de qualifications à la prochaine CAN qui débuteront en septembre prochain. «C'est à cette occasion que nos joueurs purgeront leurs suspensions», avait ajouté M. Raouraoua.

Shiraz B.

Algérie - Serbie Vidic, Stankovic et Ivanovic présents mais ...

Algérie Serbie Vidic, Stankovic et Ivanovic présents mais ... En prévision de la rencontre de mercredi prochain, au stade du 5-Juillet, entre l'Algérie et la Serbie, le sélectionneur serbe, Radomir Antic, a rendu publique la liste des 23 joueurs devant prendre part à cette joute.

Une rencontre, et contrairementà ce qui a été annoncé aupara-vant, verra la participation du trio vedette serbe, à savoir Nemanja Vidic (Manchester United), Dejan Stankovic (Inter Milan) et Branislav Ivanovic (Chelsea), même s'ils sont incertains pour cause de blessures. La liste contient, en outre, trois joueurs évoluant dans le championnat local, dont Novi Sad Zeljko Brkic, qui effectuera son baptême du feu en sélection.

Le milieu du terrain de! la formation italienne de Genoa , Bosko Jankovic, éloigné des terrains depuis plus de six mois suite à une blessure contractée au niveau du genou, a été, lui aussi, rappelé par Antic. Pour sa part, le sélectionneur algérien, Rabah Saâdane, aura un grand embarras à l'occasion de cette rencontre du fait que plusieurs de ses éléments clés, tels que Matmour, Ziani et Antar Yahia, ne rentrent plus dans les calculs des coachs de leurs clubs respectifs.

Ces derniers devront jouer l'intégralité de la partie de mercredi et ce, dans le but d'avoir plus de temps de jeu dans leurs jambes. En outre, la défection de Bouazza et, surtout, celle de Meghni, posera, elle aussi, d'autres embarras.

Par contre, et selon des sources crédibles, le pensionnaire de Espagnols de Racing Santander, pourrait être aligné d'emblée et fera, de ce fait, son baptême du feu en sélection tout comme Chedli Amri et Rafik Djebbour, qui enregistreront leur retour chez les Verts.

Sur un autre ! volet, la direction du complexe olympique se trouve en course ! contre la montre pour que tout soit prêt le jour du match et que la pelouse soit dans un parfait état.

Les travaux sont à pied d'?uvre et la direction de Belmihoub fait tout ce qui est en son possible afin d'assurer une meilleure organisation de cette partie, bien que ce qui s'est passé lors de l'opération de vente des billets ne donne guère l'impression.

Une désorganisation totale et des émeutes, qui mettent plusieurs points en exergue. Des émeutes et des affrontements entre supporters, agents de la sécurité et les guichetiers pour s'acquérir de ce fameux sésame.

Et malgré les moult tentatives des responsables de l'OCO de bloquer la route aux marchands informels, que d'autres appellent le marché noir, ces derniers ont eu ce qu'ils voulaient et le prix des billets a atteint le seuil des 2500 DA alors que leur prix initial était de 300 DA.

Enfin, et en ce qui concerne l'adversaire des Verts au prochain Mondial, l'Angleterre, elle disputera son der! nier match de préparation contre le Japon le 30 mai à Graz (Autriche), et ce, après son match de mercredi prochain face à l'Égypte.

Mohamed Benhamla

samedi 27 février 2010

EN: la FAF prépare Chakouri, Après avoir récupéré Meghni, Yebda, Abdoum et Lacen

{EE2B08C7-0AF1-437B-8DBA-B36E62A99B7A}_rcsc-standard 07-08 [Galerie photo Sporting].jpgOn a appris que la FAF a appelé le joueur Franco-Algérien Mohamed Chakouri, qui porte actuellement les couleurs du club belge Charleroi, pour qu'il prépare son dossier administratif dans les plus brefs délais afin qu'elle puisse faire le nécessaire auprès de la FIFA pour sa qualification au sein de la sélection algérienne.

Et ce, suite à la décision du congrès de la FIFA en juin dernier d'abolir toute limite d'âge (jusqu'alors fixée à 21 ans) pour jouer pour une autre sélection. Cette mesure qui s'adresse aux binationaux leur permet de jouer po! ur l'équipe nationale de leur choix.

Cette loi a déjà permis à l'Algérie de récupérer Meghni, Yebda et Abdoun. Les responsables de la Fédération algérienne de football, qui suivent de très près les prestations du joueur Chakouri depuis un bon moment, ont été convaincus par le niveau de ce défenseur qui pourrait rendre d'énormes services au compartiment défensif des Verts.

D'ailleurs, le sélectionneur national Rabah Saâdane a mis dans son calepin une liste de plusieurs joueurs réservistes, dont Chakouri, pour les superviser dans les prochains jours et éventuellement les convoquer pour renforcer les rangs des Fennecs et faire partie des sélectionnés pour le Mondial sud-africain.

«Je suis en train de compléter mon dossier»
Pour avoir une confirmation à ce sujet, nous avons contacté le joueur Chakouri qui a bien voulu nous donner des éclaircissements. «Dans un premier temps, c'est le président de la FAF qui m'a contacté, et puis c'est le conseiller ! du président qui est en train de gérer mon cas.

On m'a ! demandé d'établir le passeport algérien. Je suis donc en train de préparer un dossier administratif complet pour le transmettre ensuite à la FAF pour qu'elle fasse le nécessaire auprès de la FIFA afin que je puisse être qualifié. Sincèrement, je suis impatient de revêtir le maillot de mon pays.

Le geste de la FAF m'a fait énormément plaisir et prouve bien que je suis sur la bonne voie. Ceci dit, je dois encore travailler durement si je veux être convoqué par le sélectionneur national. Je sais que les prochains jours seront décisifs pour moi, et c'est pour ces raisons que je dois rester concentré et bien dans ma tête afin de réaliser mon objectif», a affirmé le joueur de Charleroi.

«J'ai purgé ma suspension»
Par ailleurs, le solide défenseur de Charleroi nous a informés qu'il a purgé la suspension infligée à son encontre par la fédération royale belge, suite à un tacle jugé dangereux à l'encontre d'un joueur de Courtrai, dans le cadre du championnat belge! . Il devra faire son retour demain face à Zulte Waregem pour le compte de la 28e journée du championnat belge. «J'ai purgé ma suspension après une absence de deux matches, et normalement, je dois faire mon retour dans l'équipe type demain soir face à Zulte Waregem», a conclu Chakouri.

Algérie-Emirats arabes unis le 4 juin
Selon une source crédible, la FAF s'est mise d'accord avec la Fédération émiratie de football pour l'organisation d'un match amical entre les deux sélections le 4 juin prochain à Alger. Les responsables du football, et en concertation avec Saâdane, ont opté pour cet adversaire afin de remotiver le groupe avant leur départ en Afrique du Sud le 6 juin pour le Mondial. Pour rappel, la sélection des EAU affrontera le 3 mars prochain l'Ouzbékistan dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Asie des nations, dont la phase finale est prévue en 2011 au Qatar.

K. H.

Après l'assassinat de Ali Tounsi : La Serbie a peur de l'Algérie

Après l'assassinat de Ali Tounsi : La Serbie a peur de l'Algérie L'assassinat du chef de la police algérienne, Ali Tounsi, a évidemment eu un impact considérable sur la scène internationale, tout autant surprise par cet acte qu'indignée.

L'assassinat du chef de la police algérienne, Ali Tounsi, a évidemment eu un impact considérable sur la scène internationale, tout autant surprise par cet acte qu'indignée.

Du côté des Balkans, la presse serbe a immédiatement réagi en émettant de sérieuses réserves sur les conditions sécuritaires à Alger, allant jusqu'à souhaiter, entre les lignes, l'annulation du match amical Algérie-Serbie, prévu le 3 mars prochain.

Pour la presse serbe, l'assassinat de celui qui fut depuis qu! inze ans le directeur de la Sûreté nationale «prouve que ce pays est encore instable», le qualifiant de pays à risque, tout en restant respectueuse envers l'Algérie.

Certains médias locaux, qui ont repris en long et en large l'information de l'assassinat de Ali Tounsi, se sont même interrogés sur le choix de l'Algérie pour disputer un match amical et se sont demandés en parallèle s'il n'aurait pas été plus raisonnable de choisir un autre pays africain pour jouer cette rencontre, au lieu d'aller à Alger et prendre d'énormes risques.

«Il y a plusieurs autres équipes qui pratiquent le même football en Afrique, nous n'étions pas obligés d'accepter la proposition de l'Algérie, et l'on se demande qui a bien pu prendre une telle décision», polémiquaient hier quelques titres serbes.

Et ce qui a assaisonné davantage les craintes des Serbes, c'est l'annonce par la Fédération algérienne de football sur son site officiel de la mise en place d'un important dispositi! f sécuritaire, à l'occasion de ce match, en mobilisant pas moi! ns de 5 000 policiers.

«C'est un dispositif assez impressionnant et cela prouve encore que la situation sécuritaire là-bas (en Algérie) est très fragile et pas du tout rassurante», avait-on laissé entendre. En revanche, il n'y a eu aucune réaction du côté de la Fédération serbe qui n'a pas réagi à ce triste évènement.

Ce ne sont que des réserves émises par la presse locale, sans doute pas très au fait des conditions sécuritaires en Algérie. Jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse, rien ne laisse croire que le match du 3 mars pourrait être annulé. Il est à rappeler que la sélection de la Serbie est attendue le 1er mars à Alger.

B. M.

Algérie-Serbie : tous avec une nouwala au 5-Juillet !

Algerie serbie.JPGC'est un de nos lecteurs qui suggère l'idée à travers un mail adressé à notre journal le lendemain du Mouloud.

Celui-ci propose que chaque supporter qui fera le déplacement au 5-Juillet, le 3 mars prochain, pour encourager les Verts face à la Serbie, soit muni de ce qu'on appelle chez nous une nouwala.

Il souhaite que toutes les nouwalate soient allumées en même temps, ce qui permet de réaliser un spectacle sans nul doute merveilleux et, de surcroit, sans danger.

Pour convaincre, notre lecteur a envoyé le lien d'une vidéo où le procédé a déjà été utilisé. C'était en Turquie lors d'un match de Fenerbahce. Si vous êtes curieux

Et si l'idée vous inspire, rendez-vous le 3 mars au 5-Juillet, tous! avec une nouwala !

Guy Lacombe «L'Algérie a les moyens de passer au deuxième tour»

Guy Lacombe «L'Algérie a les moyens de passer au deuxième tour» «Qui dit Algérie dit Maroc. C'est un même peuple avec les mêmes traditions.»

En tant que joueur, cet ancien attaquant est notamment passé par le FC Nantes, le RC Lens, Toulouse FC et le LOSC.

Par la suite Guy Lacombe, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a terminé sa carrière à l’AS Cannes où un an après, en juillet 1990, il a hérité du centre de formation. Il a furtivement eu sous ses ordres le jeune... Zinédine Zidane.

Par la suite, Guy Lacombe a apposé sa patte sur le jeu de Toulouse FC, Guingamp et le FC Sochaux.

En rejoignant le PSG, ce formateur dans l’âme a l’opportunité de prouver qu’il peut exporter ses talents dans un ! «grand club», avec une pression médiatique sans commune mesure avec ce qu’il a connu jusqu’à présent.

Néanmoins, la saison 2006/2007 ne se passe pas très bien pour lui, le club de la capitale est classé 17e à la trêve, Guy Lacombe est alors démis de ses fonctions, après moult turpitudes au sein du club parisien.

Après 1 an et demi au «chômage» et avec une confortable indemnité de trois millions d'?, Guy Lacombe s'engage en novembre 2007 avec le Stade Rennais pour trois ans et demi, mais il a du mal à s’entendre avec ses dirigeants. Il quitte ainsi la Bretagne pour l’AS Monaco, club avec lequel il joue les premiers rôles en L1 .

Il a eu l'amabilité, malgré un emploi du temps très chargé, de répondre aux questions du Buteur. Ecoutons-le !
Tout d'abord, on vous remercie d'avoir accepté de répondre à nos questions.

Actualité oblige, on parlera surtout de la prochaine Coupe du monde et de l'équipe d'Algérie.

Cela v! ous convient-il ?
Parfaitement et c'est avec grand plais! ir que je vous parlerai du football algérien que je pense connaître assez bien et qui me plaît beaucoup. Je voudrais, avant toute chose, vous présenter mes excuses pour ne pas avoir répondu un peu plus tôt à vos nombreux appels.Vous n'êtes pas sans savoir que le métier d'entraîneur fait que notre emploi du temps est très chargé.

Nous voulons débuter notre entretien par un petit retour en arrière.

Avez-vous suivi les matchs de la CAN et en particulier ceux joués par l'équipe d'Algérie ?
Pour vous dire vrai, je n'ai suivi que quelques séquences et des résumés. La raison, vous la connaissez, je n'ai pas assez de temps vu que mon équipe (l'AS Monaco) joue les premiers rôles en championnat de France et cela ne me laisse que très peu de temps libre.

Cela ne m'empêche pas de dire que le football africain et maghrébin en particulier est en pleine ascension depuis quelques années. Cela est dû en partie au fait que les joueurs qui composent ces sélections ! évoluent dans les plus grands clubs européens.

Et pour ce qui est de l'équipe d'Algérie ?
Les résultats enregistrés par votre équipe parlent d'eux-mêmes. Je connais la majorité des joueurs de votre sélection, puisqu'ils sont passés à un moment ou un autre de leur carrière par le championnat de France. Je peux vous dire qu'ils ont de la qualité. Je peux citer l'exemple de Ziani qui est passé par Lorient, Sochaux et Marseille.

Connaissez-vous les autres joueurs de l'équipe d'Algérie ?
Pas très bien, car la plupart d'entre eux ont quitté la France assez jeunes. Ils sont quand même passés par des centres de formation français. Le fait qu'il y ait de bons joueurs à tous les postes explique cette qualification en Coupe du monde que je considère comme des plus méritées Il y a aussi le très bon parcours effectué par votre équipe nationale lors de la dernière CAN.

Les supporters algériens sont inquiets, du fait que les internationaus algériens ne s! ont pas beaucoup utilisés en club. Ce qui pourrait influer sur leur mor! al.

Quel est votre avis par rapport à ça ?
Ecoutez-moi, je vous ai dit qu'il y a dans cette équipe d'Algérie des joueurs qui possèdent énormément de qualités. Ils ont réussi à hisser l'Algérie au rang de mondialiste et ce, en très peu de temps. Cela demande beaucoup d'abnégation et surtout de personnalité.

Ce sont des joueurs qui connaissent parfaitement le monde professionnel et ils ont les capacités, surtout morales, pour surmonter ce genre d'épreuve. Pour ce qui est du manque de compétition, il n'y a aucun souci à se faire.

Ne pensez-vous pas qu'un travail en amont devrait se faire ?
Votre entraîneur national a effectué, de son côté, un travail important.
Lequel ?
Il aura, lors des prochains regroupement, à programmer un travail adéquat pour combler le manque de compétition. Il lui faut surtout savoir trouver les mots justes pour parler à ses joueurs et leur remonter le moral qui, quoi qu'on dise, est atteint.

Je voud! raisjustement apporter une précision à ce sujet...
Laquelle ?
Sans vouloir les défendre, je dois dire que les entraîneurs des clubs dans lesquels jouent les Algériens ont mis en place de nouveaux schémas tactiques avec les éléments qu'ils avaient sous la main. Les résultats ont suivi et c'est ce qui compte le plus pour eux.

C'est dire que cette situation est disons normale selon vous ?
Une chose est sûre, les joueurs qui ont perdu leur place de titulaire doivent redoubler d'efforts et surtout être au top le jour où on aura besoin d'eux.
Cet état de fait aura-t-il des conséquences sur leur rendement lors du prochain Mondial ?
Il n'y a aucune inquiétude. Nous sommes à quatre mois de la Coupe du monde et d'ici là, bien des choses auront évolué. Je suis certain que les joueurs dont vous parlez auront retrouvé leur place de titulaire dans leur équipe et les choses auront repris leur cours normal. Il y a cependant un travail psychologique à f! aire de la part des membres du staff national.

En tant que tech! nicien, voudriez-vous nous parler des chances de l'Algérie lors du prochain Mondial ?
Cela dépendra en fait des objectifs que se seront fixés les responsables du football algériens.
Pour ce qui est du plan purement technique, c'est connu, le joueur algérien se bat jusqu'au bout. Il l'a montré en de multiples occasions. Il y a aussi des joueurs de talent dans cette équipe qui peuvent rivaliser avec les meilleurs. Pour ces raisons, je dirais que l'équipe d'Algérie a de grandes chances de se retrouver au deuxième tour de ce Mondial.

Vous n'êtes pas sans savoir que l'Algérie et le Maroc sont dans le même groupe des éliminatoires de la CAN 2012. Un commentaire ?
Qui dit Algérie dit Maroc. C'est un même peuple avec les mêmes traditions. Pour ce qui est de la CAN 2012, il est un peu tôt pour en parler. Il ne faut surtout pas que la passion l'emporte. Ce n'est que du sport.

Faites-vous allusion à ce qui s'est passé entre l'Algérie et l'Egypte derni! èrement ?
Exact et je dirais que tout ce qui a suivi le match d'appui qui s'est déroulé au Soudan est des plus regrettables. Le football et le sport en général ne sauraient être autre chose qu'un facteur de rapprochement. Tous les enjeux sportifs du monde ne sauraient expliquer de tels débordements. Il y a eu, malheureusement, de la récupération et tout cela est inadmissible.

Croyez-vous que nous puissions revivre un tel climat après les confrontations entre le Maroc et l'Algérie ?
Les données sont autrement différentes. Il y a cette fraternité ancestrale qui existe entre les deux peuples. Les enjeux sportifs, aussi, ne sont pas les mêmes. Je suis certain que lors des deux matchs qui opposeront l'Algérie au Maroc, le football en sortira grandi.

Avant de vous remercier, nous voudrions vous demander de conclure notre entretien.
C'est à moi de vous remercier. Vous m'avez permis de parler d'un football que j'apprécie tout particulièrement et sur! tout de m'adresser à un peuple que je respecte beaucoup.

Pour ce! qui est des joueurs de votre Equipe nationale, il faudrait qu'ils abordent les matchs de Coupe du monde avec le même état d'esprit que celui des joueurs de 82. Je voudrais aussi souhaiter bonne chance à votre sélection et merci.

Entretien réalisé par Lyès Ferradji

Mansouri blessé au mollet : «Je n'ai rien de grave»

Mansouri blessé au mollet : «Je n'ai rien de grave» Saâdane pourrait le préserver et titulariser Lacen face à la Serbie

Le capitaine de la sélection algérienne, Yazid Mansouri, a subi, avant-hier, une intervention chirurgicale bénigne au mollet qui a nécessité 5 points de suture.

Cette opération inattendue, mais sans gravité, faut-il le préciser, qu'a subie le joueur était pour extraire un kyste au niveau du mollet.

Le sociétaire des Merlus, qu'on a contacté hier en fin d'après-midi, a tenu à nous rassurer que l'opération n'était pas grave et que sa participation au match amical de mercredi prochain face à la Serbie est plus que certaine.

Néanmoins et ne s'étant pas entraîné durant les trois derniers jours avec! son club, Mansouri risque bien de ne pas faire partie du groupe lorientais qui doit affronter la formation du FC Sochaux aujourd'hui au stade du Moustoire.

Saâdane pourrait le préserver et titulariser Lacen face à la Serbie
Bien qu'il nous ait affirmé que son opération n'était pas du tout grave et que d'ici mercredi il sera prêt à tenir sa place face à la Serbie, il n'en demeure pas moins qu'il y a de fortes chances pour que Mansouri débute la partie sur le banc des remplaçants.

Et vu que c'est un match amical, on imagine mal Saâdane prendre des risques inutiles et aligner d'entrée de jeu l'ancien Havrais. Ce sera l'occasion pour le coach de faire confiance au nouveau venu en sélection, Medhi Lacen, et le voir à l'?uvre.

Pour le moment, rien n'est encore sûr et tout se décidera la veille du match car il est également possible que Saâdane titularise Mansouri et Lacen pour faire avancer Yebda d'un cran.
Saïd Fellak

Mansouri : «Rien d! e grave»
«Oui, je confirme avoir subi une légère opérati! on hier (ndlr, avant-hier) au niveau du mollet. J'ai dû extraire un kyste qui me gênait. Je tiens à rassurer tout le monde qu'il n'y a rien de grave et que je vais rapidement reprendre l'entraînement sans aucun souci.

Je ne sais pas encore si je vais être parmi le groupe qui va affronter Sochaux demain, je verrai ce soir avec Gourcuff, mon entraîneur à Lorient.

Ce qui est certain, je serai bien apte et prêt pour la rencontre de ce mercredi face à la Serbie. Je pourrai jouer sans aucun problème. Je ne vous cache pas que je suis impatient d'être au stade du
5-Juillet et de retrouver l'ambiance et la ferveur de notre public», nous a dit le capitaine des Verts.

Il sera avec Bougherra au Parc pour suivre PSG-OM
Yazid Mansouri nous a informé qu'il sera en compagnie de son coéquipier et ami, Madjid Bougherra, présent demain soir au stade du Parc des Princes à Paris pour suivre de près le très attendu clasico entre le PSG et l'OM.

Etant donn! é que leur vol à destination d'Alger est prévu tôt le lundi, les deux joueurs ont préféré passer la nuit dans la capitale française pour ne surtout pas manquer leur avion.

C'est ainsi qu'ils en ont profité pour programmer cette virée au Parc.

Guedioura, Chakouri et Mbolhi Les priorités de Saâdane

Guedioura, Chakouri et Mbolhi Les priorités de Saâdane Cherfa, Mesbah, Soltani et Benyamina, au cas où...

On avait déjà annoncé dans une de nos précédentes éditions que le sélectionneur national, Rabah Saâdane, comptait renforcer les rangs de l’EN par des joueurs capables de donner un plus, surtout après qu'il eut constaté, durant la CAN, qu’il ne possédait pas assez de solutions pour combler le vide dû à l’absence de certains joueurs pour cause de blessures. En d'autres termes, le banc de touche des Verts n’est pas assez étoffé.

Il ne faut pas être un technicien en football pour comprendre cela. Pour faire face à problème, Rabah Saâdane compte voir à l’?uvre certains joueurs dont on dit beaucoup de! bien.

Ainsi donc, le sélectionneur national a coché les noms de trois joueurs pour les superviser, juste après le match de mercredi prochain qui mettra aux prises, au stade du 5-Juillet, notre EN avec la sélection nationale serbe. Ces trois joueurs sont Mohamed Chakouri, l’arrière droit du Royal Charleroi SC de première division belge, Sofiane Mbolhi, l’ex-gardien de but de l’OM actuellement au Slavia Sofia, Adlane Guedioura qui n'est autre que le fils de l’ex-international des années 70, Nacer Guedioura. Il est utile de rappeler que Adlane évolue à Wolverhampton, club de Premier League anglaise.

C'est ainsi que les membres du staff technique, à savoir Djelloul, Kebir et Belhadji, superviseront ces trois joueurs qui constituent la priorité du sélectionneur national.

Belhadji suivra Mbolhi
L’entraîneur des gardiens de but, Hassène Belhadji, se déplacea donc en Bulgarie, plus précisément à Sofia, pour voir à l’?u! vre le keeper du Slavia, l’Algérien Mbolhi, qui a fait t! outes ses classes à l’Olympique de Marseille. Sachant que Faouzi Chaouchi risque de rater le Mondial, Saâdane souhaiterait avoir un bon gardien en plus de Gaouaoui et Zemmamouche. Bien que le nom du gardien de la JSMB, Cédric Si Mohamed, soit une piste sérieuse pour le coach national, il n'en demeure pas moins que le cheikh voudrait voir à l'oeuvre Mbohi dont on dit beaucoup de bien, pour éventuellement le retenir pour le Mondial. A son retour de Sofia, Hassène Belhadji établira un rapport détaillé à Saâdane avant que ce dernier ne tranche.

Djelloul supervisera Guedioura
Concernant Adlane Guedioura, il faut dire que ce dernier a étonné tout son monde avec sa nouvelle équipe Wolverhampton, surtout lors des premiers matchs face à Tottenham et Chelsea. Ce joueur a toutes les qualités requises pour évoluer dans un grand club. Ce qui n’a pas laissé indifférent le staff technique qui a décidé d’envoyer son principal adjoint, Djelloul Zoheir, en Angl! eterre, juste après le match de Serbie pour le superviser. Il faut reconnaître que ce milieu de terrain prometteur a de fortes chances, lui aussi, de participer à la Coupe du monde, surtout après avoir épaté les téléspectateurs algériens qui suivent la Premier League.

Kebir en Belgique pour Chakouri
Le second adjoint de Saâdane, en l’occurrence Lamine Kebir, devrait s’envoler, quant à lui, en Belgique pour suivre un match du Royal Charleroi SC où évolue l’arrière droit Mohamed Chakouri. Le fait d'avoir fait partie de l’équipe de France des moins de 19 ans avec laquelle il a remporté l’Euro 2005 a donné des idées à Saâdane pour le superviser, sachant surtout que l’EN ne dispose pas d'un arrière droit type, malgré la présence de Slimane Raho. Il faut rappeler que le poste d’arrière droit constitue une priorité pour Saâdane qui a été contraint, se rappelle-t-on, d’aligner durant la CAN un défenseur central sur le cou! loir droit, en l’occurrence Abdelkader Laïfaoui.

Ils serai! ent les renforts au Mondial
Ces trois joueurs constituent une priorité pour Saâdane qui compte renforcer les rangs de son équipe par des joueurs capables d’apporter un plus. Après la venue de Medhi Lacen, d’autres joueurs sont susceptibles de renforcer l’EN. Après avoir fait appel à Rafik Djebbour et Medhi Lacen, le coach espère avoir un arrière droit, un autre milieu de terrain et un gardien de but.

Cherfa, Mesbah, Soltani et Benyamina, au cas où...
Il est clair qu’au cas où ces trois joueurs cités plus haut parviennent à convaincre les émissaires de Saâdane, ils seront tous les trois convoqués en sélection pour préparer le Mondial. Dans le cas contraire, Saâdane enverra d’autres émissaires pour superviser quatre autres joueurs qui ont été inscrits parmi ceux à voir éventuellement. Parmi eux, Karim Soltani, l’attaquant de l’ADO Den Haag, club de première division néerlandaise. Il y a aussi le milieu de terrain de! Lecce, Mesbah ainsi que le défenseur de Tarragona, un club de division deux espagnole. Enfin, le dernier est un joueur qu’on connaît bien, il s’agit de l’avant-centre de l’Union Berlin, Karim Benyamina.
Hamza Rahmouni

Fiche technique Guedioura

Nom : Guedioura
Prénom : Adlane
Date de naissance : 12 novembre 1985 à La roche-sur-Yon
Taille : 1.85m

Carrière :
2003-2005 : Sedan B (France)
2005-2006 : Olympique Noisy-le-Sec Banlieue 93 (France)
2006-2007 : Entente Sannois Saint-Gratien (France)
2007-2008 : US Créteil-Lusitanos (France)
2008-janvier 2009 : KV Courtrai (Belgique)
Janvier 2009-janvier 2010 : Sporting Charleroi (Belgique)
Janvier 2010 : Wolverhampton Wanderers FC (Angleterre) (prêt)

Fiche technique Mbolhi

Nom : Mbolhi
Prénom : Ouahab
Date de naissance : 25 avril 1986 à Paris
Taille: 1.90m

Carrière :
2002-2006: ! Olympique de Marseille (France)
2006-décembre 2006 : Heart of Mid! lothian (Ecosse)
Décembre 2006-2007 : Ethnikos Piraeus (Grèce)
2007-2008 : Panetolikos (Grèce)
2008-2009 : FC Ry?ky? (Japon)
2009-2010 : Slavia Sofia (Bulgarie)
Sélections en équipe nationale:
2001-2002 France -17 ans

Fiche technique Chakouri
Nom : Chakouri
Prénom : Mohamed
Date de naissance : 21 mai 1986 à Arles
Taille : 1.81m
Carrière :
1994-1996 : US Mas-Thibert
1996-1997 : SC Saint Martinois
1997-1998 : Athletic Club Arlésien
1998-2004 : Montpellier Hérault Sport Club

Parcours professionnel :
2004-(janvier) 2008 : Montpellier Hérault SC (France)
Depuis janvier 2008 : Royal Charleroi SC (Belgique)

Saâdane : «Face aux Anglais, le danger c'est Rooney»

Saâdane : «Face aux Anglais, le danger c'est Rooney»«C'est un joueur très fort qui veut toujours faire mieux»

Le journal Daily Star dans son édition d'hier a fait une comparaison entre Cristiano Ronaldo et Wayne Rooney en se basant sur les déclarations de techniciens, tout comme l'ancien entraîneur adjoint de Manchester United, Carlos Queiroz, qui entraîne actuellement la sélection portugaise, lequel pense que Ronaldo est mieux que Rooney et pourrait mener loin le Portugal.

Le journal en question, connu pour les scandales rapportés sur les stars, a interviewé à ce sujet Capello ainsi que le sélectionneur slovène mais aussi Saâdane qui n'a pas tari d'éloges sur le génie des Diables rouges.

«C'est un joueur très fort qui! veut toujours faire mieux»
A la question de savoir ce qu'il pensait de Wayne Rooney qui sera son adversaire direct le 18 juin à Cape Town, Rabah Saâdane a répondu : «Quand je vois Rooney jouer, je trouve qu'il grandit de jour en jour.

Il veut toujours faire mieux. Je pense qu'actuellement, il est au top», avant d'enchaîner : «Je ne dis pas ça parce qu'il marque des buts, mais parce qu'il est devenu très mûr. C'est tout simplement un grand joueur.»

Saâdane pense qu'il est l'un des meilleurs joueurs au monde. «Je pense qu'il est l'un des meilleurs joueurs au monde, si ce n'est le meilleur.»

«Le monde entier aura les yeux braqués sur lui en Afrique du Sud»
Continuant à évoquer les qualités du numéro 10 de Manchester United, Saâdane a enchaîné : «C'est un joueur qui sait tout faire sur le terrain. Il sait faire beaucoup de choses.

Il est omniprésent sur le terrain. Il peut jouer au milieu comme en attaque. Il dérange à lui seul tous ses! adversaires.» Le sélectionneur algérien, qui se trouvait en A! frique du Sud, a ajouté : «J'espère qu'il sera à son meilleur niveau lors de la Coupe du monde, même si cela ne nous arrangera pas. Le monde entier aura les yeux braqués sur lui au Mondial.»

Ziani, Yahia et Matmour sur le banc depuis leur retour de la CAN : Serait-ce un mal pour un bien ?

Ziani, Yahia et Matmour sur le banc depuis leur retour de la CAN : Serait ce un mal pour un bien ? Saâdane compte sur eux malgré tout

Certains de nos joueurs professionnels, à l'image de Karim Ziani, Anthar Yahia, Karim Matmour et même Yazid Mansouri ne bénéficient pas vraiment d'un temps de jeu régulier et important avec leurs clubs respectifs depuis leur retour de la CAN.

Mis sur le banc pour des raisons qui n'ont rien à voir avec leur niveau technique et physique du moment, les joueurs cités sont confrontés à un réel problème qui risque, faut-il le dire, de leur porter préjudice à moins de trois mois du Mondial.

Les spécialistes et les observateurs n'ont pas manqué de tire! r la sonnette d'alarme quant à cette situation dont sont victimes quatre joueurs titulaires des Verts, et espèrent vivement que cela prendra fin dans les plus brefs délais. Néanmoins, à travers la dernière interview que nous a accordée Matmour, on peut se demander si la situation que vivent nos joueurs, surtout ceux qui évoluent en Bundesliga, ne serait pas en réalité une bonne chose pour eux ? Un mal pour un bien, comme le dit si bien le dicton.

En effet, l'actuel sociétaire du Borussia Mönchengladbach, pas du tout alarmiste quant à sa nouvelle situation en club depuis son retour de sélection, préfère prendre les choses du bon côté et ne pas en faire un débat. Et effet, le joueur pense que la conjoncture qu'il traverse actuellement lui permet de se reposer un temps soit peu et de récupérer, enfin, et cela après près de deux ans de compétition non stop, que ce soit avec son club ou avec l'EN.

La grande aventure des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondia! l 2010, qui avait débuté en mai 2008, ne s'achevant que le 18 ! novembre dernier par un duel interminable avec l'Egypte, a considérablement marqué physiquement Matmour et l'ensemble des Verts. Un parcours long et difficile, qui a privé nos professionnels de profiter pleinement de leurs vacances estivales durant les deux dernières années.

Cela leur permettra d'éviter les blessures
Sortis d'une éprouvante phase qualificative pour le Mondial, les coéquipiers du capitaine courage, Yazid Mansouri, n'ont pas vraiment eu le temps de souffler ni de bien récupérer de leurs émotions, puisqu'ils étaient appelés seulement cinq semaines plus tard à retrouver l'ambiance de la sélection pour préparer une difficile compétition continentale, à savoir la CAN. Ce tournoi, qui s'est déroulé en Angola en plein mois d'été, a énormément éreinté les joueurs, ce qui n'est pas pour les aider, sachant que l'Algérie a disputé un maximum de matchs lors de cette compétition, puisqu'elle est parvenue à atteindre les demi-finales avant de disputer le mat! ch de classement face aux Super Eagles.

Si pour certains le retour en club a été sans grande conséquence (on pense à Bougherra, Yebda et Belhadj qui jouent assez régulièrement), cela n'a pas été vraiment le cas pour d'autres. Ces joueurs pourront ainsi se reposer, et surtout éviter les blessures. En effet, à force d'accumuler des matchs, l'athlète perd peu à peu de sa force physique et cela le conduit souvent à contracter des blessures musculaires qui peuvent être lourdes de conséquences.

Anthar Yahia l'a appris à ses dépens, il n'y a pas si longtemps, après sa blessure peu avant la double confrontation face à l'Egypte du mois de novembre dernier, et qui s'est aggravée après sa participation aux deux rencontres décisives.

Une participation, certes, courageuse et profitable vu qu'il a été l'auteur de l'unique but qui a permis à l'Algérie de retrouver le Mondial après 24 ans d'absence, mais qui ne fut pas aussi sans conséquence pour lui, étant donné qu'il! a été indisponible durant 2 mois après cela.

Halliche ne nous d! ira pas le contraire, puisqu'à peine revenu en club, voilà qu'il se blesse aux adducteurs et cède sa place au bout de 24 minutes de jeu lors d'un match de championnat. Heureusement pour lui, l'échographie n'a décelé rien de grave et il pourra bientôt refaire son apparition.

Le manque de compétition, le seul handicap
Certes, ce repos pourrait s'avérer profitable pour nos joueurs qui évoluent en Bundesliga, mais cela ne doit pas perdurer et s'éterniser quand même, sinon la situation deviendra plus compliquée et influera considérablement sur leur état physique et leur fera perdre leur rythme de compétition.

Un handicap de taille, du moment que la compétition officielle reste essentielle pour un joueur de haut niveau, et en être loin durant un long moment l'amènera à perdre ses moyens aussi bien physiques que techniques.

Un tournoi aussi difficile et prestigieux que le Mondial exige beaucoup d'efforts, d'énergie et de constance physique.

Des j! oueurs limités physiquement ne pourront jamais tenir le coup, et on n'aimerait certainement pas que Ziani et ses camarades fassent partie de cette catégorie de joueurs.

Saâdane compte sur eux malgré tout
Tout le monde se souvient des déclarations faites par le sélectionneur Rabah Saâdane qui disait clairement qu'il ne ferait pas appel aux éléments qui ne jouent pas régulièrement avec leur club, argumentant que la sélection avait besoin de joueurs compétitifs et prêts à 100%.

Certains joueurs en ont payé les frais, comme Brahim Hamdani ou Rafik Djebbour qui n'a pas été convoqué pour la dernière CAN en raison de son manque de compétition en ce temps-là. Donc, suivant cette logique, certains se disent que le coach national pourrait faire de même avec Ziani, Yahia et Matmour, surtout si leur situation reste la même dans les semaines à venir.

Pas du tout. Saâdane, qui reste certes soucieux et préoccupé par cette période difficile que traverse les joue! urs cités, n'entend pas cependant se passer de leurs services ni de les! écarter de la sélection. Il comptera sur eux malgré tout, et ne prendra pas le risque de chambouler son effectif. Cela rassurera les joueurs et les réconfortera un temps soit peu.

Saïd Fellak

L'avis des spécialistes

Biskri : «Rien ne remplace la compétition officielle»
«La situation que traverse actuellement certains joueurs de la sélection avec leur club est très délicate, et quelque peu inquiétante à seulement trois mois du début de la Coupe du monde. Ziani, Yahia et Matmour manquent de temps de jeu depuis leur retour de la CAN, et cela n'est pas pour les avantager.

Surtout pour les deux premiers qui n'ont pas beaucoup joué cette saison en raison de leurs blessures, notamment. Même si cette mise à l'écart peut s'avérer profitable pour ces joueurs, il n'en demeure pas moins que rien ne peut remplacer la compétition officielle, sachant qu'une grande compétition planétaire les attend au mois de juin prochain.

Un joueur de haut nive! au doit avoir dans les jambes un minimum de 25 matchs de 90' disputés dans la saison, je dis bien au minimum, pour qu'il espère être en possession de tous ses moyens physiques lors du Mondial.

Certes, avoir une surcharge de compétition dans les jambes à la fin d'une saison peut être nuisible, mais ne pas en avoir assez n'est pas du tout avantageux également. Les joueurs doivent fournir encore plus d'efforts aux entraînements pour démontrer à leur coach qu'ils en veulent vraiment et qu'ils sont en droit de bénéficier de plus de temps de jeu. Ça se joue au mental aussi. A eux de bien gérer tout cela.»

Bouali : «Un peu de répit leur fera du bien»
«Avant toute chose, on doit savoir pourquoi réellement Ziani, Yahia et Matmour ne jouent pas. Il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en considération, et qu'on ignore. Il est probable que leurs entraîneurs préfèrent les ménager en ce moment afin qu'ils récupèrent de leur éprouvante participation à la CAN, pour! bien les utiliser après.

Pour le moment, leur situation n'est p! as dramatique, un peu de répit peut leur faire beaucoup de bien et les aider à récupérer leurs véritables moyens.

Néanmoins, il ne faut pas que cette situation s'éternise, car cela leur portera préjudice, surtout en perspective du Mondial qu'ils disputeront au mois de juin prochain. Ils doivent continuer à travailler et ne pas baisser les bras. Le haut niveau est ainsi fait.»

Bouiche : «Pas de quoi s'inquiéter, ils retrouveront leur place rapidement»
«Après deux ans de compétition sans arrêt, je dirai qu'effectivement certains joueurs, à l'image de ceux qui évoluent en Bundesliga, avaient besoin de souffler et de profiter d'un peu de répit. Trois semaines leur suffisent largement, car cela pourrait à la longue constituer un handicap pour eux.

Ils ne doivent pas attendre que les rencontres de l'EN pour jouer. Une compétition comme celle de la Coupe du monde est d'un niveau de jeu très élevé, et de ce fait, les joueurs doivent absolument être en po! ssession de tous leurs moyens, aussi bien physiques que techniques.

Les matchs ressembleront à des combats et tout le monde doit être à 200% de sa forme. La situation que traversent Ziani, Yahia et Matmour en Bundesliga actuellement est une arme à double tranchant pour eux. Ils ne doivent pas perdre espoir et s'affaiblir. Ils ont du potentiel, et je reste persuadé qu'ils retrouveront vite leur place. Je suis confiant et je leur souhaite beaucoup de courage.»

Hadj Adlane : «Les joueurs doivent se montrer forts mentalement»
«Cette situation que vivent nos professionnels en championnat d'Allemagne est quelque peu inquiétante, surtout en cette période de la saison.

Ç'aurait été plus bénéfique pour eux d'observer cette petite période de repos, si on peut appeler cela comme ça, lors des dernières journées du championnat.

Le haut niveau exige beaucoup de sacrifices. Nos joueurs se doivent de se montrer costauds et forts mentalement. Vous savez, c! e n'est pas facile pour un international, de surcroît mondialiste, de s! e retrouver sur le banc puis complètement évincé de la liste des convoqués.

Ça joue beaucoup sur le moral. Le niveau de la Coupe du monde est très élevé et pour cela, nos joueurs doivent absolument être au top physiquement. J'espère juste que cette période ne durera pas longtemps et que les joueurs retrouveront leur place très prochainement.»

Raouraoua et Saâdane le 1er mars face à la presse

Raouraoua et Saâdane le 1er mars face à la presse Le Président de la FAF, Mohamed Raouraoua, et le sélectionneur national, Rabah Saâdane, animeront conjointement une conférence de presse le lundi 1er mars, à 10h30, au centre de presse du stade du 5-Juillet.

On va enfin être édifiés sur les nombreuses questions qui taraudent les esprits et qui, pendant de longues semaines, n'ont trouvé aucun interlocuteur officiel pour y répondre.

Il faut s'attendre à la conférence de presse la plus longue de l'Histoire...

La CAF veut écarter Belhadj et Chaouchi du mondial 2010

La CAF veut écarter Belhadj et Chaouchi du mondial 2010La confédération africaine de football prépare un autre sale coup à l'Algérie et s'apprête, visiblement, à lancer une nouvelle frappe encore plus dure contre l'équipe nationale.

L'agence de presse Reuters a révélé, hier, depuis Johannesburg, que la CAF, en citant des membres de cette instance, rendra public la semaine prochaine son verdict concernant Nadir Belhadj et Fawzi Chaouchi après leur expulsion lors de la rencontre en demi-finale de la coupe d'Afrique en Angola, face à l'Égypte.

La commission de discipline de la CAF se réunira lundi ou mardi prochain pour prendre des sanctions à l'encontre des joueurs algériens, ayant le droit d'assister à l'audience qui aura lieu! au Caire, une ville hostile aux algériens.

L'information fait état également d'une éventuelle sanction de quatre matches contre le latéral gauche du club anglais de Portsmouth et d'une sentence plus lourde encore pour le gardien de l'ESS Chaouchi, qui peut s'étendre à la prochaine coupe du monde en Afrique du Sud.

Un délire de ces mêmes responsables de la CAF ou encore de la partie dont ils sont à la solde ? Si cette information venait à se confirmer, l'on peut dire que le complot, tramé depuis le match du Caire et qui s'est poursuivi à la CAN angolaise, continue.

Les deux font, en tout cas, de leur mieux pour forcer l'instance mondiale Fifa de comptabiliser les sanctions de Chaouchi, mais pire encore celle de Belhadj à la coupe du monde.

Le patron de la FAF, Mohamed Raouraoua, s'était déjà exprimé sur ce sujet au lendemain de la CAN, en certifiant qu'«aucun joueur de l'équipe nationale ne sera suspendu.

Les suspensions ne concernent pas ! le Mondial. Les suspensions se purgent dans la même compétitio! n», avait-il souligné. De ce fait, les joueurs concernés purgeront, donc, leur suspension lors de la prochaine compagne des éliminatoires de la CAN-2012. Mais selon toute vraisemblance, l'instance africaine à un autre plan en tête.

En voulant priver l'EN de leur défenseur latéral gauche, l'une des redoutables armes des verts que les meilleurs clubs européens courtisent, notamment le géant barcelonais, les intentions de la CAF «égyptienne» sont on ne peut plus clair. On veut tout simplement casser cette équipe algérienne.

Sinon comment expliquer que pour la même faute ? jeu dangereux ? qu'avait commis Belhadj l'ayant coûté l'expulsion face à l'Égypte, l'international ivoirien, Eboue, n'avait, lui, écopé que deux matches de suspension. En un mot, il semble bien que la réussite de l'équipe nationale et sa fulgurante ascension dérange. les verts, qui sont allés trop loin, font des jaloux. Il faudra donc les stopper à tout prix.

Il n'y a pas meilleur moyen p! our contenter leurs «ennemis» sportifs et préserver leur hégémonie.

Bassir : «Maroc-Algérie ne sera jamais Egypte-Algérie»

Bassir : «Maroc Algérie ne sera jamais Egypte Algérie»«J’ai affronté Ziani qui jouait à Sochaux, alors que moi j'évoluais à Lille. C’est un très bon joueur qui a d’énormes qualités offensive et défensive.»

L’ex-attaquant du Raja de Casablanca, du Deportivo la Corogne et du LOSC, Bassir, se confie exclusivement pour la première fois à un journal algérien. Il a choisi Le Buteur pour parler du football algérien et, bien entendu, de la double confrontation Algérie-Maroc pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012.

Salah Eddine Bassir, c’est le journal Le Buteur, on veut tout d'abord avoir votre avis sur le tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2012, surtout que l’Algérie et le Maroc fi! gurent dans le même groupe...
Ce sera très difficile pour les deux équipes. C’est un groupe très relevé. Par ailleurs, ce sera un peu spécial, puisque les confrontations algéro-marocaines ont souvent été intenses. Il s'agira à chacune des deux équipes de se qualifier. Toutefois, il faudra aussi prendre très au sérieux la République centrafricaine ainsi que la Tanzanie.

Qui est, selon vous, le mieux placé pour arracher la première place du groupe synonyme de qualification directe à la CAN ?
Je pense que l’Algérie est la mieux placée. Sur le papier, c’est la meilleure équipe. Les joueurs algériens ont réalisé un bon parcours lors de la CAN. De plus, les Algériens se sont brillamment qualifiés au Mondial. Contrairement au Maroc qui traverse une période très difficile. En outre, notre sélection est sans entraîneur, alors que l’Algérie sera autrement mieux préparée, c'est certain. Mais je dois préciser que lorsqu'il s'agit de derbys, c! e sera autre chose.

C’est-à-dire ?
Les mat! chs entre l’Algérie et le Maroc sont totalement différents des autres. Du moment qu'il s'agit de derbys. C'est dire que le mieux préparé sur le plan psychologique pourrait s'en sortir vainqueur.

Risque-t-on de revivre le scénario d'Egypte-Algérie ?
Je ne le pense pas. Les relations entre les deux peuples algérien et marocain sont excellentes. Lors des matchs Algérie-Maroc, il n’y a jamais eu de graves incidents. La preuve, l’Algérie a réussi à nous battre par 5 buts à 1 chez nous et les supporters avaient tous applaudi les Algériens. Pour ma part, j’ai joué avec la sélection nationale marocaine et on a gagné à Alger. Je me rappelle qu'on avait quitté le stade sans le moindre problème.

Ne craignez-vous pas que les relations tendues entre les deux pays pourraient influer sur cette confrontation ?
Pas du tout. Les peuples algérien et marocain n'y sont pour rien dans cette histoire du Sahara occidental. Vous savez, nous sommes! des footballeurs et nous ne faisons pas de la politique. Les hommes politiques des deux pays doivent comprendre qu'il s'agira d'un match entre deux équipes frères, Il y a aussi une chose qui me fait vraiment mal au c?ur : la fermeture des frontières entre les deux pays. Ce sont en fait les deux peuples qui en sont pénalisés. En Europe, les 26 nations n'en font qu'une. Il faudra prendre exemple sur eux.

Revenons au foot, quels sont les joueurs algériens qui vous ont le beaucoup impressionné à l'issue de la CAN ?
En premier, il y a le gardien de but. Il y a aussi Nadir Belhadj, un joueur qui a d’énormes qualités. Karim Ziani, lui aussi, j’ai eu l’occasion de jouer contre lui lorsqu’il était à Sochaux.

On ne le savait pas...
Oui, j’ai joué contre Ziani. Il jouait à Sochaux, alors que moi j'évoluais à Lille. C’est un très bon joueur qui a d’énormes qualités offensive et défensive. Je connais même Ziaya.

!

Comment l'avez-vous connu ?
Je l’ai vu avec l’ESS! lors du match disputé à Casablanca face au RAJA. Je l’ai vu aussi à la télévision. C’est un attaquant talentueux. L’avenir lui appartient, je pense qu’il peut encore aller loin. Même Bougherra m’a beaucoup impressionné lors de la CAN, il a fourni des prestations remarquables. L’Algérie possède donc un bon groupe, toutefois un peu loin de la génération d’or des Belloumi, Madjer, Belkhetouat, Rahim et beaucoup d’autres.

Comment avez-vous trouvé le niveau de l’Algérie à la CAN ?
Je pense que l’Algérie a fait un excellent parcours. D’ailleurs, tout le monde parlait de cette équipe algérienne qui a réussi à tenir en échec le pays organisateur et surtout à battre le favori en puissance, la Côte d’Ivoire. Il n’est pas facile de battre les Ivoiriens. Je pense que face à l’Egypte, ça a été une autre histoire.

Soyez plus clair...
Tout le monde a vu que face à l’Egypt! e, l’arbitre béninois a injustement expulsé deux joueurs algériens. D’ailleurs, le monde entier a beaucoup parlé de cet arbitre. De plus, je pense que durant cette CAN, même le Cameroun a été victime de l’arbitrage face à l’Egypte. Seul Belhadj méritait le rouge, les autres non. En outre, il n’y avait pas penalty pour les Egyptiens.

Un dernier mot pour conclure ?
Je salue tout le peuple algérien, particulièrement mes amis Meziane Ighil, Saâdane, Belkhetouat, Mourad Meziane, Cherif El Ouazzani. J’entretiens avec eux de bonnes relations. J’espère aussi du fond du c?ur que cette double confrontation Algérie-Maroc se déroule dans d’excellentes conditions, afin de prouver que les relations entre les deux nations sont exemplaires.

Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Match amical: la Serbie au grand complet face à l'Algérie le 3 mars

Match amical: la Serbie au grand complet face à lAlgérie le 3 marsLe sélectionneur de la Serbie Radomir Antic a convoqué 23 joueurs pour le match amical face à l’Algérie, prévu le 3 mars au stade du 5 juillet à 19h15, a annoncé vendredi la Fédération serbe de football.

Parmi les 23 joueurs retenus, trois évoluent dans le championnat de Serbie, dont le gardien de Novi Sad Zeljko Brkic, qui effectuera à cette occasion son baptême de feu.

Le milieu Bosko Jankovic (Genoa/ITA), éloigné des terrains depuis six mois en raison d’une blessure à un genou, a été rappelé par son sélectionneur Radomir Antic. Le coach serbe a convoqué toutes les grandes vedettes de l’équipe à l’instar de Nemanja Vidic (Manchest! er United/ANG), Dejan Stankovic (Inter Milan/ITA) et Branislav Ivanovic (Chelsea/ANG).

Au Mondial 2010, la Serbie évoluera dans le groupe D avec l’Allemagne, le Ghana, l’Australie. L’Algérie a hérité du groupe C avec l’Angleterre, la Slovénie et les Etats-Unis.

La sélection serbe :
Gardiens : Vladimir Stojkovic (Wigan/ANG), Zeljko Brkic (Vojvodina Novi
Sad)

Défenseurs : Branislav Ivanovic (Chelsea/ANG), Antonio Rukavina (Munich
1860/ALL), Nemanja Vidic (Manchester United/ANG), Neven Subotic (Borussia Dortmund/ALL),
Aleksandar Lukovic (Udinese/ITA), Aleksandar Kolarov (Lazio/ITA), Ivica Dragutinovic
(Séville/ESP)

Milieux : Dejan Stankovic (Inter Milan/ITA), Nenad Milijas (Wolverhampton/ANG),
Gojko Kacar (Hertha Berlin/ALL), Zdravko Kuzmanovic (Stuttgart/ALL), Radosav
Petrovic (Partizan Belgrade), Bosko Jankovic (Genoa/ITA), Milos Krasic (CSKA
Moscou/RUS), Zoran Tosic (Cologne/! ALL), Milos Ninkovic (Dynamo Kiev/UKR), Milan
Jovanovic ! (Standard Liege/BEL)

Attaquants : Nikola Zigic (Valence/ESP), Danko Lazovic (PSV Eindhoven/HOL),
Marko Pantelic (Ajax Amsterdam/HOL), Dejan Lekic (Etoile Rouge)  .

Coupe du Monde 2010: dépôt des listes des 23 joueurs le 1er juin

Coupe du Monde 2010: dépôt des listes des 23 joueurs le 1er juinLa fédération internationale de football a fixé au 1er juin la date limite de dépôt des listes des 23 joueurs des 32 sélections devant prendre part à la Coupe du Monde 2010.

D’autre part, chaque équipe devra se rendre en Afrique du Sud au moins 5 jours avant son premier match de la compétition.

Le match d’ouverture du Mondial-2010 aura lieu le 11 juin entre l’Afrique du Sud (pays organisateur) et le Mexique à Johannesburg.

Mansouri : «Face à la Serbie, on va avoir un aperçu de ce que sera la coupe du monde»

PHOTO PATRICK TELLIER/LE TELEGRAMME.LORIENT(56) LE 20081025 FOOTBALL L1 lorient-nantes dgad faty,djordjevic,mansouriA quelques jours seulement du match amical Algérie-Serbie, prévu ce mercredi au stade du 5-Juillet, le capitaine de la sélection algérienne Yazid Mansouri a bien accepté de répondre aux questions du Jeune indépendant.

Le numéro 6 des Verts a évoqué au cours de cet entretien le match avec la formation serbe, mais a aussi parlé de ce qui touche l'équipe nationale.

C'est déjà la reprise pour la sélection nationale avec le match de ce mercredi avec la Serbie.

On présume que vous avez hâte de vous retremper dans l'ambiance de l'équipe ?

Yazid Mansouri! : Oui, on est tous contents de se retrouver de nouveau eu sélection. Cette fois, le stage va être court, mais on est ravis de retrouver le stade du 5-Juillet, surtout que j'ai entendu dire qu'il va être plein à craquer.
Oui, il paraît que pratiquement tous les billets mis en vente ont été écoulés en moins d'une demi-journée. L'ambiance du match est déjà là...

Cela montre, encore une fois, à quel point le public est à fond derrière nous. Il nous soutient et prend du plaisir à nous voir jouer. On est très contents et on espère que ce sera une grande fête et de belles retrouvailles.

Pouvez-vous nous donner une explication sur cette communion qui s'est instaurée entre vous, les joueurs, et les supporters ?
Je pense que les résultats y sont pour beaucoup et puis il y aussi ce qui s'est passé en Egypte. Cela a grandement contribué à ressouder les liens entre nous et notre public et nous pousse à nous transcender. On sent que tout le monde veut nous prot! éger et nous aider afin de nous amener vers la victoire. C'est! une belle richesse, et on en est très fiers.

La confrontation de la Serbie sera certainement très importante, surtout qu'il n'y aura pas beaucoup de matches amicaux d'ici au mondial.

Peut-on savoir ce que vous attendez de cette rencontre ?
Tout d'abord, l'adversaire est bon parce que le jeu de cette équipe est similaire à celui de la Slovénie. Ensuite, on va se frotter à une équipe mondialiste. Donc, on va avoir un petit aperçu de ce que sera la coupe du monde. On espère rester dans la continuité de la CAN, faire un bon match et apporter certains réglages.

Si beaucoup d'observateurs ont salué la quatrième place arrachée par l'Algérie en Angola, certains n'ont pas manqué de dire que la sélection nationale a été irrégulière dans ses prestations.

Partagez-vous cet avis?
Oui et on en est conscients. Il faut qu'on gagne en régularité et cela fait partie de nos objectifs. Nous devons corriger certains aspects de notre jeu, car il y a des! moments dans nos matches où nous sommes bien et d'autres moins bien. Donc, il faudra progresser tout simplement. Nous avons un groupe jeune et de qualité. Il va falloir continuer à travailler.

Selon vous, quels ont été les principaux enseignements de cette CAN ?
On a mal démarré la CAN face au Malawi où il y a un naufrage collectif. Mais ce qui est à retenir, c'est qu'on a eu une belle réaction. On était dos au mur et on est parvenus à montrer que l'équipe avait du caractère et savait réagir. Et puis il y a le match référence face à la Côte -d'Ivoire. On sait, à présent, qu'on est capables de faire de beaux exploits, de créer la surprise. Il faudra donc continuer à travailler dans ce sens.

Les joueurs doivent aussi faire preuve d'une plus grande maîtrise de leurs nerfs...
Oui, tout a fait. Il faut savoir se retenir parce qu'on véhicule désormais l'image de tout un pays. Ensuite, il faut faire preuve de professionnalisme et se contenir dans les mat! ches quel que soient les circonstances.

Les supporters algériens! déplorent le fait que l'attaque n'est pas toujours performante, comme en témoigne les nombreux buts inscrits par les défenseurs.

Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
C'est vrai qu'il faut remédier à cette situation. On doit être un peu plus concentrés devant. C'est vrai qu'on a marqué qu'un seul but en phase de poule, mais contre la Côte-d'Ivoire on s'est crée beaucoup d'occasions qu'on n'a pas su concrétiser. Donc, il faut qu'on continue à travailler afin d'arriver à plus de réalisme pendant les matches.

Le fait que de nombreux titulaires ne jouent plus régulièrement dans leur club ne risque-t-il pas de pénaliser l'équipe nationale ?
On est pratiquement à deux mois et demi avant la fin des championnats. Il y a eu la CAN où il y avait un rythme intense, maintenant il faut trouver le juste milieu. Il ne faut pas trop jouer ou plutôt jouer juste ce qu'il faut pour être en possession de tous nos moyens au mois de juin. Après, on pourra gérer le pr! oblème facilement et on compensera le tout avec les entraînements.

Ce match amical avec la Serbie sera marqué par le retour de Gaouaoui, Djebbour, Amri et, bien sûr, par la venue de Lacen. Que pouvez-vous nous dire à propos de ces renforts ?
Pour Gaouaoui, il était présent avec nous à la CAN même s'il n'a malheureusement pas joué. Pour Amri Chaldi, cela fait trois ans qu'il n'est pas revenu et on est contents qu'il soit parmi nous. Il en est de même pour Djebbour. Concernant Lacen, on va faire tout ce qu'il faut pour qu'il s'intégre facilement au sein du groupe.

Lacen a déclaré qu'il se fera très discret lorsqu'il viendra en sélection.

En tant que capitaine d'équipe, comment comptez-vous faire pour le mettre à l'aise ?
Je vais tout simplement faire le premier pas. Je vais me présenter et puis ensuite on va lui parler du fonctionnement de la sélection en le mettant à l'aise afin qu'il se sente vraiment bien au sein de l'équipe.

On va ! aborder la CAN 2012. L'Algérie a été versée dans le groupe 4 avec le Ma! roc, la Tanzanie et la République centrafricaine. Quelle est votre appréciation sur ce groupe ?
Sincèrement, je ne connais qu'une équipe, celle du Maroc. Avec cette formation, cela va être un beau choc ou plutôt un beau derby. Il est vrai que l'équipe marocaine traverse une période difficile malgré les bons joueurs qu'elle renferme. Nous sommes contents de nous retrouver, ce sera superbe, et comme il y a une grande communauté algérienne mais aussi marocaine en France, il va sûrement y avoir une bonne ambiance.

Mais vous n'allez pas jusqu'à adopter le même discours que celui de votre coach Rabah Saâdane qui déclare souvent que tous les matches sont difficiles car, dans ce groupe, l'Algérie sera bel et favorite...

Oui, maintenant, on a autre statut qu'il faut absolument défendre. Il faut endosser le maillot de favori, mais tout en restant humbles. En Afrique, il faut savoir qu'il n'est jamais facile de gagner, et les exemples ne manquent pas. De toutes les! façons, il faut faire le plein à domicile et arracher des points à l'extérieur. Ce sera un groupe disputé, mais nous avons toutes nos chances.

L'Algérie est considérée comme le petit poucet du groupe C au Mondial avec la présence de l'Angleterre, des Etats-Unis et de la Slovénie.

Selon vous, c'est mieux d'aborder la compétition ainsi ou vous voulez qu'on vous respecte par rapport à tout ce que vous avez réalisé jusque-là ?
Je sais qu'en tant qu'équipe on est respecté. Maintenant si nos adversaires joueront avec trop de confiance, se sera à nous d'en profiter pour faire les matches de notre vie, incha'Allah.

Il y a une année, l'Algérie n'avait disputé qu'un seul match des éliminatoires du Mondial et de la CAN 2010. Vous attendiez-vous, à cette époque, à parvenir au niveau qui est le vôtre aujourd'hui ?
Non, si on nous aurait dit cela il y a un an on n'aurait pas cru. Mais aujourd'hui, avec tous ces bons résultats, nous sommes fiers de notre ! parcours. C'est grâce à la force de notre travail et à la persévérance ! que nous avons réussi à arracher la qualification au Mondial. Le mérite revient aussi à la fédération et au staff technique ; grâce à eux, nous avons gagné en stabilité. C'est un peu ce qui fait notre force et nous espérons rester sur cette voie.

Revenons à vous si vous le voulez bien. Malgré le fait que vous avez souvent le rôle ingrat au sein de l'équipe, vous avez réussi à réaliser une bonne coupe d'Afrique...
C'est vrai que j'ai souvent eu un rôle ingrat sur le terrain. Je n'ai pas souvent la possibilité de briller comme un attaquant.

Mais lors de la CAN, je suis monté en puissance.

Je suis content de ma performance individuelle, même si elle doit souvent passer par une bonne performance collective. Il faudra, à présent, rééditer la même performance, voire essayer de faire mieux lors de la coupe du monde.

On sait que lors du dernier mercato, vous avez été contacté par la formation anglaise de Burnely. Mansouri est-il intéressé par une ! aventure en dehors du championnat français ?
Je suis en fin de contrat avec Lorient mais les responsables du club l'ont prolongé. Donc, pour l'instant, je suis en stand-by et je vais en profiter pour y réfléchir à mon aise.

Entretien réalisé par Farouk B.

Zigic (Serbie) «Avec Lacen, l'Algérie a fait la bonne affaire»

Zigic (Serbie) «Avec Lacen, l'Algérie a fait la bonne affaire» «J'ai joué 6 mois avec lui et je sais de quoi je parle»

Le 3 mars, le géant Serbe du FC Valence, Nikola Zigic (2 mètres 05), rencontrera une vieille connaissance au stade du 5-Juillet : Medhi Lacen qu'il a côtoyé lors de son deuxième passage à Santander la saison dernière. En lisant le point de vue de Zigic sur Lacen, le sélectionneur national sera sans doute conforté dans son choix.

Après une grande phase retour à Santander la saison passée, on ne vous voit plus au FC Valence. Quelle est la raison de cette éclipse ?
C'est vrai que je ne joue pas souvent à Valence puisque je n'ai fait que 6 apparitions depuis le début de saison contrairement ! à Santander où j'ai joué 19 matchs en 4 mois. Cela a toutefois une raison : l'entraîneur préfère jouer avec un seul attaquant en pointe, et avec la présence de David Villa, il m'est très difficile de gagner une place de titulaire. Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est que à chaque fois que je rentre sur le terrain, je donne tout et je réalise de bons matchs, mais le week-end d'après je suis quand même sur le banc.

Ne regrettez-vous de ne pas être resté à Santander où vous jouiez et marquiez des buts et où les supporters vous aimaient ?
C'est vrai que je garde un excellent souvenir de mes passages au Racing, mais comme je suis un joueur ambitieux, j'ai opté pour le FC Valence qui, chaque saison, joue les premiers rôles et vise au moins des places européennes. A Santander, l'objectif c'est avant tout le maintien en première division. Durant toute son histoire, le Racing s'est qualifié une seule fois en Coupe de l'UEFA. Cela ne correspond pas à ma mentalité.!

Avec la sélection de Serbie, les choses vont plu! tôt bien pour vous...
Je joue, je marque (NDLR : Zigic a inscrit 14 buts en 37 apparitions), nous sommes qualifiés en Coupe du monde. Que demander de plus ? Que ce soit avec la Serbie ou Valence lorsque je rentre sur le terrain, je me donne à fond et j'essaye de faire mon métier du mieux que je peux.

Les Algériens ont été un peu surpris que la Serbie pousse la France à jouer les barrages. Etait-ce une surprise pour les Serbes ?
Sincèrement non. Ça se voit que vous ne connaissez pas bien la mentalité du joueur serbe. Nous, on peut gagner et on peut perdre, mais on ne s'avoue jamais vaincus quelles que soient les circonstances. C'est cela qui nous a permis de terminer premiers de notre groupe malgré la présence de la France, de la Roumanie et même de l'Autriche. Je crois que les Français nous ont un peu pris de haut et à la fin ils se sont rendu compte que même s'il n'y a pas de stars dans notre sélection, on a un groupe de guerriers qui ne lâche jamais r! ien.
*
Vous nous faites peur à quelques jours du match face à l'Algérie...
(Il rit) C'est vrai qu'on ne lâche rien même en match amical, mais toujours dans le fair-play le plus total. Les Algériens n'ont pas à s'inquiéter, on aime jouer au ballon comme eux, mais on aime aussi gagner même en amical.

Que savez-vous sur l'équipe d'Algérie ?
Pour vous dire la vérité, peu de choses. La seule chose que je sache est qu'ils se sont qualifiés en Coupe du monde et cela est suffisant pour dire que l'Algérie sera un adversaire redoutable pour nous.

Vous ne connaissez aucun joueur de l'équipe d'Algérie ?
Désolé, mais je n'en connais aucun. J'ai vu les séquences du match de barrage contre l'Egypte et j'ai pu remarquer que la force de l'Algérie c'est son groupe. C'est un peu comme la Serbie.

Pourtant, il y a un joueur algérien avec lequel vous avez joué à Santander...
Ne me dites pas que Medhi Lacen a eu son passeport algér! ien !
Oui, et il jouera justement son premier match contre vous l! e 3 mars...
Eh bien ça c'est une bonne nouvelle ! Je suis content pour Medhi et j'espère qu'il va gagner sa place pour la Coupe du monde. Il est finalement venu au bon moment.

Que pensez-vous de lui comme joueur ?
Un vrai professionnel. Un milieu de terrain travailleur qui récupère beaucoup de ballons pour les donner toujours proprement à ses coéquipiers. Un joueur qui parcourt des kilomètres pendant un match. L'Algérie a fait une bonne affaire avec Lacen et je sais de quoi je parle.

Et en tant que personne ?
Je ne peux pas dire grand-chose de lui pour deux raisons : on n'a passé ensemble que quelques mois à Santander et Medhi est très réservé. Tout ce que je peux dire c'est qu'il passait presque inaperçu dans le groupe lorsque nous jouions ensemble.

Allez-vous lui dire quelque chose de particulier le 3 mars à Alger ?
Je vais le saluer bien sûr et lui souhaiter une longue et belle carrière avec l'équipe d'Algérie par! ce que je suis sincèrement content pour lui. Enfin, je vais lui donner rendez-vous pour le 7 mars à Valence parce qu'on va recevoir le Racing de Santander en Liga. Je suis convaincu qu'un joueur comme lui va réussir ses débuts avec la sélection algérienne et gagner sa place en Coupe du monde.

Dans un groupe composé de l'Angleterre, des Etats-Unis et de la Slovénie, l'Algérie a-t-elle les moyens de se qualifier aux 8es de finale ?
Dans une compétition pareille, il y a toujours des possibilités. Si les Algériens sont qualifiés en Coupe du monde, c'est qu'ils l'ont mérité. Ils doivent donc croire en leurs chances jusqu'au bout. L'erreur, c'est d'aller en Afrique du Sud juste pour participer. Je crois toutefois que la chance et la forme du moment pourront être déterminantes en Coupe du monde. Donc, si l'Algérie est dans un bon jour, elle peut bousculer les meilleurs.

Entretien réalisé par Mohamed Saâd

Affaire du caillassage du bus de l'équipe d'Algérie : La Fifa va-t-elle frapper lourdement ?

 Affaire du caillassage du bus de léquipe dAlgérie : La Fifa va t elle frapper lourdement ?A l’approche du verdict qui sera rendu incessamment suite au caillassage du bus de l’équipe nationale en Egypte, l’instance suprême du football mondial (FIFA) pourrait avoir la main lourde et prononcer une sanction des plus sévères contre la FEF.

En effet, selon une source responsable au sein de cette puissante institution, cette dernière a révélé que la FIFA pourrait imposer une sanction très sévère contre l’équipe nationale d’Egypte, suite aux dépassements dangereux perpétrés par des Egyptiens contre les joueurs et supporters algériens, lors du match retour des éliminatoires de la Co! upe du monde entre les deux équipes au Caire, le 14 novembre 2009.

La même source a ajouté que la FIFA détient toutes les preuves qui condamnent la Fédération égyptienne de football, «premier responsable de la sécurité et de l’organisation».

Les photos et les rapports inclus dans le dossier de la plainte de la FAF ont démontré que l’équipe nationale et ses supporters ont été victimes d’agressions avant et après le match. Bien que la FIFA compte entendre la partie algérienne avant de se prononcer sur ses incidents, notre source nous a assurés que l’instance de Blatter infligera une lourde peine à la fédération égyptienne de football.

Notre interlocuteur a précisé que l’Egypte pourra être suspendue de participation aux qualifications au Mondial 2014, prévu au Brésil. Enfin une chose est pourtant certaine, c’est qu’au fur et à mesure que le temps de rendre le verdict final à une affaire qui n’a que trop duré ! pour connaître son épilogue approche à grand pas, Oum Dounia t! remble et prie de toutes ses forces afin que le ciel leur soit clément.

Si seulement ils avaient su que ça allait prendre une telle ampleur. L’heure n’est plus aux lamentations mais celle plutôt de répondre de ses actes !
H. M.

jeudi 25 février 2010

Rayane Chaïb a posé avec Chaouchi...

Rayane Chaïb a posé avec Chaouchi... Faouzi est une véritable star en Algérie.
Le portier international le réalise chaque jour que Dieu fait. Depuis son match héroïque à Oum Dourman, Faouzi est l'objet de toutes les sollicitations.

Dans l'édition d'hier, on vous a présenté le fils de Rachid Meziane, l'ancien libéro du CRB, qui a tout le temps le nom du gardien sétifien dans la bouche. Aujourd'hui, c'est le fils de Toufik Chaïb, le joueur du MCO, qui le relaye. A l'occasion du match retard MCO-ESS, mardi passé, le petit Rayane Chaïb a tenu à faire le déplacement au stade pour poser aux côtés du héros.

... Tout l'aéroport Houari Boumediene aussi
Faouzi Chaouchi, le gardien de but international de l'ES Sétif, a été accueillie comme une ! grande star mardi dernier à l'aéroport Houari Boumediene d'Alger. Le héros d'Oum Dourman a été l'objet de nombreuses sollicitations. Tout l?aéroport pratiquement lui a demandé de poser pour une photo souvenir. Faouzi s'y est plié sans se faire prier. Ainsi, la séance photo a duré une bonne heure. Tout le monde a été satisfait, y compris surtout les ravissantes hôtesses de l'air.

Acimi défend Chaouchi : «On ne doit pas le casser»

Acimi défend Chaouchi : «On ne doit pas le casser» «Je vois bien Ouaddah en équipe nationale»

Parti en Belgique depuis deux ans déjà, l'ancien portier international, Mohamed Réda Acimi, exerce son métier d'entraîneur des gardiens de but dans un club professionnel belge, l'Union de Saint Elois, évoluant en Nationale 3. Agréablement surpris de recevoir notre appel, c'est avec plaisir qu'il a accepté de nous accorder cet entretien dans lequel il nous parle du football algérien et du projet qui lui tient tant à c?ur, à savoir une école de football spécialisée dans la formation des gardiens de but.

Tout d'abord, donnez-nous de vos nouvelles ?
Je suis parti en Belgique pour m'y installer. J'ai eu entre temps une belle opportu! nité d'entraîner les jeunes gardiens de but d'une équipe de troisième division. Ayant donné satisfaction, on m'a fait appel pour prendre en charge les gardiens de l'équipe fanion. Maintenant, je fais partie du staff technique de cette équipe de Saint Elois. Je me sens vraiment bien là où je suis, car je suis bien considéré par les responsables de ce club.

Comment avez-vous réussi à décrocher un tel poste ?
Ecoutez, il y a tout d'abord ma qualité d'ancien international qui a pesé, mais je dirai aussi que j'ai fait preuve de toute la volonté qui m'animait dans mon travail, ce qui a suscité l'intérêt des responsables de ce club. Ici en Europe, il n'est pas facile d'intégrer un staff technique d'un club professionnel de n'importe quelle division. Mais, on ne fait pas des sacrifices pour rien car on connaît celui qui bosse. Les responsables du club ont eu des échos favorables de mon travail et ils ont décidé de me donner cette chance de faire partie du staff techni! que.

Avant de quitter l'Algérie, vous avez eu des propo! sitions, mais vous les avez refusées.?Peut-on savoir pourquoi ?
En Algérie, l'entraîneur des gardiens de but est négligé au niveau des clubs. Déjà, il est sous payé.?Généralement, il perçoit entre dix mille à vingt mille DA par mois. On ne lui donne pas l'importance qu'il mérite, car on ne forme pas des gardiens d'élite alors qu'un portier peut constituer 50% de l'équipe. Ici, en Belgique, on accorde un grand intérêt au poste de gardien de but du moment que l'entraîneur n'hésite pas à me consulter, même durant les matches. Ce qui, malheureusement, ne risque pas d'être le cas chez nous en Algérie.

Avez-vous passé des stages pour ça ?
Je dois encore passer d'autres stages, car le métier d'entraîneur, ici en Belgique, est vraiment intéressant. Je n'arrête pas d'apprendre les rouages de ce métier. Cette expérience est très enrichissante pour moi. Le travail se fait ici avec rigueur, discipline et sérieux. Ce sont des choses auxquelles on doit impérativement ! s'y habituer.

Votre nouvelle vie en Belgique, ne vous empêche-t-elle pas de suivre l'actualité de l'Equipe nationale...
Après tout ce que les Verts nous ont procuré comme joie, personne ne peut rester indifférent, même en Europe. Je pense que nous avons une très bonne équipe nationale qui mérite d'être suivie comme il se doit.

Quel jugement portez-vous sur le parcours de la sélection nationale durant cette dernière CAN ?
J'avais dit avant le coup d'envoi de la CAN que si l'Algérie arrive au dernier carré, ce sera un bel exploit pour nous. C'est pourquoi je qualifierai le parcours de l'EN de très positif. Il est vrai que cette CAN a été aussi riche en enseignements pour nous et qu'il y avait des points négatifs qu'il faudra éliminer au plus vite avant la Coupe du monde.

Comme par exemple...
Face à l'Egypte, j'étais un peu déçu par le comportement de certains joueurs. On ne peut pas se permettre de péter les plombs à ce stade de la comp! étition. Quand on porte les couleurs nationales, on doit se contrôler e! t maîtriser ses nerfs, car jouer en équipe nationale est une grande responsabilité avant tout.

Mais il y avait cet arbitrage catastrophique que tout le monde a déploré après ce match...
Il ne faut pas tout mettre sur le dos de l'arbitrage, car nous, les Algériens, on est les mieux placés pour connaître que le niveau de l'arbitrage en Afrique est très faible. Ce n'est pas nouveau pour nous. On fait face à l'arbitrage depuis déjà un bon moment que ce soit avec l'Equipe nationale ou au niveau de nos clubs. Je pense que Saâdane, qui connaît mieux quiconque l'équipe, ne va pas badiner quant au volet psychologique et ne tolérera aucun comportement comme celui de certains joueurs face à l'Egypte.

A propos des joueurs, que pensez vous du rendement de Chaouchi durant cette CAN ?
Chaouchi est parmi ces gardiens de but qui doivent être bien préparés sur le plan psychologique avant le match. S'il y a un joueur à qui Saâdane doit parler sans cesse, c'est bel e! t bien Chaouchi, car il a les qualités d'un grand gardien. On ne doit pas le perdre pour un simple match qu'il a raté. Au contraire, cela doit lui servir de leçon. Saâdane qui a un vécu avec cette équipe nationale le sait mieux que moi.

Mais il ne l'a pas convoqué pour le match amical face à la Serbie...
Je ne sais pas trop pourquoi, mais je pense que Saâdane veut le sanctionner sans plus. Cela permettra à Chaouchi de se remettre en question et penser à son erreur. Je suis persuadé qu'il va retenir la leçon et qu'il sera convoqué pour le Mondial sud -africain. Chaouchi doit savoir qu'il a une grande responsabilité qu'il devra assumer en portant le maillot national. Il doit comprendre que son entourage veut l'aider. Il ne faut pas aussi le casser.

Entre Chaouchi et Gaouaoui, qui pourrait être, selon vous, le gardien de but numéro 1 au prochain mondial ?
Si Chaouchi a beaucoup de qualités, Gaouaoui a tout pour être le numéro un. Si j'ai un conseil ! à lui donner, c'est de travailler encore plus ses sorties afin de deven! ir autoritaire dans son périmètre. Sinon il possède toutes les qualités pour être le numéro un alors que Chaouchi constitue la relève.

Y a-t-il un autre gardien de but qui a la possibilité d'être sélectionné ?
A mon avis et selon les quelques matches que j'ai pu voir du championnat, Ouaddah mérite d'avoir une chance. C'est un gardien de but qui me plaît beaucoup.

Benhamou qui évolue au MCO souhaite revenir en équipe nationale...
L'avantage avec Benhamou, c'est qu'il connaît déjà la sélection, mais parfois on choisit les gardiens de but selon le gabarit. Sinon je dirai que Benhamou pourrait revenir à la sélection s'il continue à être le titulaire au MCO avec, bien sûr, des prestations à la hauteur.

En Belgique, avez-vous eu l'occasion de voir à l'?uvre des éléments algériens capables de donner un plus à l'Equipe nationale ?
Pour le moment, j'ai été impressionné par un attaquant qui joue à Genk. J'ai oublié son nom. Je pense qu'il pour! rait apporter un plus à l'Equipe nationale. Mais il faut dire que les places sont devenues très chères qu'on ne peut pas reprocher à Saâdane d'avoir ignoré des éléments évoluant à l'étranger.?Sincèrement, ce sont les meilleurs qui sont actuellement sélectionnés.

Comment s'annonce ce Mondial pour l'Algérie ?
Un Mondial n'est pas aussi évident que l'on pense. Mais nous, en tant que supporter de cette équipe nationale, on veut bien la voir aller le plus loin possible. Après des participations honorables en 1982 et 1986, je pense qu'on attend beaucoup de cette équipe. Il faut qu'on fixe le passage pour le deuxième tour comme objectif, car après 24 ans de disette on ne veut pas voir l'Equipe nationale faire une apparition timide. Le plus important est que cette Coupe du monde nous permette de dégager une quinzaine de joueurs d'avenir grâce auxquels l'Algérie aura son mot à dire dans les prochains rendez-vous. Voilà ce que nous devons tirer de cette participation au! Mondial.

Allez-vous rester pour de bon en Belgique ou songez-v! ous à retourner en Algérie ?
Pour le moment, je suis en train de me cultiver et d'apprendre au maximum en Europe. Comme je l'ai dit, je me sens très utile et en même temps je progresse. Je n'ai pas honte de le dire, mais j'apprends des choses que j'ignorais sur les gardiens de but. Et du moment que j'apprends toujours, je progresse. Si un jour je dois rentrer en Algérie, cela devra se faire un jour ou l'autre, j'ambitionne de transmettre tout ce que j'ai appris aux gardiens de but de mon pays.?Je souhaite mettre en place une école de gardiens de but qui n'existe pas encore chez nous.

Suivez-vous toujours le championnat algérien ?
Oui, je suis au courant de ce qui se passe dans le championnat algérien. C'est vrai que je ne suis pas branché à 100 %, mais je sais que le public ne vient plus au stade puisqu'on n'a d'yeux que pour cette équipe nationale.
Vous avez raccroché les crampons une saison avant la rétrogradation du MCO.

Avez-vous senti q! ue votre ancienne équipe allait connaître un jour ou l'autre le purgatoire ?
Bien que j'aie été formé à l'ASMO, j'ai le MCO dans le sang. J'étais joueur et supporter du Mouloudia, mon club de toujours qui m'a permis de me faire un nom. J'ai essayé avec mes tripes de m'investir dans ce club, malheureusement je n'ai pas trouvé d'aide. Pour ce qui est de la relégation et après avoir décidé de raccrocher, j'ai dit à Djebbari que le club risque connaître le purgatoire si jamais on continue à bricoler comme ça avec ces gens qui gravitaient autour.

Malheureusement, mes craintes se sont avérées justes et le club a quitté l'élite. Maintenant, je ne sais pas si on a retenu la leçon ou pas. Mais je veux encore lancer un appel aux responsables de la ville d'Oran pour qu'ils s'occupent des jeunes catégories.?C'est là où on trouve la pâte. Oran dispose d'un grand réservoir pour l'Algérie entière, alors autant en tirer profit.

Un dernier mot ?
Je salue à travers! votre journal tous les Algériens et particulièrement les Oranais qui n! e m'ont pas oublié. Je remercie beaucoup ceux qui pensent à moi, car cela me met du baume au c?ur à chaque fois qu'on me sollicite pour avoir mes nouvelles. Pour finir, je souhaite à notre équipe nationale toute la réussite au Mondial afin qu'elle nous procure encore d'autres joies.